Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 02:11

2_8.gif

Français



Arabe


Phonétique

Au Nom d'Allah (trois fois)

بسم الله

[Bismi Allah]


Mettre la main sur les parties douloureuses du malade et dire : « Je demande la protection d'Allah par sa puissance contre le mal que je rencontre et que j'appréhende »(sept fois) 
(Mouslim 4/1728) 

أعوذُ بالله وقدرته من شرِّ ما أجد وأُحاذر

[A'oudhou bi-Allah oua qoudratihi min shari ma ajidou oua ouhadir]


« Ô Allah, Seigneur des hommes, fais partir le mal et guéris ; Tu es le Guérisseur, il n'y a de guérison que la Tienne, une guérison qui ne laisse aucun mal » 
( Al-Boukhari avec al-Fath, 10/206 ; Mouslim, 4/1721 ) 

اللهم ربَّ الناس أذهب البأس واشف أنت الشافي لا شفاء إِلا شفاؤك شفاءً ولا يُغادر سقماً

[Allahumma rabbi an-nasi adhib al-ba'ss oua ishfi anta as-shafi la shifâ'a illa shifâ ouk shifâ'an la yougadirou saqa-man]


«Je m'appuie sur les paroles parfaites de Allah contre tout Satan, Tout méfait et tout mauvais-œil » 
( Al-Boukhari avec al-Fath, 06/408 ) 

أعوذ بكلمات الله التامات من كلِّ شيطانٍ وهامَّهٍ ومن كلِّ عينٍ لامَّة

[A'oudhou bikalimat Allahi at-tamati min koulli shaytanin oua hammatin oua min koulli 'aynin lammatin]


«Je prends refuge dans les paroles accomplies de Dieu contre tout mal qu'Il a créé » 

أعوذ بكلمات الله التامات من شرِّ ما خلق

[A’oudhou bikalimat Allahi at-tammati min sharri ma khalaqa]


« Je prends refuge dans les paroles sublimes de Dieu contre Sa colère, Son châtiment, Le mal de ses sujets, les suggestions des diables et contre leur présence » 
( Abou Daoud et At-Tirmidhi ; voir Sahih At-Tirmidhi 3/171) 

أعوذ بكلمات الله التامات من غضبه وعقابه وشرِّ عباده ومن همزات الشياطين وأن يحضرون

[A'oudhou bikalimat Allahi at-tamati min ghadhabihi oua 'iqabihi oua sharri 'ibadihi oua min hamazati ash-shayatini oua an yahdhouroun]


« Je prends refuge dans les paroles parfaites de Allah, celles que ne peut transgresser un pieux ni un dépravé, contre tout mal qu'II a créé, façonné et multiplié, contre les méfaits de ce qui descend du ciel et de ce qui y remonte, contre les méfaits de ce qui accroît sur terre et de ce qui en ressort, contre les méfaits des tentations du jour comme de la nuit et contre les méfaits de tout visiteur, Sauf s'il est porteur de bien ; Ô le Miséricordieux » 
(Mousnad Ahmad et Ibn as-Sounni sous le n°637 ; voir Majma' az- zaoua'jd,10/127) 

أعوذ بكلمات الله التامات التي لا يُجاوزُهنُّ برٌّ ولا فاجرٌ من شرِّ ما خلق، وبرأ وذرأ، ومن شرِّ ما ينزل من السماء، ومن شرِّ ما يعرج فيها، ومن شرِّ ما ذرأ فيا لأرض، ومن شرِّ ما يخرجُ منها، ومن شرِّ فتن الليل والنهار، ومن شرِّ كلِّ طارقٍ إِلا طارقاً يطرق بخيرٍ يا رحمن

[A'oudhou bikalimat Allahi at-tamati al-lati la youjawizou- hounna barroun wa la fâjiroun min sharri ma khalaqa, oua ba-ra'a oua dhara' a, oua min shari ma yanzilou mina as-sama-i, oua min shari ma ya'roujou fiha, oua min shari ma dhara' a fi al-ardi, oua min shari ma yakhroujou minha, oua min shari fitani al-layli oua an-nahari, oua min shari koulli tariqin ila tariqan yatrouqou bi-khayrin ya Rahman]


« Ô Allah, Seigneur des sept cieux et du Trône Sublime, notre Seigneur et Seigneur de toute chose, celui qui fend la graine et fait germer la semence, le Révélateur de la Torah, de l'Evangile et du Qur'an. Je prends refuge auprès de Toi contre les méfaits de toute chose dont Tu maîtrise la destinée. Tu es le Premier, rien ne Te précède et Tu es le Dernier, rien ne Te succède, Tu es l'Apparent et rien n'est au-dessus de Toi. Tu es l'occulte (Al-Ba-tinn signifie le caché, l’intime, l'intérieur Ou encore le fond et l'essence de quelque chose ou de quelqu'un. ) et rien n'est plus occulte que Toi » (Mouslim, 4/2084) 

اللهم ربَّ السماوات السَّبعِ وربَّ العرش العظيم، ربَّنا وربَّ كلِّ شيءٍ، فالق الحبِّ والنَّوى، ومُنزل التوراة والقرآن، أعوذ بك من شرِّ كل شيءٍ أنت آخذٌ بناصيته، أنت الأوَّل فليس قبلك شيءٌ، وأنت الآخر فليس بعدك شيءٌ، وأنت الظاهر فليس فوقك شيءٌ، وأنت الباطن فليس دونك شيءٌ

[Allah oumma rabba as-samaouati as-sab'i oua rabbi al-'arsh al-'adhim, rabbana oua rabba koulli shay'in, fâliq al-habbi oua an-nawa, oua mounazila at-Tawrati oua al-Injil wa al-Qur’an, a’oudhouu bika min shari koulli shay'in anta akhidhoun bi-nassiyatihi, oua anta al-awwalou fa-laysa qablaka shay oun, oua anta adhahirou fa-laysa fawqaka shay oun, oua anta al-ba-tinnou fa-laysa dounaka shay oun]


« Au nom de Allah, Je te prémunis contre tout ce qui te ferait du mal et contre les méfaits de tout esprit ou un œil envieux, Allah te guérit, au nom de Allah, je te prémunis » (Mouslim, 4/2084 citant Abou Saïd, radya Allah ‘anhou, 4/1718) 

بسم الله أرقيك من كل شيءٍ يُؤذيك ومن شرِّ كلِّ نفسٍ أو عين حاسدة الله يشفيك بسم الله أرقيك

[Bismi Allah arqïka min koulli shay in you’ dhika oua min shari koulli nafsin aw 'ayni hasidin Allah ou yashfika bismi Allah arqika]


« Au nom de Allah, puisse-t-Il te laver de toute maladie, te guérir de tout envieux lorsqu'il t'envie et des méfaits de celui qui regarde jalousement » 
(Mouslim, 4/2084 citant ‘Aïcha radya Allah ‘anha, 4/1718) 

 بسم الله يُبريك ومن كُلِّ داءٍ يشفيك ومن شرِّ حاسدٍ إذا حسد ومن شرِّ كلِّ ذي عينٍ

[Bismi Allah youbrika oua min koulli da'in yashfika oua min shari hassidin idha hassad oua min shari koulli dhi 'aynin]


« Au nom de Allah je te prémunis contre tout ce qui te nuit, comme l'envie d'un envieux et le regard d'un jaloux, que Dieu te guérisse »
(Sounnan Ibn Maja citant Ibada Ibn As-Samit, radya Allah ‘anhou. Voir Sahih Ibn Maja, 2/268) 

 بسم الله أرقيك من كلِّ شيءٍ يؤذيك من حسد حاسدٍ ومن كلِّ ذي عينٍ الله يشفيك 

[Bismi Allah arqika min koulli shay in you'dhika min hassadi hassidin oua min koulli dhi ‘aynin - Allah yashfika]


Tiré du livre"l'importance de la guérison par le Quour'an et la Sounna"

Livre "l"importance de la guérison par le coran et à sounna" à télécharger


Cheikh Sa'id Ibn 'Ali Ibn Whaff Al-Qahtany

Source : 3ilm.char3i.over-blog.com

 

 

 

 

barretitre.jpg La sorcellerie - As-Sihr

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 15:08

SHeikh ’Abdel ’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ

(rahimahullâh)

 

Al-HamdouLLiLLeh.

Louange à Allâh et que les bénédictions et le salut soient sur le Messager d’Allâh, sur sa famille et ses Compagnons et sur ceux qui le suivent sur le droit chemin.

« Ammâ Ba’ad »

Certes la pratique de la magie fait partie des grands délits et des formes de mécréance. En tout temps, les gens en ont souffert. Ceci est valable aussi bien pour les générations précédentes que pour les gens de l’époque antéislamique, que pour cette communauté. L’ignorance abondante, la diminution de la science, la faiblesse qui influe sur la foi et la monarchie [impérial] entraînent la multiplication de personnes pratiquant la magie et le charlatanisme. Ils se propagent dans les pays par envie pour les biens des gens et pour les tromper et pour d’autres raisons encore. Quand la science apparaît, que la foi se développe et que le pouvoir de l’Islâm se renforce, ils [ces charlatans] commencent à se faire rares et à se cacher. Ils se déplacent de pays à pays à la recherche d’un endroit favorable à leurs fausses pratiques ; un milieu où ils peuvent se livrer au charlatanisme et à la corruption.


