Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 00:13

Voici le cours du frère Abou Adam Abdelmalik Al-Firansi sur les points essentiels de jurisprudence à savoir en ce qui concerne Zakat-al-fitr.



  Jurisprudence de Zakat-al-fitr

Durée : 21 min : 59


Remarque : durant le cours, la quantité de la zakat (al-fitr) qui a été énoncée, concerne le riz, voici pour vous aider d`autres équivalences suivant la nourriture :

Abu Sa'id Al Khoudri rapporte :
"Nous nous en acquittions (de Zakat Al Fitr) à l'époque du Prophète par un Sa'a de nourriture, ou un Sa'a de dattes, ou un Sa'a d'orge, ou un Sa'a de raisins secs." (Hadith Unanimement reconnu authentique)

On tire de ce hadith ce qui suit :

1) Zakat Al Fitr doit obligatoirement être acquittée en nourriture, et à ce sujet, le hadith : "(Elle est) une purification pour le jeûneur contre le bavardage et les grossièretés, et un moyen de nourrir les pauvres".   (Rapporté par Abou Daoud et Ibn Majah)

2) L'estimation de cette Zakat se fait par le Sa'a du Prophète (salallahou 'alayhi wa sallam) et non pas en utilisant des poignées, qui sont différentes suivant les gens et les époques.

De plus, cette appréciation ne repose sur aucune preuve légiférée. Ainsi, l'équivalence suivante a pu être évaluée en fonction du Moud (*) du Prophète salallahou 'alayhi wa sallam :

1 Sa'a = 4 Moud. Les quantités correspondantes ont donc été fixées comme suit :

Semoule : 2000g = 2 kilos
Raisins secs : 1640g = 1,640 kilos
Farine : 1400g = 1,4 kilos
Couscous : 1800g = 1,8 kilos
Lentilles : 2100g = 2,1 kilos
Plombs (Mahmassah) : 2000g = 2 kilos
Haricots blancs : 2060g = 2,06 kilos
Dattes : 1800g = 1 kilo 800 grammes
Pois cassés : 2240g = 2 kilos 240 grammes
Pois chiches : 2000g = 2 kilos
Blé : 2040g = 2 kilos 40 grammes
Riz : 2300g = 2kilos 300 grammes

Remarque : La réunion au cours de laquelle ont été déterminées ces équivalences s'est déroulée en présence de Toulab Al 'Ilm, et parmi eux Shaykh Muhammad 'Ali Farkouss.

(*) : Le Moud est la quantité que peuvent contenir 2 mains jointes.




source : dourouss-abdelmalik.com

À voir également :

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 03:08


L’aumône de la rupture du jeûne est une obligation (Wajiba) Pour chaque musulman. La preuve est tirée du Hadith : d’après Ibn ‘Omar ( Qu’Allah l’agrée) :  


« Le Messager d’Allah ( Paix et bénédictions sur lui ) a rendu obligatoire l’aumône de la rupture du jeûne par un saa’ de dattes ou un saa’ d’orge, pour chaque esclave ou personne libre,mâle ou femelle, petit et grand parmi les musulmans. Puis il a ordonné qu’elle soit remise avant que les gens ne se rendent à la prière (de l’Aïd) ». Rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, Abou Daoud, Nassaï et Ibn Maja.  


La sagesse de zakat el fitr :
D’après Ibn ‘Abbass (Qu’Allah l’agrée) :  

« Le Messager d’Allah ( Paix et bénédictions sur lui ) a imposé l’Aumône de la rupture du jeûne car elle purifie le jeûneur des paroles futiles et indécentes, de même qu’elle est une nourriture pour les pauvres. Celui qui l’accomplit avant la prière, elle sera une Zakat acceptée, quant à celui qui la donne après la prière, elle ne sera qu’une aumône parmi les aumônes » Hadith hassan (bon) rapporté par Ibn Maja et Abou Daoud  « …une aumône parmi les aumônes » : C’est à dire une Sadaqat. 


Pour qui la zakat el fitr est-elle obligatoire
Elle est un devoir pour tout musulman libre, qui a de quoi se nourrir lui et sa famille pour au moins un jour et une nuit et qui dispose d’un surplus de nourriture. Celui-ci se doit de la sortir pour lui et tout ceux qui sont à sa charge, tels que sa femme, ses enfants, ses employés…Bien sûr, à condition que ceux-là soient musulmans. Ceci est tiré du Hadith d’ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) rapporté par al Bayhaqui et Daraqoutni, Hadith classé Sahih. 



