Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 06:43




Chapitre 67 - En voyant la nouvelle lune

175 -
"Allah est le Plus Grand ! Ô Seigneur ! Apporte-nous avec cette nouvelle lune la sécurité et la foi, le salut et l’Islam ainsi qu el a réussite dans tout ce que Tu aimes et que Tu agrées. Notre Seigneur et ton Seigneur est Allah."


اللهُ أَكْـبَر، اللّهُمَّ أَهِلَّـهُ عَلَيْـنا بِالأمْـنِ وَالإيمـان، والسَّلامَـةِ والإسْلام، وَالتَّـوْفيـقِ لِما تُحِـبُّ رَبَّنـا وَتَـرْضـى، رَبُّنـا وَرَبُّكَ الله


Allâhu akbaru. Allâhumma ahillahu 'alaynâ bi-l-amni, wa-l-îmâni, wa s-salâmati, wa-l-islâmi, wa t-tawfîqi limâ tuhibbu rabbanâ wa tardâ. Rabbunâ wa rabbuka l-lâhu.

Audio




Chapitre 68 - Au moment de rompre le jeûne

176 - "La soif est dissipée, les veines sont abreuvées et la récompense restera avec la volonté d’Allah."

ذَهَـبَ الظَّمَـأُ، وَابْتَلَّـتِ العُـروق، وَثَبَـتَ الأجْـرُ إِنْ شـاءَ الله

Dhahaba z-zama'u wa btallati-l-'urûqu wa thabata-l-ajru in shâ'a l-lâhu.

Audio


177 - "Ô Seigneur ! Je te demande par Ta miséricorde qui embrasse toute chose de me pardonner."

اللّهُـمَّ إِنَّـي أَسْـأَلُـكَ بِرَحْمَـتِكَ الّتي وَسِـعَت كُلَّ شيء، أَنْ تَغْـفِرَ لي

Allâhumma innî as'aluka bi-rahmatika l-lâti wasi' at kulla shay'in an taghfira lî.

Audio




Chapitre 69 - En commençant le repas

178 - "[Dire :] Au nom d’Allah. [ou, si on oublie de le faire en commençant, dire :] Au nom d’Allah, au début et à la fin."

بِسْمِ الله/ بِسْمِ اللهِ في أَوَّلِهِ وَآخِـرِه

Au début du repas : Bismi l-lâhi.
En cas d'oubli : Bismi l-lâhi fî awwalihi wa âkhirihi.

Audio


179 - "Ô Seigneur ! Place pour nous Ta bénédiction dans (ce mets) et accorde-nous une nourriture meilleure encore.
[En ce qui concerne le lait :] Ô Seigneur, bénis-le nous et donne-nous en davantage."

اللّهُـمَّ بارِكْ لَنا فيهِ وَأَطْـعِمْنا خَـيْراً مِنْـه/ اللّهُـمَّ بارِكْ لَنا فيهِ وَزِدْنا مِنْه

Allâhumma bârik lanâ fîhi, wa at 'imnâ khayran minhu.
Allâhumma bârik lanâ fîhi wa zidnâ minhu.


Audio




Chapitre 70 - A la fin du repas


180 - "Louange à Allah Qui m’a accordé cette nourriture et me l’a octroyé sans pouvoir ni force de ma part."

الْحَمْـدُ للهِ الَّذي أَطْعَمَنـي هـذا وَرَزَقَنـيهِ مِنْ غَـيْرِ حَوْلٍ مِنِّي وَلا قُوَّة

Al hamdu li-l-lâhi ladhî at 'amanî hâdhâ wa razaqanîhi min ghayrin hawlin minnî wa lâ quwwatin.


Audio


181 - "A Allah revient la Louange abondante, pure et bénie. Nul ne peut Te louer et reconnaître Tes grâces comme Tu le mérites, ni ne peut se dispenser de Toi, ô mon Seigneur."

الْحَمْـدُ للهِ حَمْـداً كَثـيراً طَيِّـباً مُبـارَكاً فيه، غَيْرَ مَكْفِيٍّ وَلا مُوَدَّعٍ وَلا مُسْتَغْـنىً عَنْـهُ رَبُّـنا

Al hamdu li-l-lâhi hamdan kathîran, tayyiban, mubârakan fîhi, ghayra makfiyyin wa lâ muwadda'in, wa lâ mustaghnan 'anhu rabbanâ.


Audio




Chapitre 71 - De l'invité en faveur de l'hôte

182 - "Ô Seigneur ! Bénis-leur ce que Tu leur as donné comme subsistance, pardonne-leur et fais-leur miséricorde."

اللّهُـمَّ بارِكْ لَهُمْ فيما رَزَقْـتَهُم، وَاغْفِـرْ لَهُـمْ وَارْحَمْهُمْ

Allâhumma bârik lahum fîmâ razaqtahum wa ghfir lahum wa rhamhum.

Audio




Chapitre 72 - En faveur de celui qui donne à boire

183 - "Ô Seigneur ! Nourris celui qui m’a nourri et donne à boire à celui qui m’a donné à boire."

اللّهُـمَّ أَطْعِمْ مَن أَطْعَمَني، وَاسْقِ مَن سقاني

Allâhumma at'im man at'amanî wa sqi man saqânî.

Audio



Chapitre 73 - Du jeûneur en faveur de celui qui lui fait rompre

184 - "Que les jeûneurs mangent chez vous, que les gens vertueux prennent de votre nourriture et que les Anges prient pour vous."

أَفْطَـرَ عِنْدَكُم الصّـائِمونَ وَأَكَلَ طَعامَـكُمُ الأبْـرار، وَصَلَّـتْ عَلَـيْكُمُ الملائِكَـة

Aftara 'indakumu s-sâ'imûna, wa akala ta'âmakumu-l-abrâru, wa sallat 'alaykumu-l-malâ'ikatu.


Audio


Chapitre 74 - Du jeûneur lorsqu'on lui présente à manger et qu'il ne rompt pas son jeûne

185 - "[Quand l’un de vous est invité à un repas, qu’il y aille. S’il jeûne, qu’il fasse des prières (invocations) pour celui qui l’invite ; et s’il ne jeûne pas, qu’il mange."