 Le livre et la Sounnah ont clairement indiqué les variantes de la magie et leurs règles :

La magie est appelée « Sihr » en arabe pour la finesse de ses voies d’emprise et parce que les magiciens manipulent des objets occultes qui leur permettent de provoquer l’hallucination chez les gens, de les brouiller, d’éblouir leurs yeux, de leur nuire, de voler leurs biens et d’autres choses encore, par des moyens dissimulés qui échappent à la plupart des gens. C’est pourquoi la dernière partie de la nuit est appelée en arabe « Sahar » parce que c’est le temps où les gens sont moins attentifs et font moins de circulations. L’on appelle le poumon « sahar » parce qu’il est logé à un endroit caché du corps. Selon sens dans la jurisprudence islamique, la magie consiste dans les effets produits par les manipulations des magiciens qui s’expliquent par des hallucinations et des brouillages que le témoin croit réels alors qu’ils ne le sont pas. C’est pourquoi Allâh - Subhânahu - dit à propos des magiciens de Pharaon :

« Ils dirent : « O Mussa, ou tu jettes, (le premier ton bâton) ou que nous soyons les premiers à jeter ? » Il dit : « Jetez plutôt ». Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l’effet de leur magie. Mussa ressentit quelque peur en lui-même. Nous lui dîmes : « N’aie pas peur, c’est toi qui auras le dessus. Jette ce qu’il y a dans ta main droite ; cela dévorera ce qu’ils ont fabriqué. Ce qu’ils ont fabriqué n’est qu’une ruse de magicien ; et le magicien ne réussit pas, où qu’il soit ». »

Coran, 20/65-69


La magie peut se faire à travers des objets et des nœuds auxquels les magiciens soufflent. A ce sujet le Allâh - Ta’âla - dit :

« Contre le mal de celles qui soufflent (les sorcières) sur les nœuds »

Coran, 113/4


Elle peut aussi consister en d’autres manières qu’ils réalisent avec l’aide de Satan et qui leur permettent de perturber les capacités mentales de l’homme et de le rendre malade. Ils peuvent aussi provoquer la séparation entre des époux. Dans ce cas, ils rendent chaque membre du couple détestable à l’autre. Ce qui implique la mécréance selon le Qor’ân. En effet, Allâh - ’Azza Wa Djal - dit ceci :

« Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Sulaymân. Alors que Sulaymân n’a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie »

Coran, 2/102


Allâh - Subhânahu - a affirmé que leur mécréance se manifestait à travers l’enseignement de la magie. Ensuite, il a dit :

« Ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Hâroût et Mâroût, à Babylone ; mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, qu’ils n’aient dit d’abord : « Nous ne sommes rien qu’une tentation : ne sois pas mécréant »

Coran, 2/102

Et puis Il a dit :

« Ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission d’Allah. »

Coran, 2/102

Il veut dire par-là que la magie et tous les maux qui en découlent ont fait l’objet d’un décret précédent d’Allâh. Car il n’est point possible de dominer notre Maître - Subhânahu wa Ta’âla - et rien dans Son royaume n’échappe à Sa volonté. Car rien des choses d’ici-bas [ad-douniyah] et de l’au-delà ne se passe sans se conformer à un décret précédent. Tout est conforme à une grande sagesse voulue par Allâh - Subhânahu wa Ta’âla. Il arrive que certains soient éprouvés par les magiciens, que d’autres soient éprouvés par la maladie, que d’autres soient tués, etc. La sagesse d’Allâh se reflète parfaitement dans Ses jugements, Ses décrets et Ses lois faites pour Ses adorateurs. C’est pourquoi Allâh - Subhânahu - dit :

« Or ils ne sont capables de nuire à personne qu’avec la permission d’Allâh.. »

Coran, 2/102


Tout ce qui touche l’adorateur [d’Allâh] dépend de Sa volonté et d’une décision antécédente. Les magiciens se livrent à des maniements d’hallucinations comme Allâh - Subhânahu - le dit :

« Ils dirent : « O Mussa, ou tu jettes, (le premier ton bâton) ou que nous soyons les premiers à jeter ? ». Il dit : « Jetez plutôt ». Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l’effet de leur magie. »

Coran, 20/65-66

On donnait aux gens l’impression que les bâtons et les cordes étaient transformés en serpent qui marchaient dans la vallée. Pourtant, il n’y avait là que des cordes et des bâtons, mais les magiciens ont fait voir aux gens ce qu’ils n’ont vu que grâce à des façonnages qu’ils ont appris, qui permettent de donner aux gens l’impression que les réalités sont transformées. Allâh - Ta’âla - a dit :

« Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l’effet de leur magie. »

Coran, 20/66

Allâh - Ta’âla - a dit encore :

« « Jetez » dit-il. Puis lorsqu’ils eurent jeté, ils ensorcelèrent les yeux des gens et les épouvantèrent, et vinrent avec une puissante magie »

Coran, 7/116


La réalité n’avait pas changé. Les cordes et les bâtons restaient tels, mais la sorcellerie avait produit son effet sur la vision des gens. Ce qui les firent croire qu’ils étaient devant des serpents. C’est de la tromperie faite à l’aide de la magie. Certaines personnes l’appellent « taqmîr ». Pour y parvenir, le magicien manipule des choses qui empêchent l’homme de percevoir la réalité telle quelle ; ses yeux ne voient plus la réalité. On peut même prendre quelque chose de son magasin ou de sa maison, en sa présence, sans qu’il en soit conscient. Cela veut dire qu’il ne saisit plus la réalité. Il peut en arriver à confondre une pierre avec une poule ou vice versa ou d’autres embrouillements de la sortes. Car la réalité a changé à ses yeux de part l’action du magicien et ses agissements trompeurs. Ses yeux sont envoûtés. Car les substances employées par le magicien empêchent ses yeux de voir la réalité. Voilà la magie qu’Allâh - Ta’âla - a qualifiée de puissante dans Sa parole citée dans la sourate : « al-A’râf » :

« « Jetez » dit-il. Puis lorsqu’ils eurent jeté, ils ensorcelèrent les yeux des gens et les épouvantèrent, et vinrent avec une puissante magie »

Coran, 7/116
 

Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 8/65-69

Source : manhajulhaqq.com



barretitre.jpg

La sorcellerie - As-Sihr

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 13:20


sihr_1.jpgas salamû 'alaykûm wa rahmatûLLahi wa barakatûh!

Cette vidéo commence en introduction avec des pratiques de sorcellerie  se déroulant au Maroc. Par la suite, c'est une séquence filmé par la police islamique saoudienne (moutawa) dans une maison maléfique d'un sorcier où l'on constate les ténèbres et l'insalubrité des lieux, des talismans de droite à gauche des objets destinés au sortilège, une poupée avec laquelle ce charlatan s'accouple pour satisfaire les shayatîn (démons) et beaucoup d'autres choses ignobles et machiavélique digne d'un film d'horreur ... wa a'ûdhûbiLLah!
Une autre séquence montre des soit disants porte bonheur, la main fatma y compris, présenté par le frère sous le pseudo de rokya51 sur Dailymotion.
La dernière séquence montre également les autorités saoudienne extraire un sihr (sorcellerie) enterrer annulant ainsi le maléfice, dont le magicien auteur de cette magie noire et incantation a minutieusement préparer son oeuvre satanique avec l'aide des djinns (génies) le tout enterrer en profondeur dans le désert ...

Introduction par le Shaykh ’Abd El ’Azîz Ibn ’AbduLLâh Ibn Bâz rahimahûLLah extrait de cette article : La magie et ses différentes sortes en Islâm , Khûtba (sermon du vendredi) à Médine au Masjid An-Nabawi (mosquée du Prophète) par le shaykh 'Abd El-Mûhsîn Al-Qassim hafidhahûLLah que vous pouvez retrouvez sur ce lien : La sorcellerie - Khûtba du Cheikh Abdel-Mouhsine Al-Qaassim et conclusion par le Shaykh Abdul 'Aziz Ar-Râjihi hafidhahûLLah extrait de cette article :  Septième annulation de l'Islam


Traduction tirer du site alharamainsermons.org et l'audio : coranweb.com

Réalisé par : 'Abd El-Hakim Noychmuslim


Tag : ALLAH Coran Quran Sourate Verset Al-Baqarah Hadith Tawhid sermon vendredi Abdel-Mouhsine Al-Qaassim polythéisme shirk kufr chouwafa vaudou fatima Maroc astrologie voyance médium shaytan diables iblis mal polythéisme shirk chirk kufr koufr mécréance mécréant chouwafa invisibles ensorcelée alchimie diablerie enchantement sort surnaturel vaudou fatima sihr shûr shor cartes destin astrologie astrologue voyant voyance médium esprit fantôme feu Enfer tombe aveux stupéfiant shaytan cheytan sheytan sheitan diables satan ibliss rituel devin soufisme soufiste sufi tawassoul tawassul musique rap rnb raï funk soul corruption destruction maladie divorce jalousie victime religion ALLAH Coran Qûr'ân Quran Sourate Verset Al-Baqarah Hadith Mînbar Khoutba Prêche joumoua jumu'a Medina sermon vendredi Makkâh Mekkah Mecque cheikh savants 'ûlama 'alim imam Abdel-Mouhsine Al-Qaassim Boukhari Bukhali Mouslim Mûslim Musulmans Musulmane Muslima Mûslimîn 'aqida nawaqid takfir repenti Maroc Marrakech Agadir Casablanca Yémen Arabie Saoudite mosquée Prophète Khûtba de Médine au Masjid An-Nabawi par le shaykh 'Abd El-Mûhsîn Al-Qassim.



barretitre.jpg

La sorcellerie - As-Sihr

會 Al-Haqq 會 [Vidéos]

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 17:06

Question :


Voici une personne qui demande :


Je suis victime de sorcellerie ou éprouvé par la possession d'un djinn
et la louange est pour Allah en toute circonstance (wal hamdoulillah 'alâ koulli hâl).
Pourriez-vous invoquer Allah pour moi ainsi que ceux qui sont présent et qui m'entendent ?
Et pourriez-vous nous rappeller les moyens à mettre en oeuvre pour se voir délivrer de celà  ?
qu'Allah vous récompense grandement !  