La mesure de zakat el fitr :
Il doit sortir pour chaque personne à sa charge, la quantité de ½ saa’ de blé (Qamh) ou 1 saa’ de dattes, ou 1 saa’ d’orges ou 1 saa’ de lait desséché ou d’autres aliments que mangent les gens du pays, tels que le riz, les graines, les raisins secs… [ Soulignons que le ½ saa’ est spécifique au  blé] La preuve est tirée du Hadith de Abou Saïd Al Khoudri (Qu’Allah l’agrée) :  

« Du temps du Prophète ( Paix et bénédictions sur lui ) nous sortions la Zakat El Fitr d’1 saa’ de nourriture,ou bien 1 saa’ d’orge, ou 1 saa’ de dattes, ou 1 saa’ de lait desséché, ou 1 saa’ de raisins secs » Rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, Abou Daoud, Ibn Maja et Nassaï.   
Quant au blé, la preuve se trouve dans le Hadith rapporté par l’imam Tahaoui, Vol 2 P42. 


Qu’est-ce qu’1 saa’ ?
C’est une mesure qui équivaut à environ 3 Kg (entre 2.5 Kg et 3 Kg). Tiré du livre Foussoul Fi Siyam wa Tarawih wa zakat, voir P30-31, chapitre zakat El Fitr .



La nature de Zakat el fitr :


Il est très important de savoir que la majorité des juristes (Fouqaha) n’ont pas permis de sortir l’Aumône de la rupture du jeûne par son équivalent (El Quima), c’est à dire en argent ou autres. Quand à abou Hanifa, il l’a permis. Ceci est évoqué dans le commentaire du Sahih Mouslim par le savant An-Nawawi, Vol 7 P60. Toutefois la parole d’abou Hanifa ne peut être prise en considération, avec tout le respect et l’amour que nous avons pour nos Imams et nos Savants d’Ahl us-Sounnah. Nous allons répondre en 10 points à ceux qui se fanatisent sur cet avis. En cas de divergence comme c’est le cas ici, Allah nous dit : 


Traduction relative et approchée : "Puis si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et à Son Messager « …Allah et à Son Messager » : C’est à dire au Coran et à la Sounnah (Extrait du tafsir d’Ibn Kathir) … " S4 V59

1)      L’avis d’Abou Hanifa (Qu’Allah l’agrée) est un effort de réflexion de sa part, donc cela l’expose soit à tomber juste ou bien à se tromper, mais dans les deux cas il a une récompense, car c’est un « Moujtahid »(C’est celui qui a un niveau très élevé dans la science et qui est en mesure de tirer des lois à partir des textes, pour les détails consultez Oussoul min ‘Ilm Al Oussoul de Cheikh Ibn ‘Otheimine.). Quant à la récompense, elle est tirée du Hadith : « Lorsque le juge fait un effort (dans un jugement), s’il tombe juste il aura deux récompenses et s’il se trompe il n’a qu’une récompense » Rapporté par Al Boukhari N°7352 et Mouslim N°1716

2)      La majorité des juristes s’est limitée à ce qui a été rapporté dans la Sounnah quant au fait de la sortir en nourriture.

3)      A travers les Hadiths que nous avons cités, nous voyons que c’est le Prophète ( Paix et bénédictions sur lui ) qui a ordonné de la sortir en nourriture et Allah a dit dans le Coran :
Traduction relative et approchée : "Ô vous qui avez cru, ne devancez pas Allah et Son Messager « …ne devancez pas Allah et Son Messager » : C’est à dire dans vos décisions et vos initiatives." S49 V 1.    
A partir de ce moment, il ne nous est pas permis de devancer une parole sur celle d’Allah et de Son Prophète ( Paix et bénédiction sur lui ) Allah  nous dit :
Traduction relative et approchée : "…Ce que le Messager vous donne prenez-le et ce qu’il vous interdit abstenez-vous en et craignez Allah car Il est dur en punition " S59 V7

4)      Quant à ceux qui disent que notre époque est différente, il faut savoir que le Coran est valable pour tous les temps et tous les lieux. De même, nous pouvons ajouter à cela que l’argent existait déjà du temps du Prophète ( Paix et bénédiction sur lui ) et l’on constate cela à travers le troisième piliers de l’Islam qui est la « Zakat » dont l’une de ses catégories est l’argent.


5)      S’il avait été préférable de donner la Zakat El Fitr en argent au lieu de la nourriture, les compagnons du Prophète (Qu’Allah les agrées) qui étaient les meilleurs hommes que la terre n’ait jamais porté, l’auraient autorisé.