Chapitre 75 - Ce que doit dire le jeûneur lorsqu'il se fait injurier

186 - "Je suis en état de jeûne, je suis en état de jeûne."

إِنِّي صَائِمٌ، إِنِّي صَائِمٌ

Innî sâimun ! Innî sâimun !

Audio



source : La Citadelle du Musulman (Qahtani)
hisnulmuslim.com

Repost 0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 19:12

Du temps du Prophète (صلى الله عليه و سلم) la détermination se faisait par visualisation à l'oeil nu

Abou Hourayra (رضي الله عنه) a rapporté que le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit : " Jeûnez et rompez votre jeûne à la vue du croissant. S'il est voilé (par les nuages) complétez (Cha'ban) à trente jours" . (Al-Bukhari n° 1220 et Mouslim n° 2378)

Abdullah ibn Abbas (رضي الله عنه) a dit: " Un bédouin vint au Prophète (صلى الله عليه و سلم)  et dit: j'ai vu le croissant de Lune. Al-Hasan ajoute dans sa version : celle de ramadan.
Il demanda : certifies-tu qu'il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah ?
Il répondit : oui.
Il demanda à nouveau : Certifies-tu que Muhammad est l'apôtre d'Allah ?
Il répondit : Oui et il témoigna avoir vu le croissant de Lune.
Il dit : Bilal, annonce aux gens qu'il doivent jeûner demain. Narrateur " . (Abu Dawud)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: " Si deux témoins musulmans témoignent [qu'ils l'ont vu] alors jeûnez ou rompez votre jeûne" (Ahmad, Nassai et ad-Daraqutni)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : " Jeûnez à sa vue et rompez (le jeûne) à sa vue et accomplissez également vos rites d'après elle. Mais s'il (le croissant) est voilé par les nuages, complétez (le mois) à 30 jours. Et si deux témoins voient (le croissant) alors jeûnez et rompez (le jeûne)" . (An-Nasaï )

Ibn 'Omar(رضي الله عنه) a dit : " Les gens se sont mis à repérer le croissant. Puis j'ai informé le Prophète (صلى الله عليه و سلم)
que je l'ai vu. Il a, suite à cela, jeûné et ordonné aux gens de jeûner" . (Abou Dawoud et Ad-Dâ rimi)



L'utilisation de la vision est due au fait que la communauté islamique ne connaissait pas l'astronomie

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Nous sommes une Nation illettrée. Nous n'écrivons pas et ne comptons pas. Les mois sont comme ceci et comme cela, c'est-à -dire une fois 29 jours et une autre 30" . (Al-Boukhari et Muslim)



L'astronomie est une science exacte

ALLah - تعالى  a dit: {C'est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps).} (10/5)

ALLah - تعالى  a dit: {Et la lune, Nous lui avons déterminé des phases jusqu'à ce qu'elle devienne comme la palme vieillie. Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour et chacun vogue dans une orbite.} (36/39-40)

ALLah - تعالى  a dit: {Le soleil et la lune [évoluent] selon un calcul [minutieux]} (55/5)



Alors que la vision des témoins est soumise au doute

Parmi ces doutes:
- La sincérité de l'observateur.
- Le manque d'habitude de l'observateur et/ou à son manque d'acuité visuelle.
- L'environnement ambiant (trop de lumière dans une ville, pollution, température de l'air au sol, horizon caché...).
- Le temps (ciel nuageux ou couvert...).



Les dangers de se borner à la vision alors que les calculs sûrs sont possibles

A titre d'exemple, le 1 shawwal 1426 (2005 du calendrier grégorien), jour de célébration de Idal-Fitr (ou Aï d el-Fitr), s'est produit le mercredi 2 novembre 2005 en Libye et au Nigeria, le jeudi 3 novembre dans 30 pays (Algérie, égypte, Arabie Saoudite, une partie des USA...), le vendredi 4 novembre dans 13 pays (Afrique du Sud, Canada, une partie des USA, Iran...) et le samedi 5 dans une partie de l'Inde !



La nouvelle lune se fait pour tout le pays

Kurayb dit : Oum Al-Fadhl, fille de Harith, l'a envoyé (Fadl, son fils) en mission chez Mu'awiya à Damas. Il (Fadl) accomplit sa mission et était toujours dans le Sham quand débuta Ramadan. Il vit la nouvelle lune vendredi soir. Il retourna alors à Médine, arrivant là -bas vers la fin du mois. Il rencontra Ibn 'Abbas qui lui demanda quand était l'observation de la nouvelle lune de Ramadan dans le Sham. Kurayb dit : " Nous l'avons vu la nuit de vendredi" .
Ibn Abbas demanda : " L'as-tu vu de toi-même ?"
Kurayb répondit : " Oui je l'ai vu et les gens aussi. Donc, ils jeûnèrent et Mua'wiya jeûna aussi" .
Sur quoi Ibn Abbas dit : " Mais nous l'avons vu la nuit de samedi et soit nous continuerons à jeûner trente jours, soit nous la verrons [la nouvelle lune de Shawwal]" .
Kurayb demanda : " N'acceptes-tu pas l'observation de Mu'awiya et son jeûne" .
Ibn Abbas répondit : " Non! C'est comme le messager d'Allah nous l'a commandé" .
(Mouslim)

Abou Hurayra, 'Aisha et d'autres ont rapporté que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : " On jeûne quand tout le monde jeûne, on rompt le jeûne quand tout le monde le rompt, on célèbre la fête du sacrifice le jour où tout le monde la célèbre". (Abou Dawoud, At-Tirmidhi)



Ce que l'on dit en voyant la nouvelle lune











Selon Talha Ibn 'Oubaydillàh (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) disait en voyant la nouvelle lune : " Seigneur ALLah! Apporte-nous avec cette nouvelle lune la sécurité et la foi ainsi que le salut et l'Islam (la complète soumission à ALLah). Croissant de raison accomplie et de bien! Ton Seigneur et le mien est
ALLah" . (At-Tirmidhi)



















Source : Islamopédie
Retouché par
'Abd El-Hakîm عبد الحكيم Noychmuslim
Repost 0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 18:52
Question :

Y a-t-il des choses (umûr) spéciales (khâssah) [et] autorisées (machrû’ah) par lesquelles le musulman se doit d’accueillir [le mois de] Ramadân ?