Réponse de Shaykh ibrâhîm ar-Rouhayli :


Nous demandons à Allah qu'il le guérisse, et je conseille à ce frère qui a posé cette question
d'invoquer Allah en toute sincérité (en orientant sa demande vers Allah seul)


Qu'il multiplie ses invocations à Allah car c'est la plus bénéfique des choses qu'il puisse faire.
Et que son coeur soit attaché uniquement à Allah, qu'il multiplie ses dou3a, ses invocations    et le
mieux c'est qu'il ne demande pas à autrui de le faire pour lui, car  ' Abd Allah ibn 'Abbâs - لا يضر
هنع -  nous rapporte que le Prophète - ملس و هيلع لا ىلص - lui a dit :
 Si tu as une demande à adresser, adresse-la à Allah  et le hadîth a été rapporté par l'imâm at
tirmidhî, l'imâm Ahmad ainsi que l'imâm 'al-Hakîm rahimahoum Allah (qu'Allah leur fasse
miséricorde).


Ainsi il n'y a pas pour l'adorateur une chose plus utile que l'imploration d'Allah, en ne recherchant
l'espoir de guérir qu'auprès d'Allah seul, qu'il ne place cet espoir en personne d'autre.
Que ce frère s'agenouille devant Allah aux moments propices à l'exaucement des invocations, qu'il
multiplie ses invocations, ses implorations à Allah, et qu'il multiplie la lecture du Qour-ân, et nul
doute que la sorcellerie qui le touche ou les sorciers, n'ont aucune emprise sur ceux qu'Allah protège
et préserve.


Un des moyens les plus surs pour se préserver de tout cela  : 


la lecture du qour-ân et le rappel d'Allah, Le Tout Puissant.
Ainsi que ce frère multiplie la lecture du Qour-ân et plus précisement sourate al baqarah de même
que sourate âli 'imrân car le faux ne leur résiste pas, elles sont efficaces vis à vis des sorceleries et
des sorciers, de même âyat al koursi, sourate al ikhlas, et les 2 protectrices à savoir sourate al falaq
et sourate an nâs, ainsi que les versets dans lesquels les noms parfaits d'Allah sont évoqués.


De même qu'il s'efforce de conserver ses ablutions toute la journée et qu'il les renouvelle quand il
les perd. Et puis qu'il multiplie les prières, qu'il recourt à la prière car c'est une des choses les plus
puissantes contre shaytane, quand l'homme prie et qu'il fait du dhikr (quand il se rappelle Allah).


Que ce frère, également, s'efforce de prendre part aux assises de rappel car ash-shayâtine
(les démons) ne supportent pas cela, ils les fuient. Et que sa langue ne cesse d'invoquer Allah et
qu'il ne cesse d'assister aux assises de science car les démons se sauvent des gens qui ne cessent
d'invoquer Allah, qui s'efforcent de participer aux assises de science, qui lisent le qour-ân, qui se
purifient, et qui placent leur confiance totalement en Allah le Tout Puissant. Ainsi, s'il reste constant
dans ce que nous venons de citer tout en étant rempli d'une certitude ferme et en faisant preuve
d'une sincérité exclusive pour Allah  il ne tardera pas à guérir avec la permission d'Allah, et cela
nous a été rapporté par beaucoup de personnes qui étaient touchées par cela et qu'ils l'ont
expérimenté.


Par ailleurs, shaykh Al islâm ibnu Taymiyyah rapporte qu'il fût étonné par le comportement de
beaucoup de gens qui lorsqu'ils sont touchés par ce genre de chose ils s'en remettent aux
guérisseurs, aux désenvouteurs etc... ils vont chez ces guérisseurs et une fois qu'ils désesperent de
leurs capacités à les guérir, ils se mettent a placer leur confiance en Allah, et quand ils placent  leur
confiance en Allah... ils guérissent... cependant si dès le début ils avaient placé leur confiance en
Allah, la guérison n'aurait pas tardée, ils auraient guéri immédiatement.


Ainsi le fait qu'une personne ne soit pas totalement attachée à Allah est la chose qui va le plus
retarder la réalisation de ce qu'elle demande et faire que son état ne s'améliore pas.


Il n'y a pas plus bénéfique, ni plus efficace pour la guérison d'une personne que le fait qu'elle soit
totalement liée à Allah  le Très Haut, ainsi qu'il invoque lui-même Allah et qu'il se soigne par lui-
même, qu'il lise lui même le qour-ân, qu'il multiplie les actes d'adorations, qu'il donne l'aumône,
qu'il soit constant dans le rappel d'Allah, les invocations d'Allah.


Et avec la permission d'Allah il guérira.


Le shaykh ibrahîm r-Rouhayli qu'Allah le préserve est titulaire d'un doctorat en 'aqîdah (dogme islamique)
professeur à l'université islamique de Médine, et connu comme faisant parti des savants de cette ville sainte.

Traduit par Ahloul hadith
question issue de la série de questions/réponses tirée de la cassette 1 du sharh d'usool ath thalâtha de
shaykh ibrâhîm ar rouhayli hafizhahoullah

barretitre.jpg

La sorcellerie - As-Sihr

Djinns & Démons

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 16:51

L’interdiction absolue de se rendre chez les sorciers...
même sous prétexte de se défaire d’un sort !



Importante déclaration de la Commission Permanente pour les Recherches Académiques et l’Ifta (consultation religieuse) d'Arabie Saoudite.





Nous répondons donc : Allah a interdit d’apprendre la sorcellerie, de l’enseigner et de la pratiquer, d’après la convergence des preuves dans le Coran et la Sounna de l’interdiction de la sorcellerie et de l’incroyance du sorcier.

Allah le Très Haut dit à propos des Juifs :

{Et ils suivirent ce que les démons racontent contre le règne de Suleyman. Alors que Suleyman n’a jamais été mécréant, mais ce sont plutôt les démons qui l’ont été : ils enseignaient aux gens la sorcellerie, ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Hârût et Mârût, à Babylone. Ils n’enseignaient rien à personne, sans leur dire au préalable : « Nous ne sommes qu’une tentation, ne soit donc pas mécréant. » Ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse. Or, ils ne sont capables de nuire à personne sans la permission d’Allah. Ils apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent très bien que celui qui cherche à acquérir ce pouvoir n’aura aucune part de bien dans l’au-delà. Quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes ! Si seulement ils savaient !} [Sourate « La Vache », verset 102]

 Ainsi, Allah – qu’Il soit glorifié – a informé du mensonge des démons dans ce qu’ils racontèrent contre le règne de Suleyman – Prière sur lui – et Il l’a innocenté de la sorcellerie dont ils l’accusaient, en niant son incroyance ; ce qui prouve que la sorcellerie est une incroyance. Allah a confirmé l’incroyance des démons et Il a cité une de ses formes : l’enseignement de la sorcellerie. Parmi les preuves qui confirment l’incroyance de celui qui apprend la sorcellerie : la parole d’Allah au sujet des deux anges qui enseignaient la sorcellerie, afin de tenter ceux qui venaient l’apprendre : « Nous ne sommes qu’une tentation, ne sois donc pas mécréant. » c’est-à-dire : ne sois pas mécréant en apprenant la sorcellerie.

  Ensuite, Allah a informé qu’apprendre la sorcellerie est une nuisance et non un profit, Il a dit : {Ils apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable.} Or, il est illicite d’apprendre ce qui ne profite en rien et est nuisible, dans tous les cas. Ensuite, Allah dit : {Et ils savent très bien que celui qui cherche à acquérir ce pouvoir n’aura aucune part de bien dans l’au-delà.} c.-à-d. : les Juifs savent très bien, d’après le pacte qui leur a été ordonné de respecter, que le sorcier n’aura aucune part dans l’au-delà. Ibn Abbas a interprété ce verset ainsi : « Il n’aura aucune part de bien. » El Hassan l’a interprété ainsi : « Il n’a aucune religion. »

  Le verset prouve donc que la sorcellerie est illicite, que le sorcier est un mécréant et que les sorciers nuisent aux gens. Allah dit : {Le sorcier ne réussira pas, où qu’il soit} [Sourate « TâHâ », verset 69]

Dans ce verset, il y a la négation absolue de toute réussite pour le sorcier, quelque soit le lieu où il se trouve, ce qui est une preuve de son incroyance.

 Quant aux preuves tirées de la Sounna : le hadith rapporté par Boukhari et Mouslim, d’après Abû Hurayra – qu’Allah l’agrée – dans lequel le Prophète (Prière et salut sur lui) dit : « Écartez-vous des sept grands péchés qui mènent à la perdition ! » Ils demandèrent : « Ô Messager d’Allah ! Quels sont-ils ? » « L’association à Allah, la sorcellerie, tuer illégitimement une vie qu’Allah a rendue sacrée, consommer l’intérêt, consommer les biens de l’orphelin, fuir la bataille lorsque les deux armées se font face, accuser de fornication les croyantes chastes et insouciantes. »

Ceci prouve que la sorcellerie est un énorme crime, car elle a été citée conjointement au polythéisme et considérée comme l’un des sept grands péchés qui mènent à la perdition ici-bas, de par ce qu’ils entraînent comme conséquences néfastes physiques et spirituelles, et à la perdition dans l’au-delà, du fait qu’ils sont la cause d’un châtiment douloureux pour celui qui les commet.