6)      Si cela était permis, Allah  nous l’aurait légiféré, or Allah nous dit :

Traduction relative et approchée : "Et ton Seigneur n’oublie point " S19 V64

7)      Donner la Zakat El Fitr en nourriture, c’est faire revivre la Sounnah du Prophète (Paix et bénédiction sur lui )

8)      Le Prophète( Paix et bénédiction sur lui ) a dit :
« Celui qui fait une œuvre non conforme à nos enseignements, elle sera rejetée » Rapporté par Al Boukhari et Mouslim. 

9)      L’avis qui dit qu’il est permis de donner la Zakat El Fitr en argent est un effort de réflexion tiré de la raison (Ray), quant à l’avis qui dit que l’on doit la sortir en nourriture, c’est une révélation (Wahy) et Allah a dit au sujet du Prophète ( Paix et bénédiction sur lui ) :   
Traduction relative et approchée : « Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; Ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée » S53 V3&4

10)  Il ne faut pas oublier qu’Allah a dit :
Traduction relative et approchée : « …Vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [ à suivre] pour quiconque espère en Allah et au jour dernier …» S33 V21



❏       Parmi les contemporains qui soutiennent cet avis, il y a le cheikh Mouqbel (Voir Ijabat El Saïline P 125), savant du Hadith au Yémen, Le grand juriste cheikh Ibn Baz (voir Fatawa Zakat P 76-77), Ainsi que le savant Ibn Jibrine (voir même ouvrage P74), le grand cheikh Ibn ‘Otheimine (voir Foussoul fi Siyam wa Tarawih wa Zakat P30-31) et beaucoup d’autres parmi les savants de Ahl us-Sounnah Pour ceux qui désirent consulter un ouvrage en français : Minhaj mouslim ( La Voie du musulman) d’abou Bakr Djaber al Djazaïri , chapitre de la Zakat. Pour les arabisants qu’ils consultent le même ouvrage, version arabe P322 dernière édition.. Bien sûr, cette liste de noms a été citée en tant que témoignage et non pas par fanatisme envers ces hommes, car ce qui nous importe, c’est le Coran, la Sounnah et la voie des compagnons uniquement.


       Quand doit-on sortir la zakat el fitr ? D’après le Hadith d’Ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) : 
« Le Messager ( Paix et bénédiction sur lui ) nous a ordonné de sortir la Zakat El Fitr et de la donner avant que les gens ne sortent pour la Salaat » Rapporté par Al Boukhari et Mouslim et autres.

On peut également la donner un ou deux jours en avance, mais pas au-delà. La preuve de cela est tirée du Hadith d’après Nafée’ qui dit qu’Ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) la donnait à ceux qui en avaient le droit. Il leur remettait un ou deux jours avant la rupture ( fin du mois de Ramadhan). Rapporté par Al Boukhari.

Par contre, il n’est pas permis de la retarder après ce temps légal, sans aucune excuse. Comme cela est spécifié dans le Hadith cité plus haut : « …Celui qui l’accomplit avant la prière, elle sera une Zakat acceptée… ».


       A qui doit-on donner la Zakat El Fitr ? 
Elle doit être donné aux pauvres, d’après le Hadith d’Ibn ‘Abbass (Qu’Allah l’agrée) cité plus haut : « … et elle est aussi une nourriture pour les pauvres …».

Elle peut être donnée à un proche qui est dans le besoin ou à tout nécessiteux. Cela concerne la personne ayant juste de quoi subvenir aux besoins de sa famille ou moins que cela.

 …Et Allah est plus Savant


Ouvrages de références :  
Fiqh as Sounnah de Saïd Sabaq
Ijabat Assaïline de cheikh Mouqbel Al Wadi’i
Al Wajiz fi Fiqhi Sounnati wal Kitabou al ‘Aziz
Boulough al Maram d’Ibn Hajr al ‘Asqualani
Fatawi Zakat d’ibn Baz, ibn Otheimine, ibn Djibrine et Lajnatou Daïma lil IFTA
Irchadou Sary Hibadatou el Bary du cheikh Abou Malik, Mouhammad Ibrahim al Chaqrah
Foussoul Siyam wa Tarawih wa Zakat de cheikh ibn ‘Otheïmine
Minhaj al Mouslim du cheikh Abou Bakr Djaber Al Djazaïri

Recherche de abou Hajar
al.baida.online.fr

 



barretitre.jpg Aumône - Zakât

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 02:43
Q : Que dit notre cheikh au sujet de celui qui prend la Zakat el fitr pour la revendre immédiatement ensuite ? Cela consiste par exemple à distribuer aux pauvres un Sa’ de nourriture qui sera revendu immédiatement à une autre personne afin de s’approprier de l’argent liquide. Quel est aussi le statut pour celui qui verserait Zakat el Fitr en liquide ?