 

Réponse du Noble Chaykh ‘Abdu-l’Azîz Ibn ‘Abd-Allâh Ibn Bâz – rahimahu-llâh - :

 
Le mois de Ramadân, est le meilleur des mois car Allâh - Gloire à Lui et élevé soit-Il – l’a spécifié parce qu’Il a rendu [le] jeûne [au cours de ce dernier] une prescription (obligation/ farîdah) [pour les croyants] et [a fait de lui, le] quatrième pilier (rukn) de l’Islâm [de même] qu’Il a légiféré aux musulmans l’accomplissement [des prières] durant ses nuits [et] comme l’a dit le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui - :
 
« L’Islâm est bâti sur cinq [piliers] : l’attestation qu’il n’y a de divinité à part Allâh et que Muhammad est l’Envoyé d’Allâh, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de la zakâh, le jeûne du mois de Ramadân et le pèlerinage à la Maison d’Allâh.
Rapporté par Al-Bukhârî 8 et Muslim 16.
 
Et il dit – Prière et Salut d’Allâh sur lui - :
 
« Celui qui prie Ramadân avec foi (îmân) et espérance [de la récompense] (ihtisâb), [Allâh] lui pardonnera ce qu’il a commis comme péchés passés. »
Rapporté par Al-Bukhârî 2014 et Muslim 760.

Je ne connais pas quelque chose de particulier [à accomplir] pour l’accueil (istiqbâl) de Ramadân à part que le musulman se doit de l’accueillir par la joie (farah), la gaieté (surûr), la réjouissance (ightibât). [Aussi,] il remerciera Allâh pour lui avoir permis d’atteindre [encore une fois] Ramadân, pour lui avoir accordé la Réussite et l’avoir rendu parmi les vivants concourants aux bonnes actions. L’arrivée (bulûgh) à Ramadân est un énorme bienfait (ni’mah) d’Allâh et c’est pour cela que le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui - annonçait à Ses Compagnons l’avènement (qudûm) de Ramadân en indiquant ses mérites (fadâ il) et ce qu’Allâh y a préparé pour les jeûneurs et les prieurs comme grande rétribution (thawâb).
Et il est légiféré au musulman d’accueillir ce noble mois par le repentir sincère (tawbatu-nnasûh), la préparation (isti’dâd) au jeûne
(
Par exemple lire des ahâdîth et des fatâwâ sur le jeûne du mois de Ramadân afin de dissiper son ignorance.), à la prière avec une bonne intention (niyyatun sâlihah) et une volonté sincère (‘azîmatun sâdiqah).


____________________

 
Traduction : L’équipe MUKHLISÛN

Lien de la fatwah : http://www.binbaz.org.sa/index.php?pg=mat&type=fatawa&id=395#_ftnref2 -

Paru dans la revue : « Ad-Da’wah » numéro 1284 daté du 5/09/1411 H.. et voir aussi : « Rassemblement de fatâwâ et d’articles divers » , tome XV.

Lien de l’article : http://mukhlisun.over-blog.com/article-12044723.html
Repost 0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 19:54



1) Les personnes qui sont tenues de jeûner


Le jeûne est une obligation pour tout musulman adulte, ayant atteint l'âge de la puberté, sain d'esprit, qui en est capable physiquement et résidant (non voyageur).


2) Les personnes dispensées


Le non-musulman n'est pas tenu de jeûner et il n'a pas à rattraper le jeûne s'il venait à se convertir

L'enfant impubère n'est pas tenu de jeûner; par contre, on peut l'inciter à le faire pour qu'il s'y habitue

Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Sont déchargés de toute responsabilité : le fou jusqu'à ce qu'il récupère sa raison, l'homme endormi jusqu'à ce qu'il se réveille, et le jeune jusqu'à la puberté" (Ahmad et Abou Dâwoûd).

L'handicapé mental ne jeûne pas quelque soit son âge et ne doit pas faire manger un nécessiteux. Il rentre dans la même catégorie que la personne âgée sénile et la personne qui n'est pas saine d'esprit

Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Sont déchargés de toute responsabilité : le fou jusqu'à ce qu'il récupère sa raison, l'homme endormi jusqu'à ce qu'il se réveille, et le jeune jusqu'à la puberté" (Ahmad et Abou Dâwoûd).

Celui qui est incapable de jeûner à cause de la vieillesse, ou d'une maladie incurable, celui-ci est tenu de faire manger un pauvre pour chaque jour de jeûne manqué

Ibn 'Abbas (رضي الله عنهما) a dit : "Le vieillard est autorisé à renoncer au jeûne, en cas de difficulté, moyennant une nourriture au pauvre, sans plus d'obligation" (Darakatni et Hakim)

Le malade dont on espère la guérison, ne jeûne pas si cela lui est pénible ; mais il compense après sa guérison par un même nombre de jours de jeûne

La femme enceinte et la nourrice, si le jeûne leur est pénible à cause de la grossesse ou de l'allaitement, ou par crainte pour la santé de leur enfant, peuvent ne pas jeûner ; elles compensent alors les jours perdus une fois que le jeûne leur sera devenu plus facile et qu'elles ne craignent plus pour leur enfant

Les femmes en période de menstrues ou post-natale n'ont pas à faire le jeûne et elles sont tenues de récuperer les jours manqués après leur période

Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "N'est-ce pas que la femme en état de menstrues n'accomplit ni prières, ni jeûne ?" (Al-Boukhari)

'Aicha (رضي الله عنها) a répondu, alors qu'on la questionnait sur le fait de savoir pourquoi la femme, après ses règles, devait s'acquitter des jours non jeûnés mais non des prières non faites : "Cela nous arrivait du temps du Messager d'ALLah; alors, il nous ordonna de nous acquitter du jeûne mais ne nous ordonnait pas de refaire la prière". (An-Nasa'i, Ibn Mâja, At-Tirmidhi et Abou Dâwoûd)