Également dans la Sounna : le hadith d’Abû Hurayra – qu'Allah l'agrée – qui rapporte que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit : « Celui qui se rend chez un devin ou un voyant et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed (Paix et salut sur lui). » [Rapporté par Ahmed, Abû Daoud, At-Tirmidhi, Nassaï, Ibn Majah et El Hakim, qui a dit : Hadith authentique selon les conditions de Boukhari et Mouslim.]

El Bazzâr et Abû Ya’lâ rapportent avec une bonne chaîne de transmission, d’après Ibn Mas’oûd – qu'Allah l'agrée – que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit :

« Celui qui se rend chez un devin, un sorcier ou un voyant, puis l’interroge et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed (Paix et salut sur lui). »

Parmi les autres preuves, le hadith Al’Imrân ibn Huçayn – qu'Allah l'agrée – qui rapporte que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit : « N’est pas des nôtres, celui qui répand des superstitions et celui qui y croit, celui qui pratique la voyance et celui pour qui elle est pratiquée, celui qui pratique la sorcellerie et celui pour qui elle est pratiquée ; celui qui se rend chez un voyant, puis l’interroge et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed (Paix et salut sur lui). » [Rapporté par El Bazzâr avec une bonne chaîne de transmission.]

Il y a d’autres hadiths sur l’interdiction de se rendre chez les devins et les voyants, le statut juridique de ceux qui se rendent chez eux et croient en leurs prédictions, ainsi que le fait que la sorcellerie en fait partie.

Tous ces textes explicites tirés du Coran et de la Sounna prouvent l’incroyance du sorcier, ce qui implique que l’on doit l’obliger à se repentir, mais s’il refuse, on le tue. Certains savants sont d’avis qu’il faut le tuer, sans même l’obliger à se repentir. At-Tirmidhi rapporte d’après Jundoub – qu'Allah l'agrée – que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit : « Le châtiment du sorcier est d’être décapité d’un coup de sabre. »

Il a également été rapporté d’un groupe de compagnons du Prophète (Paix et salut sur lui) qu’ils ont tué des sorciers ou ordonné de le faire. Il n’y avait aucune divergence entre eux à ce sujet ; en effet, il est rapporté sous le califat de ’Omar ibn el Khattâb – qu'Allah l'agrée – l’exécution capitale de trois sorcières, lorsqu’il écrivit une lettre à Jaz’ ibn Mu’âwiya, l’oncle d’Al Ahnaf ibn Qays, dont le contenu était : « Exécutez tout sorcier et toute sorcière. »

L’Imam Malik rapporte que Hafsa – qu'Allah l'agrée – l’épouse du Prophète (Paix et salut sur lui) a fait exécuter l’une de ses esclaves qui l’avait ensorcelée ; celle-ci s’étant enfuie, Hafsa ordonna qu’on la rattrape et elle fut tuée.

De même, Boukhari rapporte dans son livre « Al Târîkh al Kabîr » avec une chaîne de transmission authentique, d’après Abû ’Outhmân : « Il y avait auprès d’Al Walîd [le calife de l’époque] un homme qui s’amusait à faire des tours de magie, il trancha la tête d’une personne, puis la détacha complètement du corps ! Nous fûmes étonnés. Puis il lui remit sa tête. Survint alors Jundoub ibn al Azadi qui l’exécuta. »

Il a été rapporté que d’autres compagnons ont exécuté les sorciers : ’Outhmân ibn ’Affân, Ibn ’Omar, Abû Mussa, Qays ibn Sa’d – qu'Allah les agrée – ainsi que sept successeurs des compagnons (tâbi’în), parmi lesquels ’Omar ibn Abdelazzîz.

Cet acte des compagnons, puis de leurs successeurs, est considéré comme un consensus de leur part sur cette question.

Sheikh Chinqiti a dit : « Ces traditions, dont nous n’avons nulle connaissance qu’un des compagnons les ait contestées, appuyées de plus par le hadith du Prophète (Paix et salut sur lui) cité précédemment, constituent l’argument de ceux qui affirment qu’il doit être tué dans tous les cas. En effet, ces traditions et ce hadith sont une preuve qu’il doit être exécuté, même si sa sorcellerie ne le conduit pas jusqu’au degré d’incroyance, car le sorcier que Jundoub – qu’Allah l'agrée – a tué pratiquait la prestidigitation et l’illusionnisme, à tel point que les gens eurent l’illusion qu’il avait décapité cet homme. De même, la parole de ’Omar : « Exécutez tout sorcier » est générale et confirme cet avis. » [Voir « Adwâ’ al Bayân » tome 4, page 461]

D’autre part, la sorcellerie étant un mal qui affecte le corps, jusqu’à ce qu’il tombe malade ou meurt, et qui crée la désunion entre les époux, il est donc légiféré de tout faire pour y remédier et utiliser les moyens licites de guérison. En effet, Allah le Très Haut a donné un remède à chaque maladie, comme il est rapporté dans « Sahih Al Boukhari » d’après Abû Hurayra – qu'Allah l'agrée – le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit : « Allah n’a pas fait descendre de maladie sans faire descendre son remède. »

Mouslim a rapporté d’après Jabir – qu'Allah l'agrée – que le Prophète (Paix et salut sur lui) a dit : « Toute maladie a son remède ; si le remède correspondant à la maladie est trouvé, le malade guérira grâce à Allah le Tout-Puissant. » Il y a beaucoup de hadiths à ce sujet.

La sorcellerie se guérit par le Coran, les invocations légiférées et les remèdes licites, par contre utiliser la sorcellerie comme remède est illicite, d’après le caractère général des textes interdisant la sorcellerie, car c’est une œuvre du diable. De même, il est illicite de guérir la sorcellerie en sollicitant les devins, les voyants et les charlatans, et mettre en pratique ce qu’ils exigent, car ils ne sont pas croyants, ce sont des menteurs et des pervers, ils prétendent connaître l’inconnaissable et trompent les gens.

Le Prophète (Paix et salut sur lui) a mis en garde contre le fait de se rendre chez eux, de les questionner et de les croire. Dans un hadith authentique, le Prophète (Paix et salut sur lui) a été questionné au sujet de la conjuration des sorts « nuchra », il répondit : « C’est une œuvre du diable. » [Rapporté par Ahmed et Abû Daoud avec une chaîne de transmission authentique.]

Le sens de la « nuchra » est : libérer la personne ensorcelée de ce sortilège. Dans le hadith, il s’agit de la « nuchra » que pratiquaient les païens antéislamiques et qui consistait à questionner le sorcier, afin qu’il délivre la personne du sortilège par un autre sortilège équivalent. Par contre, il n’y a aucun mal à défaire le sortilège par l’exorcisme légiféré, les invocations protectrices et les remèdes licites.

Tout ce qui est rapporté des pieux prédécesseurs sur l’autorisation de la « nuchra » ne concerne que la « nuchra » légiférée, c.-à-d. celle qui est constituée de versets du Coran, d’invocations légiférées et de remèdes licites.

Il n’est pas non plus exact d’autoriser la conjuration du sortilège par un autre sortilège en se basant sur la règle : « L’extrême nécessité autorise l’illicite », car parmi les conditions d’application de cette règle : il faut que cet acte illicite soit moindre que l’état d’extrême nécessité, comme l’ont établi les savants spécialistes des fondements de la jurisprudence.

Or, la sorcellerie constitue de l’incroyance et du polythéisme, elle est donc plus néfaste, comme le prouve la parole du Prophète (Paix et salut sur lui) : « Il n’y a pas de mal à pratiquer l’exorcisme, tant qu’il ne contient pas de polythéisme. » [Rapporté par Mouslim.]

De plus, la sorcellerie peut être guérie par des moyens légiférés, il n’y a donc aucune nécessité extrême pour utiliser ce qui est de l’incroyance et du polythéisme.

 Au vu de ce qui précède, il est donc strictement illicite de se rendre chez les sorciers, dans tous les cas, même sous prétexte de se défaire d’un sortilège.

La Commission, en diffusant cela, souhaite mettre en évidence la vérité sur cette question, dégageant ainsi toute responsabilité et par conseil pour la communauté.

Prière et Salut d’Allah sur notre Prophète Mohammed, ses proches et ses compagnons.






Président :
'Abdel 'Aziz 'Abd Allah Ibn Muhammad AL CHEIKH

Membre :
Salih ibn Fawzân EL FAWZÂN

Membre :
Abdallah ibn Abd Al Rahmân AL GHUDAYÂN

Membre :
Abdallah ibn Mohammed AL MUTLAQ

Membre :
Ahmed ibn Ali Sayr AL MUBÂRAKI

Membre :
Saad ibn Nâsir AL CHATHRI

Membre :
Mohammed ibn Hassan ÂL CHEIKH

Membre :
Abdallah ibn Mohammed ibn KHUNAYN



 Source : www.alifta.com
 

Magazine « Al Da'wa » n°2054 daté du 9 rajab 1427 / 3 août 2006
Traduit par Abu Ahmed pour www.islamhouse.com


barretitre.jpg

La sorcellerie - As-Sihr

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 16:35

Sheikh Ibn Baz (رحمه الله)

 

Question : Quelle est la méthode qui permet de traiter la magie ?


Réponse :

La victime de la magie ne doit pas utiliser celle-ci pour se soigner car l’on ne doit pas combattre le mal par le mal ni la mécréance par la mécréance. Il faut plutôt combattre le mal par le bien.

Quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) fut interrogé à propos de l’enchantement, il dit : « Il relève de l’œuvre de Satan ». La nushra en question dans le hadith consiste à soigner l’envoûté par des moyens magiques.