 

R : Si celui qui la prend fait partie de ceux qui la mérite, il peut la revendre après se l’être appropriée car elle devient ainsi sa propriété. Il n’est toutefois pas permis de verset Zakat el Fitr en argent liquide conformément à la plus pertinente des opinions d’après ce que nous savons. Cette opinion est celle de la majorité des savants.

 

Fatwa du comité permanent :
Membre : Abdallah ibn qouh´oud, Abdallah ibn Gadayen
Vice-président : Abdrazeq hafifi
Président : Abdelaziz ibn Abdallah Ben Baz
Tome 9, Page 370, fatwa numéro : 9231
 
Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 02:36
Q : Quelle est la quantité à verser pour Zakat el Fitr (l’aumône de la rupture) ? Et quand doit-on et à qui doit-on la verser en France ? Est-il permis de la regrouper par l’intermédiaire de l’Imam de la mosquée pour la redistribuer ensuite aux personnes qui en sont bénéficiaires, même après échéance ? Est-elle en fonction également de l’importance du capital ? (…) Est-il permis de l’introduire au budget pour la construction des mosquées par exemple ?


R : La quantité à verser pour la Zakat el Fitr correspond à un Sa’ (unité de mesure pour mesurer les grains) de dattes, d’orge, de raisins secs, de fromage sec, ou de nourriture. Sa période s’étend de la nuit de l’Aïd et se prolonge juste avant la prière de l’Aïd. Il est toléré de l’avancer de deux ou trois jours. Il faut la distribuer aux musulmans pauvres du pays où elle est récoltée.

 Par ailleurs, il est possible de la verser aux pauvres d’un autre pays où les habitants sont plus dans le besoin. Il est possible également que l’Imam de la mosquée ou quelqu’un d’autre parmi les gens crédibles de la regrouper pour la redistribuer aux pauvres ensuite, à la condition qu’elle parvienne à ses bénéficiaires avant la prière de l’Aïd. Sa quantité ne varie pas en fonction du capital. Le Législateur l’a toutefois fixé à un Sa’.

Or, celui qui n’a rien d’autre que sa portion de nourriture pour le jour de l’Aïd en comptant les personnes qui sont à sa charge, il en sera déchargé. Il n’est pas permis enfin de l’inclure dans le budget de la construction des mosquées ou tout autre action de bienfaisance.


 

Fatwa du comité permanent :
Membre : Abdallah ibn Qouh´oud, Abdallah ibn Gadayen
Vice-président : Abdrazeq hafifi
Président : Abdelaziz ibn Abdallah Ben Baz
Tome 9, Page 484, , fatwa numéro : 6364




source : fatawaislam.com
Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 02:30
Q : Est-ce qu’il faut verser zakat el Fitr pour l’enfant qui est dans le ventre de sa mère ?


R : Il est recommandé de le faire comme l’a fait ‘Othmane -que ALLah l’agrée- sans toutefois que cela prenne un aspect obligatoire vu l’absence de preuve en la matière…

 

Fatwa du comité permanent :
Membre : Abdallah ibn Gadayen
Vice-président : Abdrazeq hafifi
Président : Abdelaziz ibn Abdallah Ben Baz
Tome 9, Page 366, , fatwa numéro : 1474




source : fatawaislam.com
Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 02:20
La jurisprudence des aumônes surérogatoires


La permission de donner des aumônes aux mécréants

Les Hanbalites - c'est aussi l'opinion la plus répandue au sein des chafiites et celle qui a été attribué à Muhammad dans as-Siyar al-Kabir - soutiennent qu'il est absolument permis de remettre de l'aumône à un mécréant, compte tenu de la généralité des propos du Très Haut : {et offrent la nourriture, malgré son amour, au pauvre, à l' orphelin et au prisonnier} (76/8)

Ibn Qoudâma dit : "Le prisonnier ne pouvait être à l'époque qu'un mécréant".

Asma bint Abi Bakr
(رضي الله عنها) dit : "Ma mère m'a rejoint en compagnie de son père alors qu'elle était encore idolâtre, à une époque où le pacte conclu entre les Quraychites et le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) était encore en cours de validité. J'ai dit au Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) en guise de consultation : "Ma mère m'a rejoint, histoire de solliciter mon aide, puis-je l'aider ?
- "Oui, aide-la", dit-il" (Al-Boukhâri n°2946)

Il a été rapporté qu'Asma bint Abû Bakr (Puisse ALLah les agréer tous les deux) a dit : "Du vivant du Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) ma mère vint me rendre visite et je consultai le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) en ces termes : "Ma mère qui se trouve dans le besoin est venue me voir. Devrais-je la secourir ?
- "Oui, apporte du secours à ta mère".