Celui qui est dans l'obligation de rompre le jeûne pour sauver quelqu'un de la noyade ou d'un incendie, qu'il le fasse ; il compensera ce jour par la suite

Le voyageur a le choix entre jeûner ou non. Mais il est obligé de compenser les jours manqués, que le voyage soit occasionnel (ex : al-'Omra) ou en permanence, comme les chauffeurs routiers, les chauffeurs de bus ou de taxis. Ceux-ci peuvent rompre leur jeûne, s'ils le désirent, tant qu'ils se trouvent dans un pays étranger

ALLah (le Très-Haut) dit : {Celui d'entre vous, qui se trouve malade ou en voyage, jeûnera plus tard un nombre égal de Jours} (2/185)

Le combattant dans la voie d'ALLah qui verrait sa combativité diminuer par le Jeûne n'a pas à jeûner non plus

Abou Saïd Al Khudri
(رضي الله عنه) rapporte : "Du vivant du Prophète, quand nous partions au Jihad, quelques uns d'entre nous jeûnaient, mais nous ne nous critiquions pas. Celui qui se sentait capable de jeûner trouvait plus avantageux de le faire, celui qui en était incapable estimait plus salutaire de rompre le jeûne". (Mouslim) 

 

 

 

 

barretitre.jpg Le jeûne - As-Siyâm

Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Ramadân & le Jeûne
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 14:43
Seul ALLah (le Très-Haut) connait la véritable récompense du jeûne


Selon Abou Hourayra
(رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "ALLah honoré et glorifié a dit : "Tout ce que fait le fils d'Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est pour Moi et c'est Moi qui en donne la récompense". Le jeûne est un bouclier (contre le feu et l'Enfer). Quand l'un de vous jeûne, qu'il s'abstienne de dire des choses obscènes et d'élever la voix. Si quelqu'un l'insulte ou le provoque au combat, qu'il se contente de dire : "Je suis en état de jeûne". Par Celui qui tient l'âme de Mohammad dans Sa Main, la mauvaise haleine du jeûneur a certainement pour ALLah une meilleure odeur que le musc. Le jeûneur connaît deux joies : Quand il rompt son jeûne il se réjouit et, quand il rencontre son Seigneur, il se réjouit de son jeûne". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Telle est la version d'Al-Boukhàri. Dans une autre version de lui, il est ajouté : "Il renonce pour Moi à son manger, à son boire et à ses désirs charnels. Le jeûne est pour Moi et c'est Moi qui en donne la récompense. La bonne action est payée par dix fois sa valeur".

Dans une autre version de Mouslim : "Toutes les œuvres du fils d'Adam voient se multiplier la valeur de leur salaire. La bonne action est payée par dix à sept cents fois sa valeur. ALLah exalté dit : "Sauf le jeûne. Il est pour Moi et c'est Moi qui en donne la récompense. Il renonce en effet à cause de Moi à ses désirs charnels et à son manger". Le jeûneur à deux joies : Une fois quand il rompt son jeûne et une autre quand il rencontre son Seigneur. La mauvaise haleine du jeûneur a certainement pour Dieu une meilleure odeur que le musc".


Le Paradis comporte une porte pour les jeûneurs nommée ريان [Rayyân]


Selon Abou Hourayra
(رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui réunit deux bonnes actions au service d'ALLah, s'entend appeler à partir des portes du Paradis : "Ô esclave de Dieu! Voilà une bonne chose que tu viens de faire". Celui qui fait partie des pratiquants fervents de la prière est appelé à partir de la porte de la prière. Celui qui fait partie des volontaires fervents à la guerre sainte est appelé à partir de la porte de la guerre sainte. Celui qui fait partie des pratiquants fervents du jeûne est appelé à partir de la porte dite "du Rayyan" et celui qui fait partie des dispensateurs fervents d'aumônes est appelé à partir de la porte de l'aumône".
Abou Bakr
(رضي الله عنه)dit : "Ô Messager d'ALLah! Que mon père et ma mère te servent de rançon! Il suffit d'être appelé à partir de l'une de ces portes pour être sûr du succès (d'entrer au Paradis)? Est-il possible que quelqu'un soit appelé à partir de toutes ces portes à la fois?"
Il dit : "Oui et j'ai bon espoir que tu sois l'un d'eux".
(Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Sahl Ibn Sa'd
(رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'une des porte du Paradis s'appelle "Rayyan". C'est par elle qu'entrent les jeûneurs au jour de la résurrection. Nul autre qu'eux ne passe par cette porte. On dira alors : "Où sont les jeûneurs?", et les jeûneurs se lèveront (de leurs tombes). Aucun autre qu'eux n'entre par cette porte. Quand tous les jeûneurs seront passés par cette porte, on la ferme pour que personne ne l'emprunte après eux". (Al-Boukhâri, Mouslim)


Le jêune éloigne de l'Enfer


Selon Abou Sa'id Al Khoudri
(رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Chaque fois que quelqu'un jeûne un jour par amour d'ALLah, ALLah éloigne à cause de ce jour son visage du feu de l'Enfer d'une distance égale à ce qu'on parcourt en soixante dix ans". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le jeûne préserve de l'enfer, tel un bouclier au combat". (Ahmad)

Abou Saïd Khoudri rapporte que l'Envoyé d'ALLah
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Durant chaque jour et chaque nuit du Ramadan, ALLah libère de nombreuses âmes de l'enfer, et chaque jour et chaque nuit, tout musulman verra une de ses invocations exaucée". (Al-Bazzâr)


Le jeûne intercedera le Jour du Jugement


'Abdallah Ibn 'Omar
(رضي الله عنه) rapporte : "L'envoyé d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit :"Le Jeûne et le Coran intercèderont en faveur du serviteur le Jour de la Résurrection. Le Jeûne dira : "Mon Seigneur ! je l'ai empéché de se nourrir et de satisfaire son désir, prends moi donc comme intercesseur en sa faveur. Et le Coran dira : "Je l'ai empêché de dormir la nuit, prends moi donc comme intercesseur en sa faveur. Et ils intercèderont". (Ahmad)