Il n’y a aucun mal à utiliser le saint Coran, les remèdes autorisés et la bonne exorcisation. Quant à la magie, son usage (thérapeutique) reste interdit puisque la pratique de la magie implique l’adoration de Satan. En effet, le magicien apprend et pratique la magie après avoir adoré les démons et après leur avoir rendu service et s’être rapproché d’eux grâce à la réalisation de ce qu’ils veulent. Ce n’est qu’à ce prix qu’ils lui apprennent ce qui permet d’accéder à la magie

Allah soit loué car rien cependant n’empêche de soigner l’envoûté grâce à la récitation (du Coran) et au recours à l’usage de formules de protection légales et de médicaments autorisés, de la même manière que les différentes maladies sont traitées par les médecins.

Il n’est pas nécessaire que la guérison s’en suive puisqu’il n’est pas dit que tout malade sera guéri. Parfois le traitement permet de guérir le malade si le terme de sa vie n’est pas encore arrivé. Parfois le traitement ne réussit pas et le malade meurt, même si son médecin était le meilleur et le plus compétent. A l’arrivée du terme de la vie d’un individu, les remèdes deviennent inefficaces. A ce propos le Très Haut dit : «Allah cependant n' accorde jamais de délai à une âme dont le terme est arrivé. » (Coran, 63 : 11). En effet, médecins et médicaments ne sont efficaces qu’avant l’arrivée du terme de la vie et quand Allah a décrété que le malade soit guéri.

Il en est de même de l’envoûté. Il se peut qu’Allah ait prescrit sa guérison comme Il se peut qu’Il ne l’ait pas fait, pour le mettre à l’épreuve ou pour d’autres raisons que Lui seul connaisse. L’une de ces raisons peut résider dans le fait que le médecin qui l’a traité ne maîtrise pas le traitement approprié..

Il a été rapporté de façon sûre que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « A toute affection existe un remède et si le bon remède est trouvé, on obtient la guérison avec la permission d’Allah, le Puissant et Majestueux. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Allah n’a pas fait descendre une maladie sans faire descendre un remède approprié, mais celui-ci peut être connu ou ignoré ».

Le traitement religieux de la magie implique la récitation du Coran. On doit réciter plusieurs fois pour l’envoûté la plus importante sourate du Coran : la Fatiha. Si la récitation est faite par un récitant vertueux et croyant et convaincu que tout dépend du décret et du jugement d’Allah et que quand Il dit à une chose sois, elle est.. si la récitation traduit la foi, la crainte (d’Allah) et la sincérité, et si la récitation est répétée, elle peut mettre fin aux effets de la magie et entraîner la guérison de l’envoûté, avec la permission d’Allah.

Des compagnons du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) passèrent (jadis) près d’un campement de bédouins. Le chef de ceux-ci avait été mordu par un serpent et les efforts déployés pour le guérir étaient restés vains… c’est alors qu’ ils dirent aux voyageurs :

– Y a-t-il un guérisseur parmi vous ?

– Oui ?

Un d’entre eux récita la Fatiha sur la victime et celle-ci se releva du coup comme si elle venait d’être débarrassée d’attaches… Allah l’avait délivré du mal inhérent à la morsure du serpent…

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Il n’y a aucun mal à pratiquer l’exorcisme, pourvu qu’on évite de tomber dans l’associationnisme (chirk )». Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) eut recours à l’exorcisme et le sollicita puisqu’il comporte beaucoup de biens et qu’elle s’est avére très utile. Si la récitation faite dans ce cadre comprend la Fatiha, le verset du Trône, les sourates 112, 113 et 114 ou d’autres versets suivis des bonnes invocations cités dans les hadith du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) comme ces phrases qu’il employa pour exorciser un malade :

« Allahoumma rabba an-naas. Adh hib al-bas washfi anta ash-shaafi la-a shifa’a lla shifaa uka, shifaa un laa yughaadirou suqman ».

= Mon Seigneur ! Maître des gens, efface le mal, guéris car Tu es celui qui guérit ; point de guérison en dehors de la tienne car elle ne laisse subsister aucun mal ». Il répéta cette invocation trois fois ou plus.

Il en est de même de ce hadith du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) selon lequel le Prophète (صلى الله عليه و سلم) l’avait exorcisé en ces termes :

« Bismi Allahi arqiika min kulli shayin yu’dhika wa min sharri kulli nafsin aw aynin hassidin. Allah yashfiika . Bismi allahi arquika »

= « Au nom d’Allah, je cherche à te débarrasser de tout ce qui te fait mal, de toute mauvaise âme, de tout œil jaloux. Allah te guérira. C’est au nom d’Allah que je cherche à te guérir ». Il le dit trois fois.

Voilà une importante formule d’exorcisation rapportée du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) de manière sûre. La loi autorise l’emploi de bonnes invocations pour soulager la victime d’une morsure de serpent et l’envoûté, même si les formules utilisées ne sont pas rapportées textuellement du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui), à condition qu’elles ne véhiculent aucun élément de nature à susciter une appréhension du point de vue religieux. Ceci s’atteste dans la portée générale de la parole du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Il n’y a aucun mal à pratiquerl’exorcisme, pourvu d’éviter l’associationnisme (le chirk) ».

Il se peut qu’Allah guérisse le malade et l’envoûté et d’autres sans l’exorcisme et sans l’usage d’autres moyens par l’homme. Car le Transcendant est l’omnipotent dont la parfaite sagesse se manifeste à travers toute chose. Allah , le Transcendant a dit dans Son saint livre : «Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire: "Sois", et c' est. » (Coran, 36 : 82). Louange et reconnaissance reviennent au Transcendant pour tout ce qu’Il juge ou décrète. La sagesse parfaite du Puissant et Majestueux marque toute chose…

Parfois le malade ne guérit pas parce qu’il a atteint le terme de sa vie et doit mourir des suites de sa maladie.

Les versets relatifs à la magie peuvent être utilisés dans l’exorcisation après avoir été récités dans de l’eau .On peut y ajouter la récitation de la sourate Fatiha, du verset du Trône et des sourates 112, 113 et 114 et déverser l’eau sur la personne suspecte d’être envoûtée ou retenue contre la cohabitation charnelle avec sa femme ; il sera guérie avec la permission d’Allah. Si on ajoute à l’eau sept feuilles du jujubier vert après les avoir transformés en poudre, c’est bien selon ce que Cheikh Abd Rahman ibn Hassan (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a rapporté dans Fateh al-Madjid (chapitre sur l’enchantement) d’après certains ulémas.

Il est recommandé de répéter la récitation desdites sourates trois fois.

Il s’agit d’affirmer que ces remèdes et d’autres de même nature sont aptes à traiter l’épreuve que constitue la magie. On les utilise encore pour délivrer celui qui est rendu (sexuellement) impuissant. On les a souvent expérimentés et Allah les a rendus utiles.

On peut se contenter de la Fatiha dans le traitement, comme on peut se contenter encore des sourates 112, 113 et 114 pour obtenir la guérison. Ce qui est très important c’est que le guérisseur et le malade soient animés d’une foi sincère et de la confiance en Allah et de la conviction qu’Allah, le Transcendant est celui qui gère les affaires et que ce qu’Il veut se réalise quand Il le veut et que ce qu’Il ne veut pas n’arrivera pas. Tout est entre les mains du Puissant et Majestueux ; ce qu’Il veut se réalisera et ce qu’il ne veut pas ne se réalisera pas. Quand la foi vraie anime le guérisseur et le patient, la maladie disparaît rapidement avec la permission d’Allah puisque (c’est seul ce cas que) les remèdes matériels et moraux sont efficaces.

Nous demandons à Allah de nous assister tous à faire ce qu’Il agrée. Il est proche (de nous) et entend (tout).




Voir l’ouvrage intitulé : Madjmou’atou Fatawa wa maqalat mutanawwia par Sheikh Ibn Baz ,l p. 70.


barretitre.jpg

La sorcellerie - As-Sihr

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 16:03

Semon du Vendredi à Médine la ville sainte du Prophète (salaLLahû 'alayhi wa salam) 20/3/1426 (29/4/2005)
 
 
Serviteurs d'Allah !
Craignez Allah d’une crainte véritable car la crainte d’Allah est le chemin de ceux qui obtiendront le succès, et se détourner de la crainte d’Allah est le chemin des malheureux.
 
O Musulmans !
La guidée est un don du Généreux, et Il la donne à qui Il veut parmi Ses serviteurs ; et Il a ordonné (le Puissant et le Haut) de protéger cette guidée des choses qui salissent sa pureté ou qui effacent sa lumière. Et parmi les gens, certains ont abaissé la valeur de leur religion en n’étant pas satisfaits de ce qui leur a été écrit ou qui a été écrit à d’autres qu’eux, ne pouvant pas patienter face à ce qui a été prédestiné ; alors, ils ont vendu leur religion aux sorciers et aux charlatans en allant les voir pour les interroger sur les choses invisibles ou pour leur demander de faire de la sorcellerie [de la magie] ou pour leur demander la réalisation de souhaits imaginaires.
 