D'après Aïcha (رضي الله عنها), une femme juive l'a sollicitée et elle lui a donné de l'aumône. Puis la juive lui dit : "Puisse ALLah te protéger contre le châtiment de la tombe". (Ahmad n°24815)




source :islamopédie
Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 03:42
Q : Je suis une jeune personne âgée de 17 ans. Je vis avec ma famille et c’est mon père qui se charge de mes dépenses. Je possède une somme d’argent déposée dans une banque islamique ; une année (lunaire) s’est écoulée depuis que je l’ai amassée. Est-elle concernée par la zakat  ? Les intérêts sont-ils concernés par la Zakât ? Est-il vrai que la zakat ne concerne que les adultes ?
 

R : Les biens concernés par la zakat sont : les bêtes, l’or et l’argent, les fruits de la terre (fruits, légumes et grains) et les marchandises destinées à la vente, même si leur propriétaire est jeune.
    Les biens possédés par les orphelins sont aussi bien concernés par la zakat que ceux des adultes [1], et ce sont leurs tuteurs qui la versent.
   Les bénéfices des commerces sont concernés aussi par la zakat , même si leur montant n’a pas atteint le seuil minimal (nissâb), tant que le capital l’atteint, lui.

 

 

 

 

 

 

·        Fatwa de cheikh Abdullah ibn ‘Abdir-Rahmân Ibn Jibrîn,
·        Fatâwâ az-Zakât (Fatwas relatives à la Zakât rassemblées par Muhammad al-Musnad), page 10.
 

 

 


[1] Seules les personnes non pubères sont considérées comme étant Yatîm (orphelins); passé cet âge, elles ne le sont plus.




source : fatawaislam.com
Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 03:39
Q : Lorsqu’une personne sort sa zakat à son ayant droit, doit-il l’informer qu’il s’agit de la zakat ? 


R : Si la personne paye sa zakat à son ayant droit, et ce dernier l’a refuse, alors il lui est obligatoire de l’informer, pour qu’il prenne vraiment conscience de ce qu’on lui donne. Dès lors, s’il le souhaite, il peut l’a refuser ou bien l’accepter.
Quant à celui dont l’habitude est de prendre la zakat, et l’accepte, alors il est préférable pour le donneur de ne pas l’informer. Car il y a dans cette information une sorte de rappel, de reproche, et certes Allah le Très-Haut nous dit :


« O ! Les croyants ! N’annulez pas vos aumônes par un rappel ou un tort. »
Sourate 'La vache' verset 264.


Fatwa du cheikh ibn al Otheymine tirée de son livre ‘les modalités du paiement de la zakat’
Fatwa numéro 377, page 436.




source : fatawaislam.com
Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 03:36
Q : Est ce que l'aumône légale (zakat) est obligatoire pour le dénué de raison et l'enfant ?
 

R: Ce cas fait sujet de divergences entre les savants : certains d'entre eux disent que la zakat sur les biens du dénué de raison et de l'enfant n'est pas obligatoire, puisqu’ils ne font pas parties des gens dont les oeuvres sont prises en compte.

Tandis que d'autres savants ont dit, qu'au contraire, la zakat est obligatoire et ceci est la vérité car la zakat fait partie des droits sur les biens, donc ses possesseurs ne sont pas pris en valeur selon la parole d'Allah le très-haut :


“Prélève de leurs biens une Sadaqa”
( sourate 'le repentir' verset 103 )

Ainsi que de la parole du Prophète ( Que la bénédiction d' Allah et le prière soient sur lui ) :

« Informe-les qu'Allah leur a prescrit une charité acquittée par leurs riches en faveur de leurs pauvres. »

La zakat est donc obligatoire sur les biens de l'enfant et du dénué de raison, et la responsabilité incombe au tuteur.

 

Fatwa du cheikh ibn ‘Otheimine tirée de son livre « Les piliers de l’islam »
Question numéro 356, page 423.




source : fatawaislam.com
Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 06:03
Q : Quelle est la définition du pauvre, en Islam ?


R : Il  est celui à qui le droit revient de recevoir la zakat car il ne subvient pas à ses besoins, ni à ceux de sa famille, à l’époque ou l'endroit où il vit, et ceci sur une durée de 1 an.

 Il est probable que 1000 rials dans une époque représentent une richesse et dans une autre époque ou un autre endroit ne représentent pas une richesse suffisante pour vivre. 

Fatwa du cheikh  ibn ‘Otheimine tirée de son livre « Les piliers de l’islam »
Question numéro 368, page 431.





source : fatawaislam.com
Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Zakât
commenter cet article