Le jeûne du Ramadan absout les péchés


Selon Abou Hourayra
(رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quiconque jeûne le mois de Ramadan poussé par sa foi et dans l'espoir de la récompense divine, ALLah l'absout de tous ses péchés passés". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le Prophète 
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Les cinq prières rituelles, la prière du vendredi jusqu'au vendredi suivant, le jeûne du mois de Ramadan jusqu'au Ramadan prochain, tous ont un effet absolutoire si on évite les graves péchés". (Mouslim)


L'invocation du jeûneur est exaucée


Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'invocation de celui qui jeûne sera exaucée chaque fois qu'il rompt son jeûne". (Ibn Mâja)

Abou Saïd Khoudri rapporte que l'Envoyé d'ALLah
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Durant chaque jour et chaque nuit du Ramadan, ALLah libère de nombreuses âmes de l'enfer, et chaque jour et chaque nuit, tout musulman verra une de ses invocations exaucée". (Al-Bazzâr)

Selon Abou Hourayra
(رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) aurait dit : "Trois personnes ne voient pas leurs invocations rejetées : celui qui jeûne jusqu'à la rupture du jeûne, l'Imâm juste, et l'invocation de la victime de l'injustice est élevée par ALLah au-dessus des nuages et les portes du ciel s'ouvrent devant elle et le Seigneur dit : "Par Ma Puissance et Ma grandeur, Je te secourrai ne serait-ce qu'après un délai"".


Celui qui donne à manger au jeûneur pour la rupture de son jeûne


Selon Zeyd Ibn Khâled Al-Jouhani
(رضي الله عنه), le Prophète  (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui assure à un jeûneur son repas de rupture du jeûne, a le même salaire que lui sans toutefois rien diminuer du salaire du jeûneur". (At-Tirmidhi)


Les demons sont enchaînés


Selon Abou Hourayra
(رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand arrive le mois de Ramadan, on ouvre les portes du Paradis, on ferme celles de l'Enfer et des démons sont mis aux fers". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Lorsque vient le mois de Ramadan, tout démon est enchaîné. Toutes les portes de l'Enfer sont fermées et toutes les portes du Paradis sont ouvertes. On appelle : ô Toi qui veut faire du bien, accours ! Ô toi qui veut faire du mal, cesse !. Cet appel est renouvelé chaque soir et chaque soir ALLah sauve de l'Enfer un certain nombre de Croyants". (At-Tirmidhi)

Le prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le mois de Ramadan est arrivé; un mois bêni pendant lequel ALLah vous a prescrit le jeûne; pendant ce mois, les portes du ciel sont ouvertes et les portes de l'Enfer sont fermées et les diables sont enchaînés ; et il y a dans ce mois une nuit qui vaut plus que mille nuits (d'adoration), celui qui ne gagnera pas le bien de cette nuit, sera perdant". (An-Nasâi)

Al-Qurtoubi dit : "Si on dit comment des maux et des péchés arrivent fréquemment en Ramadan malgré l'enchaînement des démons ? On répond en disant qu'on les empêche d'intervenir auprès de ceux qui observent un jeûne remplissant les conditions et les règles prescrites. On peut dire aussi que seuls les démons les plus méchants sont enchaînés, comme l'indiquent certaines versions. On peut encore dire qu'il s'agit d'une diminution des maux. Ce qui est sensiblement le cas. Car il en arrive moins qu'en d'autres périodes. Toujours est-il que leur enchaînement tous n'implique pas nécessairement l'absence du mal et de la désobéissance puisque l'un et l'autre ont d'autres causes que l'intervention satanique, comme les mauvaises âmes, les habitudes odieuses et les démons à visage humain". (Fath al-Bari)


Autres mérites du mois de Ramadan


Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le Ramadân est venu à vous! C'est un mois de bénédiction. ALLah vous enveloppe de paix et fait descendre la miséricorde. Il pardonne les fautes et Il exauce les demandes. ALLah vous regarde rivaliser d'ardeur dans ce but et Il se vante de vous auprès de Ses anges. Montrez à ALLah le meilleur de vous-mêmes, car est bien malheureux celui qui est privé de la miséricorde d'ALLah, Puissant et Majestueux". (Ibn Mâja)

Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit aussi : "C'est le mois de la patience, et la récompense de la patience est le Paradis. C'est le mois du don. C'est un mois dans lequel les ressources du croyant augmentent. Un mois dont le début est miséricorde, dont le milieu est pardon et la fin affranchissement du feu de l'Enfer". (Al-Bayhaqi)

Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) dit aussi : "Lorsqu'arrive la première nuit du mois de Ramadân, ALLah ordonne à son Paradis : "Prépare-toi et embellis-toi pour Mes serviteurs qui viendront bientôt dans Ma demeure et Ma générosité se reposer des peines du bas monde"". (Al-Bayhaqi)

Le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "Si les serviteurs savaient quelle est la valeur du mois de Ramadan, ils souhaiteraient que l'année entière fût Ramadan ". (Al-Bayhaqi)