Les individus et les sociétés ont été cautérisés par le feu des sorciers ; et la sorcellerie rassemble des destructions dans la religion comme demander le secours des génies et des diables, la peur du cœur de ce qui est autre qu’Allah, l’abandon de la confiance en Allah, et la corruption de la vie des gens et de leurs intérêts. Et la sorcellerie fait partie des facteurs de la destruction de la société et de ce qui sépare les familles, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Evitez les sept péchés destructeurs). Ils dirent :
-« Et quels sont ces péchés, ô messager d’Allah ! ». Il dit :
(Le polythéisme [associer quelque chose à Allah], la sorcellerie, tuer la vie qu’Allah a rendue sacrée sans raison légale, manger l’intérêt, manger l’argent de l’orphelin, fuir le jour de la bataille [devant l’ennemi], et accuser d’adultère les femmes chastes, croyantes et éloignées des actes immoraux) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.
Et le diable incite le sorcier à accomplir la sorcellerie afin de nuire aux serviteurs d’Allah, Allah (qu'Il soit glorifié) a dit :
{Ils apprennent d’eux le moyen de séparer l’homme de son épouse} [Al-Baqara : 102].
Et Il a dit (qu'Il soit glorifié et exalté) :
{Ils apprennent ce qui leur fait du mal et ne leur fait pas du bien} [Al-Baqara : 102].
Et ce n’est pas toute sorcellerie qui a un effet sur la personne ensorcelée, et combien de sorciers ont fait de la sorcellerie qui n’a eu aucun effet sur la personne ensorcelée ; Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit :
{Ils ne nuisent avec cela à personne qu’avec la permission d’Allah} [Al-Baqara : 102].
Et le mal et le bien se trouvent dans la main d’Allah, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Et saches que si les gens de la communauté se rassemblaient pour te nuire, ils ne pourraient te nuire que selon une chose qu’Allah a écrite contre toi) rapporté par Tirmidhi.
 
O Musulmans !
Le sorcier est celui qui a l’âme la plus vile, celui qui a le caractère le plus corrompu, et celui qui a le cœur le plus sombre ; il est proche du diable, il l’adore, il s’éloigne du bien, il est rancunier envers la société, il a les qualités les plus méprisables, et il ment à celui qui va le voir avec des informations fausses, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(…il la met alors sur la langue du sorcier ou du devin [le diable met l’information qu’il a entendue du ciel sur la langue du sorcier ou du devin], et celui-ci ment cent mensonges avec cette information) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.
Et la sorcellerie n’est accomplie pour lui qu’après que le sorcier mécroit en Allah le très Grand, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Quiconque ensorcelle quelqu’un, sera alors polythéiste) rapporté par An-Nassaa’i.   
Il est dit dans « Fath Al-Majid » :
-« Ceci est une preuve que le sorcier est un polythéiste, car il ne peut pas accomplir la sorcellerie sans polythéisme).
Le sorcier aime beaucoup l’argent et il trompe le naïf pour cela ; et lorsque Pharaon demanda aux sorciers d’affronter Moïse avec la sorcellerie, ils lui demandèrent de l’argent, Allah (qu'Il soit glorifié) a dit à leur sujet :
{Et les magiciens vinrent à Pharaon en disant : "Y aura-t-il vraiment une récompense pour nous, si nous sommes les vainqueurs ?". Il dit : "Oui, et vous serez certainement du nombre de mes rapprochés"} [Al-‘Aaraaf : 113-114].
Le sorcier trompe les autres, il les appelle au polythéisme, et il se peut qu’il ordonne à celui qui vient le voir d’égorger pour un autre qu’Allah, ou d’accrocher une amulette en prétendant que ceci apporte le bien ou repousse le mal, et le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Quiconque accroche une amulette, sera alors polythéiste) rapporté par Ahmed.
Et le sorcier fait croire à celui qui va le voir qu’il connaît les maladies dont il souffre afin que son cœur s’accroche à lui, et il trompe ceux qui vont le voir en mettant dans ses amulettes des versets du Coran.
Le mal du sorcier sur la société est évident, et ses actes sont des ténèbres qui s’entassent les unes sur les autres ; il a fait tomber des individus de la société dans le polythéisme et il a apporté le malheur dans la société. Il a désuni des familles heureuses ; il a séparé les deux époux qui vivaient dans une bonne entente, et à cause de lui, les enfants innocents ont goûté à l’amertume de la vie, et ils ont été exposés aux causes de la déviation à cause de la séparation de leurs parents. Il a apporté aux gens les soucis et les tourments ; combien de personnes qui étaient en bonne santé, devinrent malades à cause du sorcier ; et combien de pauvres se retrouvèrent endettés en recherchant une bonne santé que le sorcier leur a enlevé. Et combien d’argent le sorcier a-t-il mangé illégalement [illicitement] en compensation de ce qu’il prétend comme médicament ou science de l’invisible. Et combien de personnes le sorcier a-t-il fait sortir de la religion à cause du fait qu’ils ont cru à une information de l’invisible que Seul Allah connaît ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Quiconque va voir un devin ou un magicien, et lui demande une chose, puis croit à ce qu’il dit, aura alors mécru à ce qui a été descendu sur Mohammed) rapporté par Ahmed.
Et à cause de la gravité du danger des sorciers sur les musulmans, leur jugement est venu de couper leur cous afin que les sociétés soient protégées de leurs préjudices ; Omar ibn Al-Khattab (qu'Allah soit satisfait de lui) écrivit à ses gouverneurs :
-« Tuez tous les sorciers et toutes les sorcières ».
Et son châtiment dans l’au-delà sera l’entrée en Enfer, Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit :
{Ils ont effectivement appris que celui qui l’a acheté (au prix de son âme) n’a aucune part de bien dans l’autre monde} [Al-Baqara : 102].
Celui qui va voir les sorciers, a mis le Créateur en colère, a été injuste envers les créatures, et a atteint le paroxysme de la jalousie en faisant de la sorcellerie à une autre personne pour enlever un bienfait qu'Allah a donné à un autre que lui ; et le mal de celui qui cherche à ensorceler les autres, se retourne contre lui, Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) a dit :
{Cependant, la manoeuvre perfide n'enveloppe que ses propres auteurs} [Le Créateur : 43].
Ibn Kathir (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :
-"C'est-à-dire que le mal de cela ne retourne que contre eux".
Mohammed ibn Kâab Al-Qouradhi a dit :
-"Celui qui accomplit trois choses ne sera pas sauvé jusqu’à ce que ces choses se retournent contre lui : celui qui trompe les gens [ou qui ruse avec les gens], ou celui qui est injuste [qui opprime les gens], ou celui trahit son serment [son engagement], et la réalité de cette parole est dans le Livre d'Allah".
Donc, ne sois pas, toi qui cherches à ensorceler les gens, parmi ceux qui tombent avec les sorciers en sortant de ta religion ; et rappelles-toi que la vie de ce monde est courte et que tu seras enterré dans une tombe sombre ; donc, annonce ton repentir et lave la jalousie de ton cœur en étant bienfaisant envers les autres au lieu de les ensorceler, et enlève les liens de la sorcellerie de ceux que tu as ensorcelé avant que ne te viennent des malheurs provenant du Seigneur le très Grand.
 
O Musulmans !
Celui qui est ensorcelé est opprimé, et il se peut qu'Allah lui donne au lieu du bienfait qu'on lui a envié, un bienfait beaucoup plus grand.
Et Allah éprouve ceux qu'Il aime parmi Ses serviteurs pour élever leurs degrés et effacer leurs péchés, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Celui à qui Allah veut du bien, Il l'éprouve) Rapporté par Al-Boukhari.
Donc, ne sois pas triste, toi qui as été ensorcelé, à cause de ce qui t'arrive, car Allah éprouve Son serviteur croyant pour le rapprocher de Lui ; et ne sois en colère à cause de ce qui t'arrive, et ne désespères pas à cause de ce qu'Allah a écrit contre toi, car il se peut que ce soit la cause de ton bonheur, Allah (qu'Il soit glorifié) a dit :
{Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle est mauvaise pour vous} [Al-Baqara : 216].
Et l'invocation de l'opprimé est exaucée, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Trois invocations sont exaucées sans aucun doute : l'invocation de l'opprimé, l'invocation du voyageur et l'invocation du père pour son fils) rapporté par Tirmidhi.
Et si tu patientes et crains Allah, tu auras une fin heureuse :
{Et la fin (heureuse) sera aux pieux} [Al-'Aaraaf : 128]. 
Et récite beaucoup l'invocation de Jonas : "{Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes"} ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Tout musulman qui invoque Allah avec cette parole, sa demande sera exaucée) rapporté par Tirmidhi.
Ibn Al-Quayyim a dit :
-"Et il a été prouvé par expérience que celui qui dit cette parole sept fois, Allah fera partir le mal dont il est atteint ".
Et dis souvent : "Nous appartenons à Allah et c'est vers Allah que nous retournerons ; O Seigneur ! Récompense-moi pour le malheur qui m'atteint, et remplace-le moi par une chose meilleure" ; le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Celui qui dit cette parole, Allah le récompensera pour ce malheur dont il est atteint, et Il le lui remplacera par une chose meilleure) rapporté par Abou Daawoud.
Et demande souvent pardon à Allah, tes soucis seront dissipés et les tourments qui te font souffrir disparaîtront.
Et que tu ailles vers ton Seigneur, toi qui es ensorcelé, en étant opprimé est meilleur que d'aller vers Lui en étant injuste ; donc, dirige-toi vers Allah en L'implorant, demande-Lui souvent pardon et invoque-Le beaucoup, car le soulagement provenant d'Allah est proche. Et ne désespère pas de la miséricorde d'Allah.
Et quiconque a été injuste envers lui-même en allant voir les devins et a nui aux autres [avec la sorcellerie], doit abandonner ce qui corrompt sa religion et se repentir à Allah sincèrement de ce crime horrible, et il doit suivre le chemin de ceux qui se repentent à Allah et se méfier du chemin des corrupteurs parmi les sorciers et les charlatans.
Je cherche refuge auprès d'Allah contre satan le maudit :
{Et le magicien [le sorcier] ne réussit pas, où qu'il soit} [Ta-Ha : 69].
 