Salmân
(رضي الله عنه) a dit : "Au dernier jour du mois de Cha'ban, le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) nous fit ce discours : "Ô hommes! Un mois magnifique et béni s'approche de vous, un mois qui renferme une nuit qui est meilleure que mille mois. ALLah a fait de son jeûne une prescription et de ses prières nocturnes un acte surérogatoire. Quiconque, pendant ce mois, s'approche d'ALLah, par un acte de charité, est semblable à celui qui s'acquitte d'une des obligations prescrites en dehors de ce mois, et quiconque s'y acquitte d'une devoir prescrit, est semblable à celui qui s'acquitte de soixante-dix en dehors de lui. C'est le mois de la patience, et la patience ne sera rétribuée que par le Paradis. Il est aussi le mois du réconfort et un mois où les biens du croyant seront augumentés. Celui qui y donne à un jeûneur de quoi rompre son jeûne, cet acte lui vaudra une absolution de ses péchés et une préservation du Feu et aura la même récompense que lui sans que rien ne soit diminué de la récompense du jeûneur".
On lui demanda : "Ô Messager de Dieu, mais nous ne sommes pas tous capables de donner au jeûneur de quoi rompre son jeûne?".
Il répondit : "ALLah accorde cette récompense à quiconque donne à un jeûneur ne serait-ce qu'une datte, ou d'une gorgée d'eau ou du lait coupé d'eau. C'est un mois dont son début est une miséricorde, son milieu une absolution et son dernier une préservation du Feu. Quiconque y allège le travail de son esclave, ALLah l'absout et le préserve du Feu. Multipliez-y quatre choses : deux pour satisfaire à votre Seigneur et deux dont vous ne saurez passer outre. Les deux premières sont l'attestation qu'il n'y a d'autres divinités que ALLah et l'imploration de Son pardon. Les deux autres sont : la demande à ALLah pour vous accorder le Paradis et le refuge contre le Feu. Quiconque donne à boire à un jeûneur, ALLah l'abreuvera de mon bassin une gorgée de sorte qu'il n'éprouve la soif jusqu'à son introduction au Paradis".
(Ibn Khouzayma)

Le Messager d'ALLah
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "J'ai vu en songe un homme de ma communauté, haletant de soif. Toutes les fois qu'il se présente pour boire à un bassin, il en est chassé. Son jeûne de Ramadan est venu étancher sa soif". (Tabarani)

Le Prophète 
(صلى الله عليه و سلم) aurait dit : "C'est un mois où vous êtes les Invités d'ALLah et Ses honorés".

Le Messager d'ALLah 
(صلى الله عليه و سلم) aurait dit : "Les parchemins d'Ibrâhim (عليه السلام) ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thorah a été révélée six jours après le début de Ramadan. L'Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadan. Enfin, la révélation du Coran a débuté pendant les dix derniers jours de Ramadan".

Le Prophète 
(صلى الله عليه و سلم) aurait dit : "Ma communauté a obtenu cinq choses que nul autre Prophète n'a obtenues [pour sa communauté] avant moi : le premier jour de Ramadan, ALLah leur accorde Son regard et celui que ALLah regarde ne sera jamais châtié. L'odeur de leurs bouches le soir est préférable auprès d'ALLah au parfum du musc. Les anges demandent pardon pour eux chaque jour et chaque nuit. ALLah ordonne à Son Paradis : prépare-toi et pare-toi pour Mes serviteurs qui vont bientôt se reposer de la peine de la vie du bas-monde pour venir dans Ma demeure et [recevoir] Ma dignité. Lors de la dernière nuit, ALLah leur pardonne tous".
Un homme demanda : S'agit-il de la nuit du destin ô Messager d'ALLah ?
Il répondit : "Non, ne vois-tu pas que quand les ouvriers travaillent, ils reçoivent leur salaire dès qu'ils ont fini ?"

'Ali
(رضي الله عنه) rapporte : "La première nuit de Ramadan, le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) se leva, en orateur, célébra les louanges d'ALLah et dit : "Ô hommes! ALLah le Très Haut vous a suffi de vos ennemis parmi les génies, vous a promis de vous exaucer quand Il a dit : {Appelez-Moi, Je vous répondrai...}. Or, ALLah (le Très-Haut) a confié chaque génie rebelle à sept anges de sorte qu'ils ne le déchaînent pas avant la fin de Ramadan. Or, les portes du ciel seront ouvertes dès la première nuit de ce mois jusqu'à la dernière, et toute invocation sera exaucée".
'Ali poursuivit : "Au début de la dernière décade de ce mois, le Messager d'ALLah s'isolait de ses femmes, faisait une retraite spirituelle et passait les nuits en priant".

Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Ramadân & le Jeûne
commenter cet article
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 18:00



Le jeûne du mois de Ramadan est un des cinq piliers de l'Islam


Selon Ibn 'Omar (رضي الله عنه), le Messager d'ALLah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'Islam a eté bâti sur cinq piliers : L'attestation qu'il n'y a de divinité que ALLah et que Mohammad est l'esclave et le Messager d'ALLah, la prière, l'aumône légale, le pèlerinage à la Mecque, le jeûne de Ramadan". (Al-Boukhâri, Mouslim)


Quiconque a rompu le jeune pendant le mois du Ramadan sans excuse valable a commis un crime grave


Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit, en décrivant un rêve qu'il avait fait : "Jusqu'à que je sois sur la montagne où j'entendis des voix graves, je demandai "A qui sont ces voix ?"
On me dit : "C'est le cri des gens qui sont dans le feu de l'Enfer."
Alors on m'emmena dans un autre endroit et j'y vis des gens pendus à des ficelles avec le coin de leur bouche déchiquetée et tâchée de sang.
Je dis alors "Qui sont-ils ?"
On me répondit :
"Ce sont des gens qui ont rompu le jeûne avant que ce ne soit l'heure"".
(Hadith Sahih al-Targhib, 1/420)

Al Hafiz al-Dhahabi (رحمه الله) dit :
"Parmi les croyants, il est bien indiqué que quiconque ne jeûne pas pendant le mois du Ramadan sans une excuse valable est pire que celui qui a commis un adultère on encore celui qui boit. On doute même si c'est un musulman. On le considère comme une hérétique et un dissolu".

 

 


barretitre.jpg Le jeûne - As-Siyâm

Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Ramadân & le Jeûne
commenter cet article
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 02:34



le Très Haut dit :


« On vous a permis, la nuit d'as-Siyâm, d'avoir des rapports avec vos femmes; elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles. Allah sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a graciés. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu'Allah a prescrit en votre faveur; mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu'à la nuit. Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. Voilà les lois d'Allah: ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser). C' est ainsi qu'Allah expose aux hommes Ses enseignements, afin qu' ils deviennent pieux! »
(Coran, 2 :187).















Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Ramadân & le Jeûne
commenter cet article
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 13:27


Question
:
Que doit faire le musulman qui se déplace pendant le Ramadan d’un pays à un autre qui n’a pas débuté le jeûne le même jour que l’autre pays ?