Deuxième sermon  
 
O Musulmans !
Celui qui est proche d'Allah, les calamités et les préjudices s'éloignent de lui. Et invoquer beaucoup Allah fait partie des causes qui empêchent la sorcellerie d'atteindre la personne, être assidu à l'accomplissement de la prière de l'aube en congrégation est une protection contre le mal, et sourate "Al-Baqara" est une sourate bénie, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Lisez sourate "Al-Baqara" car la lire est une bénédiction et l'abandonner est une perte, et les sorciers ne peuvent rien accomplir contre une personne qui lit sourate "Al-Baqara") Rapporté par Mouslim.   
Et la lecture des deux sourates "Al-Falaq" et "An-Naass" au début et à la fin de la journée, repousse la sorcellerie, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) dit à 'Ouqbah ibn Aamir (qu'Allah soit satisfait de lui) :
(Recherche la protection d'Allah en lisant ces deux sourates, car personne n'a recherché la protection d'Allah d'une meilleure façon qu'en lisant ces deux sourates) rapporté par Abou Daawoud.
Ibn Al-Qayyim a dit :
-"Le besoin du serviteur de la recherche de la protection d'Allah en lisant ces deux sourates, est plus grand que son besoin de respirer, de manger, de boire et de s'habiller".
Et celui qui lit les deux derniers versets de sourate "Al-Baqara" la nuit, elles seront une protection pour lui contre tout mal, et manger sept dattes 'Ajwah empêche la sorcellerie d'atteindre la personne, le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :
(Quiconque mange sept dattes 'Ajwah le matin, le poison et la sorcellerie ne lui nuiront pas ce jour-là) Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.
Et Méfiez-vous des péchés et de tous les genres de musique, car ils attirent les diables dans les maisons ; et lorsque le cœur du serviteur est vide parce qu'il n'invoque pas Allah ou qu'il néglige l'adoration de son Seigneur, les diables l'attaquent et le mal l'atteint plus facilement.
Donc, lisez beaucoup le Coran, passez votre temps dans l'invocation d'Allah et Son adoration, car le Coran est un remède contre les maladies, et l'invocation d'Allah protège le serviteur contre ce qui lui nuit, de même qu'elle épanouit la poitrine et tranquillise le cœur :
{N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les coeurs?} [Le tonnerre : 28].



Source : alharamainsermons.org


barretitre.jpg

La sorcellerie - As-Sihr

Le Vendredi - Al-Jûmû'a

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 15:41


Sheikh 'Abd al 'azîz ar Rajihi - (hafidhahou Allah).


Deux choses sont nécessaires :

Avant tout, la personne qui délivre les soins doit avoir une croyance saine (un dogme authentique), et qu’elle ait également une bonne opinion vis à vis d'Allah sachant que le musulman doit prendre conscience [par cette intervention] que le procédé n’est qu’un moyen légiféré [pour sa guérison], de sorte que le malade (l'ensorcelé) ainsi que ses proches réagissent en conséquence et prennent pleinement conscience que c'est Allah – soubhanahou oua ta’ala -  le tout puissant qui accorde la guérison et que ceci n’est qu’un moyen parmi d’autres moyens légiférés.

Ce précédé doit être répété plusieurs fois en demandant à Allah le salut (la santé) et [en multipliant] des conjurations auprès d’Allah ‘aza oua djal.

ومن ذلك أيضا قراءة آية الكرسي وهي: ﴿ اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ  ﴾ وقد قرأها الإمام -وفقه الله- في صلاة المغرب في الركعة الأولى، وهي أعظم آية في القرآن:  ﴿اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ مَنْ ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلَّا بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلَا يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِنْ عِلْمِهِ إِلَّا بِمَا شَاءَ وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَلَا يَئُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ ﴾ هذه أعظم آية في القرآن الكريم كما أخبر بذلك النبي -صلى الله عليه وسلم-، وأعظم سورة في القرآن سورة الفاتحة: ﴿الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ ﴾ أعظم سورة في القرآن هي سورة الفاتحة، وأعظم آية في القرآن آية الكرسي، قد ثبت عن النبي -صلى الله عليه وسلم- أنه قال: من قرأها في ليلة لم يزل عليه من الله حافظ ولا يقربه الشيطان حتى يصبح  فتقرأ آية الكرسي وتقرأ القواقل: ﴿قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ ﴾ ﴿قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ ﴾ ﴿ قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ ﴾ وإذا قرأ ﴿ قُلْ يَا أَيُّهَا الْكَافِرُونَ ﴾ فحسن أيضا.

Ensuite, il est recommander de lire le verset Trône [Ayat al-Kursy] […]:

 « Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même ‹ al-Qayyoum ›. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent… »

[Sourate Al Baqara - verset 255]

Ce verset est le plus important dans le Saint Coran comme cela nous a été raporté par le prophète (salaLLahû 'alayhi wa salam). De la même façon que la Sourate la plus importante dans le Coran est la sourate « l’ouverture - Al Fatiha » : «Louange à Allah, Le Seigneur des mondes…» [Sourate Al Fatiha - verset 01]
 

Il a été rapporté de façon authentique [à propos du verset Trône] que le Prophète (salaLLahû 'alayhi wa salam) a dit :

« Celui qui le lira dans la nuit, recevra protection de son seigneur et aucun diable ne l’approchera, et cela jusqu’à son réveil » ; Il est donc recommandé de lire le Verset du Trône ainsi qu ' « Al Qawâqil » «Dis: "Allah Lui est Unique…» «Dis: "Je cherche un refuge auprès du Seigneur de l'aube naissante…» «Dis: "Je cherche un refuge auprès du Seigneur des hommes…», c’est à dire les sourates 112, 113 et 114, et si on joint la lecture [de cette sourate] : «Dis: ‹ O vous les infidèles !…», sourate 109 (al-kâfiroun) ceci est aussi bénéfique.

هذه أيضا تقرأ على المريض على المسحور وتقرأ في إناء فيه ماء يصب على المسحور فيشفى، وهذا أيضا مجرب في حبس الرجل عن امرأته، من أنواع السحر حبس الرجل عن امرأته فلا يصل إلى جماعها، يحبس، وهذا مجرب هذا العلاج، وإذا أتى بسبع ورقات من السدر ودقها في ماء وقرأ آية الكرسي والقواقل فإنه يشفى بإذن الله، وهذا مجرب جربه عدد من المشايخ، جربه سماحة الشيخ عبد العزيز بن باز رحمة الله عليه، كذلك أيضا قرأته لبعض الناس وقال: إنه استفاد، وقرأه غيرهم إذا كان الرجل محبوسا عن امرأته، يعني: ممنوعا لا يصل إلى جماعها هذا من العلاج، يأتي بسبع ورقات سدر وتقرأ فيها آية الكرسي والقواقل: ﴿قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ ﴾ ﴿قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ ﴾ ﴿قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ ﴾ فيشرب منه ويتروش فيغتسل به فيشفى بإذن الله وهذا مجرب.

Ces lectures se font sur le malade ou sur l’ensorcelé, on peut le faire dans un récipient plein d’eau qu’on versera par la suite sur la personne atteinte de sorcellerie, et de là en découlera la guérison avec la volonté d’Allah ‘aza oua djal.

Ce traitement a été concluant dans le cas de l’ensorcellement de l’homme qui l’empêche d’entrer en relation sexuelle avec elle son épouse.

Parmi les nombreux sortilèges utilisés dans la sorcellerie, ce genre d’envoûtement qui empêche l’homme d’avoir des rapports charnels avec son épouse, il est réduit à l’immobilité (blocage) et cela nécessite de suivre ce traitement :

La personne doit se procure sept feuilles de jujubier et qu’elle écrase [dans un mortier] puis elle ajoute de l’eau pour récite dessus le verset du Trône ainsi que " Al Qawâqil " (les sourates 112,113 et 114), de là en découlera la guérison avec la volonté d’Allah.

L’efficacité de ce traitement a été expérimentée avec succès par plusieurs de nos grands savants, parmi eux Son éminence Sheikh Ibn Baz rahimahou Allah qui a soigné des personnes en lisant sur le malade et il rahimahou Allah dit : « ceci est d’un grand bénéfice [le traitement], il également recommandé de lire d’autres passages du Coran si le malade (l’ensorcelé) est victime d’un envoûtement qui l’empêche l’homme d’avoir des rapports charnels avec son épouse, c'est-à-dire qu’il ne parvient pas à entrer en relation sexuelle avec elle son épouse et donc cela nécessite un traitement : La personne doit se procure sept feuilles de jujubier et récite dessus le verset du Trône ainsi que " Al Qawâqil " : «Dis: "Allah Lui est Unique…» «Dis: "Je cherche un refuge auprès du Seigneur de l'aube naissante…» «Dis: "Je cherche un refuge auprès du Seigneur des hommes…» (Sourates 112,113 et 114) ; Ensuite elle boira de cette eau, en versera sur son corps, se lavera avec. Ceci a été expérimenté avec succès.

هذا من أنواع السحر الحبس، وذلك قد يكون هذا الإنسان حبسه عن امرأته بسبب الحسد، وعقد عقدا، بعض الناس يحضر عند العقد وهو حاسد لهذا الرجل، قد يكون مختفيا فيعقد عقدا، فإذا قال للمزوِّج له : زوجني، يقول: لا، ويعقد عقدة، وهكذا فيحبس عن امرأته فلا يصل إلى جماعها.

Pamir les différents types de sorcellerie, le blocage sexuel chez l’homme.