Réponse :

Louange à Allah

On doit entrer en jeûne avec les habitants du pays où l’on réside au moment du début du jeûne, car on est régis par le même statut qu’eux selon les propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui ) :
Observez le jeûne ensemble, mettez-y fin ensemble et procédez au sacrifice ensemble » (rapporté par Abou Dawoud grâce à une bonne chaîne de transmission et corroboré par d’autres hadith rapporté par Abou Dawoud et par d’autres).

A supposer que l’on quitte le pays où l’on est entré en jeûne pour un autre pays, on y subit le même jugement que le pays d’accueil en ce qui concerne le maintien ou la rupture du jeûne. Aussi pourrait-on mettre fin au jeûne avec les habitants, même s’ils le faisaient avant ceux du pays de provenance. Si toutefois l’interruption du jeûne survient moins de 29 jours après son début, on doit rattraper un jour car le mois (lunaire) ne peut pas compter moins de 29 jours.


Avis de la Commission Permanente, 10/124.

 

 


barretitre.jpg Le jeûne - As-Siyâm

Le voyage - As-Safar

Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Ramadân & le Jeûne
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 10:43


Le jeûne : sagesse et comportement à adopter

Shaykh Al-‘Uthaymîn




Question :
Quelle est la sagesse derrière l’obligation du jeûne ?


Réponse : Si nous lisons la Parole d’Allah « Ô vous les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, pour que vous atteigniez la piété » (Al-Baqarah : 123), nous voyons quelle est la sagesse dans l’obligation du jeûne, et c’est d’atteindre la piété (taqwâ) et d’adorer Allah. At-Taqwâ consiste à délaisser ce qui est interdit, et plus généralement elle englobe le fait d’accomplir ce qui est ordonné et de laisser ce qui est interdit. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Celui qui ne laisse pas le mensonge, sa mise en pratique et l’ignorance, Allah n’a pas besoin qu’il laisse sa nourriture et sa boisson. » (Al-Bukhârî). Cela confirme l’ordre pour le jeûneur d’accomplir les obligations et de s’éloigner des choses interdites, paroles et d’actes. Il ne doit pas calomnier les gens, mentir, chercher à causer des différents entre eux, réaliser de ventes illicites, et s’éloigner de tous les interdits. S’il fait cela durant tout le mois, son âme se rectifiera pour le restant de l’année.


Mais il est regrettable de voir que la plupart des jeûneurs ne font pas la différence entre leurs jours de jeûne et leurs jours de rupture. Ils restent sur leurs habitudes de délaissement des obligations, d’accomplissement des interdits. On ne voit même pas qu’ils jeûnent, et bien que ces choses n’annulent pas le jeûne, elles en diminuent la récompense, et il se peut même (que leur poids) dépasse celui de la récompense du jeûne, et ainsi ils en perdront la récompense.



Question :
Quel est le comportement à adopter pendant le jeûne ?


Réponse : Fait partie du bon comportement à adopter pendant le jeûne : le fait de craindre Allah en accomplissant Ses ordres et en s’éloignant de Ses interdits, d’après Sa Parole : « Ô vous les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, pour que vous atteigniez la piété » et la parole du Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Celui qui ne laisse pas le mensonge, sa mise en pratique et l’ignorance, Allah n’a pas besoin qu’il laisse sa nourriture et sa boisson. »


Aussi partie du bon comportement le fait de donner beaucoup l’aumône, d’être bon (obéissant envers ceux qui ont autorité sur nous), d’être bienfaisant envers les gens. Surtout pendant Ramadan, car le Prophète (صلى الله عليه و سلم) était le plus généreux des hommes, et il était plus généreux encore pendant Ramadan, lorsqu’il rencontrait Jibrîl qui lui enseignait le Coran (Al-Bukhârî).


Aussi, le fait de s’éloigner de ce qu’Allah a interdit comme mensonge, insulte, tricherie, tromperie, regard interdit, écoute interdite, et d’autres choses encore parmi les actes interdits dont le jeûneur et les gens (en général) doivent s’éloigner, mais plus encore pour le jeûneur.



Aussi, le fait de prendre le repas de fin de nuit (sahûr), et de le repousser au dernier moment, d’après la parole du Prophète (صلى الله عليه و سلم) : « Prenez le sahûr car il contient une bénédiction. » (Al-Bukhârî, Muslim).



Aussi, le fait de rompre avec des dattes fraîches, s’il n’en trouve pas alors des dattes sèches, et s’il n’en trouve pas alors avec de l’eau. Et qu’il se presse de rompre le jeûne dès que le coucher du soleil est confirmé ou qu’il pense fortement qu’il est couché, d’après la parole du Prophète (صلى الله عليه و سلم) : « Les gens ne cesseront d’être dans le bien tant qu’ils se presseront de rompre le jeûne… » (Al-Bukhârî, Muslim).




Source : Fatwa Arkân Al-Islâm p.451/485-486

Copié de : sounna.over-blog.org

 

 


barretitre.jpg Le jeûne - As-Siyâm

Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Ramadân & le Jeûne
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 09:50



1)
Le mois du Ramadan commence lors de l’apparition de la nouvelle lune ou lorsque le mois de Cha’ban arrive à son terme de trente jours.


[Cheikh ibn el Otheymine : fatawa sur le jeûne page 36]

 

2) L’intention (la niya) au début du Ramadan suffit pour tout le mois. Par contre lorsque le jeûne est interrompu, par un voyage, une maladie ou autre chose, le jeûneur doit renouveler son intention à cause de cette coupure.

[Cheikh ibn el Otheymine : fatawa sur les piliers de l’islam page 466]

 

3) Il est préférable pour un voyageur de rompre son jeûne, même s’il est autorisé à jeûner. En effet, il a le choix, car il nous est parvenu que le prophète (paix et bénédiction sur lui) faisait l’un ou l’autre. Cependant, si l’on ressent des difficultés à jeûner, il est détestable de continuer son jeûne et l’obligation de le rompre sera plus renforcée.

[Fatawa ibn Baz : tome 5, page 187]

 

4) Le jeûne de celui qui ne prie pas ne sera pas accepté. Car celui qui abandonne la prière est considéré comme un mécréant. Il est dit dans le noble Coran { Mais s’ils se repentent, accomplissent la salat et acquittent la zakat, ils deviendront vos frères en religion. } Et le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « La différence entre l’homme ( croyant ), l’associanisme et la mécréance, c’est l’abandon de la prière. »

[Cheikh ibn el Otheymine : fatawa sur le jeûne page 87]

 

5) Si le muezzin est connu pour faire l’appel à la prière au moment précis du fajr ( après avoir observer le ciel ), on doit arrêter de manger, lorsque l’on entend l’adhan. Par contre s’il se réfère au calendrier, il est permis de manger lors de l’adhan.

[Fatawa ibn Baz : tome 5, page 259]

 

6) Il n’y a pas de problème dans le fait d’avaler sa salive pendant le jeûne. Par contre la morve et les phlegmes doivent être recrachés s’ils parviennent dans la bouche. Il est interdit de les avaler, car il est possible de s’en débarrasser.

[Fatawa ibn Baz : tome 5, page 251]

 

7) Ceux qui n’ont pas les capacités de jeûner pour cause de vieillesse ou de maladies incurables, il leur suffira de nourrir un pauvre pour chaque jour, s’ils en ont les moyens.

[Fatawa Cheikh ibn Baz : tome 5, page 233]

 

8) Les saignements de nez ou l’écoulement de sang continuel (métrorragie) pour la femme, n’annulent pas le jeûne. Ceux pour qui le jeûne est annulé, sont les femmes en couche, ainsi que celles qui ont leurs menstrues. Et la saigné (El hijama) fait aussi partie des choses qui annulent le jeûne. En revanche, les analyses sanguines sont permises en cas de besoin.

[Fatawa ibn Baz : tome 5, page 253]

 

9) Le jeûne de celui qui vomit volontairement sera annulé.

[Fatawa ibn el Otheymine : tome 1 page 500]

 

10) Les bains de bouches n’annulent pas le jeûne à condition de ne pas avaler le produit. Leur utilisation ne doit en revanche l’être qu’en cas de besoin.

[Fatawa ibn el Otheymine : tome 1 page 514]

 

11) L’utilisation de kohol ainsi que de gouttes pour les yeux ou les oreilles, n’annulent pas le jeûne.

[Fatawa ibn el Otheymine : tome 1 page 520]

 

12) Les piqûres non nourrissantes, n’annulent pas le jeûne. Quelles soient musculaires ou intraveineuses, même s’il en ressent la chaleur à travers sa gorge.

[Rassemblements du mois du ramadan cheikh ibn el Otheymine : page 100]

 

13) La femme enceinte et celle qui allaite son bébé, sont considérées comme malades, si le jeûne leurs devient difficile, elles peuvent alors manger pendant le Ramadan et le rattraper dès qu’elles le peuvent.

[Fatawa ibn Baz : tome 5, page 207]

 

14) Si les gouttes pour le nez parviennent à l’estomac ou dans la gorge, le jeûne est annulé.

[Fatawa ibn el Otheymine : tome 1, page 520]

 

15) Une perfusion qui dispenserait l’homme de se nourriture, annule le jeûne.

[Rassemblements du mois du ramadan cheikh ibn el Otheymine : page 100]

 

16)
Si un musulman, malade lors du Ramadan, décède pendant sa convalescence après le Ramadan ; on ne doit pas rattraper son jeûne, ni nourrir de pauvres pour lui.


[Fatawa ibn Baz : tome 5, page 239]

 

17) Il est autorisé de goûter les aliments en cas de besoin, sur le bout de la langue, à condition de ne pas les avaler.

[Cheikh ibn Jbrine fatawa islamique : tome 2, page 128]

 

18) Si un homme oblige sa femme à avoir des rapports conjugaux pendant le Ramadan, alors qu’ils jeûnent tous les deux, le jeûne de la femme sera accepté sans aucune expiation. Par contre l’homme aura des péchés et devra rattraper son jeûne avec une œuvre expiatoire : libérer un esclave. S’il ne le peut pas, il devra jeûner deux mois successifs, et s’il ne le peut pas, il devra nourrir soixante pauvres.

[Ibn el Otheymine fatawa islamique : tome 2, page 136]

 

19) Le jeûne de celui qui éjacule à cause d’un rêve érotique ou une pensée d’ordre sexuelle, n’est pas annulé.


[Fatawa ibn Baz : tome 5, page 243]

 

20) L’écoulement de liquide spermatique n’annule pas le jeûne.

[Fatawa ibn Baz : tome 5, page 245]

 

21) Quiconque mange ou boit par inattention, son jeûne est accepté. Mais au moment où il se rappelle qu’il jeûne, il doit immédiatement arrêter de manger et recracher ce qu’il a dans la bouche.

[Fatawa ibn el Otheymine : tome 1, page 527]

 

22) Le fait de s’abstenir d’utiliser le siwak pendant le jeûne, n’est pas véridique, car le siwak est une sunna.

[Fatawa islamique cheikh ibn el Otheymine : tome 2, page 126]

 

23) L’utilisation de parfum pendant le jeûne est tolérée, ainsi que le fait de le sentir en reniflant son odeur. Excepté l’encens, car il contient des propriétés comme la fumée, risquant de parvenir à l’estomac.

[Fatawa islamique cheikh ibn el Otheymine : tome 2, page 128]

 

24) Le sang qui pourrait apparaître entre les gencives, n’a pas d’effet sur le jeûne, mais il est préférable d’éviter de l’avaler. Ainsi que les saignements de nez à condition de faire son possible pour ne pas avaler le sang.


[Fatawa sur les piliers de la foi cheikh ibn el Otheymine : page 476]

 

Traduit par l’association Aux Sources de l’Islam

 

 


barretitre.jpg

Le jeûne - As-Siyâm

Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Ramadân & le Jeûne
commenter cet article