Il peut provenir d’une personne (malintentionnée), qui cherche par ce blocage, à empêcher cet homme d’avoir des rapports charnels avec son épouse uniquement par jalousie (Al- Hassad), et cela en réalisant des nœuds (de sorcellerie).

Il y a des gens qui assistent à la célébration d’un mariage alors qu’ils jalousent le marié au point d’agir de manière cachée et au moment où on demandera au marié de formuler la question : « veux-tu m’épouser ? », la personne jalouse dira : « non » en réalisant des nœuds (de sorcellerie) de manière à jeter un sort et donc l’époux ne sera pas en mesure d'entrer en relation sexuelle avec elle son épouse.


Source : www.sh-rajhi.com


Article tiré de la réponse audio de Sheikh 'Abd al 'Aziz Ar-Rajhi - hafidhahou Allah
Article tiré du site : ahloulhadith.typepad.com
Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy


barretitre.jpg

La sorcellerie - As-Sihr

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 15:21

Shaykh Abdul 'Aziz Ar-Râjihi  

- hafidhahûLLah -

 

La septième annulation de l’islam est la magie, et fait partie de la magie le « sarf » ( N.T : qui sert à détourner une
personne que quelqu’un qu’elle aime)
et le ‘atf ( N.T : qui sert au contraire à rendre une personne amoureuse de
quelqu’un qu’elle n’aime pas)
, quiconque la pratique ou l’agréée est un mécréant, et la preuve de cela est la parole
d’Allah (mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, sans qu'ils n'aient dit d'abord: «Nous ne sommes rien qu'une tentation: ne soit pas mécréant") (sourate 2 verset 102)


Littéralement, la magie (As-Sihr) est une expression qui désigne une chose dont la cause est cachée et subtile.


Islamiquement parlant, c’est une expression qui désigne les incantations et charmes, les nœuds, les potions et les
fumées qui influencent le cœur et le corps, qui rend malade, ou tue, ou bien sépare l’homme de son épouse.


La sorcellerie est appelée « Sihr » car le sorcier influence les gens dans leur intérieur, il utilise des incantations et
des rituels qui influence l’intérieur, le cœur des gens et leur corps. Cela influence soit par une maladie, soit en
tuant, soit la séparation entre l’époux et l’épouse.


Le sorcier qui entre en contacte avec les diables commet forcément du polythéisme, car il y a entre lui et les
diables un échange, un asservissement, un pacte ; le démon fait un pacte avec le sorcier, et ce pacte implique que
l’homme sorcier devient mécréant, il est impératif qu’il mécroit, car le diable lui demande de se rapprocher de lui en pratiquant les idolâtries qu’il veut, comme en lui demandant de souiller le Coran d’impuretés, d’uriner dessus, ou
de lui sacrifier un animal.


Lorsque le sorcier adore le démon en commettant le polythéisme, ce démon répond donc aux demandes du
sorcier, si le sorcier lui demande de gifler quelqu’un alors il le gifle ; ou de tuer quelqu’un, alors il le tue. Ou bien lui
demande des informations, alors il lui en donne. Mais le démon ne peut rien faire si ce n’est par la volonté et la
prédestination d’Allah ( … Or ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah…)
(sourate 2 verset 102)


Donc la sorcellerie est polythéisme, et quiconque la pratique, l’apprend, l’enseigne ou l’agréée, devient mécréant,
car celui qui l’agréé est comme celui qui le fait : celui qui agréé le polythéisme est un polythéiste. La preuve de cela
est la parole d’Allah (mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, sans qu'ils n'aient dit d'abord: « Nous ne sommes rien qu'une tentation: ne soit pas mécréant ») dans l’histoire des deux anges qui furent descendu sur terre et mis à l’épreuve ; lorsque quelqu’un venait à eux pour leur demander de lui apprendre la sorcellerie, ils le conseillaient et lui interdisaient sévèrement de l’apprendre, en leur disant (Nous ne sommes rien qu'une tentation: ne soit pas mécréant), et s’il persistait, ils lui enseignaient alors.


Et donc, d’après le verset (Alors que Soulayman n'a jamais été mécréant, mais les démons on mécru car ils enseignent aux gens la magie), ils ont mécru pour avoir enseigné la magie aux gens, la magie est donc mécréance et apostasie, celui qui fait de la sorcellerie ou l’agréée est un mécréant.


Parmi les formes de sorcellerie, le « sarf » et le « ‘atf », le sarf : détourner la femme de son époux, ou l’homme de
son épouse, il pratique la sorcellerie afin que l’homme, lorsqu’il va voir sa femme, il la voit sous une image
dégoûtante, et la fuit, il ne veut pas s’approcher d’elle. Ou bien faire détester à la femme son mari, lorsqu’elle voit
son mari, elle le voit sous une forme laide, elle ne supporte pas de le regarder, ils se séparent alors, il n’y a rien
d’autre que la fuite mutuelle entre eux, mais c’est à cause de la magie pratiquée par le sorcier, ceci est le « sarf »
il l’a fait se détourner de lui, et lui d’elle.


Quant au ‘atf, c’est l’inverse de cela, le ‘atf signifie : rendre l’homme amoureux de sa femme, lui faire de la
sorcellerie afin qu’il ai un penchant pour elle, qu’il ai belle image d’elle, même si elle était odieuse, même si elle
avait un mauvais comportement, il la voit comme la plus belle, et la meilleure parmi les gens. Ou bien la femme se
fait ensorceler et se met à voir son époux comme le meilleur et le plus beau des hommes même s’il était
détestable et de très mauvais comportement, ceci est le ‘atf, il s’attendrit pour elle et elle s’attendrit pour lui, ceci
fait partie de la sorcellerie.


Ou aussi les enchantements, c’est une chose que fabrique le sorcier et qu’il donne à l’époux ou l’épouse et prétend
que cela rendra la femme amoureuse de l’homme, et l’homme de la femme.


Quiconque fait de la sorcellerie ou apprend la sorcellerie ou agréé la sorcellerie ; et il fait partie de cela le sarf et le
‘atf, alors il est certes mécréant car il a commit du polythéisme, de l’associationnisme envers Allah ‘azza wa djalla,
et la preuve de cela est la parole d’Allah (mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, sans qu'ils n'aient dit d'abord: « Nous ne sommes rien qu'une tentation: ne soit pas mécréant) et de la parole d’Allah (et ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse) et de la parole d’Allah (Alors que Soulayman n'a jamais été mécréant, mais les démons on mécru car ils enseignent aux gens la magie)


Cependant, les magiciens ne nuisent à personne si Allah ne l’a pas prédestiné, si Allah l’a prédestiné alors le mal
se produit, Allah a dit ( … Or ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah… ) c’est à dire « qu’avec la volonté d’Allah et Son décret. »
 

Traduit par l'equipe d'assounnah.com et révisé par 'Abdal Kouddoûs

 Source : assounnah.com


barretitre.jpg La sorcellerie - As-Sihr

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 15:10

Al-Imâm Chams id-Dîn Abî ‘Abdullâh Muhammad Ibn Abî Bakr az-Zar’î al-Ma’roûf Ibn Qayyîm al-Djawziyyah

[691 - 751 H]


Les remèdes les plus utiles contre la sorcellerie sont les médicaments divins, car ces remèdes sont, par essence, bénéfiques. Certes, résulte des agissements liés aux mauvais esprits vils. Leur élimination se fait par l’utilisation de ce qui les repousse et ce qui leur résiste parmi les glorifications, [la récitation] des versets du Qor’ân, et les invocations qui anéantissent leurs effets et leurs traces [sur la victime].

Plus [ces invocations] sont fortes et dures, plus leur propagation sera efficace. Cette situation est telle que la confrontation de deux armées, chacune étant équipée d’armes, et l’armée victorieuse vaincra l’armée défaite et s’appropriera le pouvoir. Si le cœur est rempli de l’amour d’Allâh, recouvert par l’invocation d’Allâh, muni d’acheminement, d’invocations et de formulations protectrices qu’il prononce sincèrement et conformément aux sentiments qu’il nourrit dans son cœur et sa langue, ceci constituera l’un des moyens les plus efficaces pour éloigner la sorcellerie, et ce sera un des plus grands remèdes pour lui après [que ce Sihr] l’ai accablé.

Leur magie [à ces ensorceleurs] ne déploie ses effets que dans les cœurs faibles et les âmes amoureuses attachées aux ignominies. C’est pour cette raison que la sorcellerie affecte le plus souvent les femmes et les garçons, les ignorants et les nomades, et celui dont la part de confiance en Allâh et de croyance à l’unicité d’Allâh est minime, et dont le lot d’invocations et de prières prophétiques n’est que réduit. Et n’est pas touché par ces malheurs celui qui revient aux invocations et formules protectrices prophétiques.

Il a été dit : l’ensorcelé est celui qui se laisse entraîner aisément et qui est dépendant d’une chose précise pour laquelle il se tourne souvent, qui maîtrise les tendances de son cœurs. Les mauvais esprits ne dominent que d’autres susceptibles d’être assujettis, car ils ne penchent que vers ce qui convient à ces esprits ignobles, et sont démunis de force divine, en étant désarmés. Ainsi, les esprits vils rencontrent ces âmes désarmées, prédisposées à ce qui leur convient. Ils s’en emparent donc et les influencent par la magie ou autre. Wa Allâhu A’lâm. [1]


Notes
[1] Zâd ul-Mi’âd fî hadî kheyr al-’Ibâd de Ibn al-Qayyîm, 4/116-117

Source : manhajulhaqq.com

 

barretitre.jpg La sorcellerie - As-Sihr

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article