Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 20:35

 

 

La vérité face aux mensonges et calomnies ! [Shaykh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd]

 

Les prêcheurs de la vérité ont toujours été la cibles des diables, des criminels, des désobéissants tel en a voulu Allah le tout puissant dans sa grande Sagesse et il en est ainsi depuis que le monde est monde et même avant cela, les prophètes furent éprouvés et il en est de même de leurs héritiers : les gens de science, les savants du Qur'ân et de la Sunnah.

Parmi eux se trouve l'imâm, le shaykh, Al 'Allâmah le grand savant Mouhammed ibn 'Abdel-Wahhâb lui qui a prôné le retour à l'islâm des origines, lui qui est par la volonté d'Allah l'un des principaux revificateurs de l'islâm authentique dans la péninsule arabique tout d'abord puis dans le monde musulman de manière générale, qu'Allah lui fasse miséricorde et le rétribue grandement pour ses actions, son oeuvre et ses efforts.

Ce grand imâm qui est mort en l'an 1793 de l'ère grégorienne a rencontré lors de sa vie de nombreux opposants de qui il triompha par la plume et l'épée par la volonté d'Allah. Et aujourd'hui encore alors qu'il est mort il y a plus de 200 ans, les hérétiques, les adorateurs de tombes, les raconteurs de contes et de légendes, les soufis, les polythéistes de notre ère s'en prennent à lui ou plutôt à la prêche qu'il a mise en place par ses nombreux ouvrages bénis. Et en vérité ce qui les rempli de dépit et de rage c'est de voir que de l'est à l'ouest, du sud au nord son appel a été relayé et a donné des fruits "savoureux" par la grâce et la bonté d'Allah le tout Puissant.

Dans cet audio le Shaykh 'Abder-Razzâq Al 'Abbâd qu'Allah le préserve cite deux récits édifiants traitant de ce grand imâm et montrant comment Allah fait toujours éclater la vérité car il est certes celui qui soutient ses alliés sincères et leur accorde la victoire de leur vivant ainsi qu'après leur mort.

Traduction et adaptation : Sulaymân Abu-Maryam
Récitation coranique de Khalifah At-tunaiji
Source : http://www.ahloul-hadith.fr
Image : 'Abd El-Hakim Abû 'Issa 'Abd El-Haqq

 


trait separation

ani07 [Shaykh Mûhammâd ibn ‘Abd El-Wahhâb]

ani07 [Shaykh 'Abd Ar-Razzâq Al Badr]

ani07 Répliques aux diffamations des ahbaches (habaches APBIF-AICP secte égarée)

ani07 Les Préjugés

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Préjugés
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 16:45



Les droits de l'homme et la justice en islam

L'islam accorde plusieurs droits aux individus. Voici quelques-uns de ces droits que l'islam protège.

La vie et les biens de tous les citoyens d'un état islamique sont considérés comme sacrés, que la personne soit musulmane ou non. L'islam protège également l'honneur des gens. Donc en islam, insulter les autres ou rire d'eux n'est pas permis. 
Le prophète Mohammed صلى الله عليه و سلم a dit: {En vérité, votre sang, vos biens et votre honneur sont inviolables.}
Rapporté dans Sahih Al-Boukhari, #1739, et Mosnad Ahmad, #2037.

Le racisme n'a pas sa place en islam, car le Coran parle d'égalité entre les hommes en ces termes :

Ô hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux (Un pieux est un croyant qui s'abstient de tous les genres de péchés, qui fait toutes les bonnes actions que Dieu nous ordonne de faire, et qui craint et aime Dieu.). Dieu est certes Omniscient et Grand Connaisseur."
(Coran, 49:13)

L'islam rejette le favoritisme envers certaines personnes ou certaines nations à cause de leurs richesses, de leur pouvoir, ou de leur race. Dieu a créé les êtres humains égaux et on ne peut faire de distinction entre eux que sur la base de leur foi et de leur piété. 
Le prophète Mohammed صلى الله عليه و سلم a dit: {Ô vous qui m'écoutez! Vous n'avez qu'un seul Dieu et vous n'avez qu'un seul et même ancêtre (Adam). Un Arabe n'est pas meilleur qu'un non-Arabe, et un non-Arabe n'est pas meilleur qu'un Arabe. Et un rouge (un blanc au teint rouge) n'est pas meilleur qu'un noir, et un noir n'est pas meilleur qu'un rouge
(Les couleurs mentionnées dans ce hadith sont des exemples. Le sens de ces paroles est qu'en islam, nul n'est meilleur qu'un autre à cause de sa couleur, que ce soit blanc, noir, rouge, ou n'importe quelle autre couleur.)
, sauf au niveau de la piété.} Rapporté dans Mosnad Ahmad, #22978.

Un des problèmes majeurs auxquels doit faire face l'humanité, de nos jours, est le racisme. Les pays développés sont capables d'envoyer un homme sur la lune, mais ils sont incapables de faire cesser la haine et la lutte entre les hommes. Depuis l'époque du prophète Mohammed صلى الله عليه و سلم , l'islam nous donne un exemple frappant de la façon dont on peut mettre un terme au racisme. Le pèlerinage annuel (Hajj) à la Mecque nous montre la véritable fraternité islamique entre toutes les races et toutes les nations, alors que près de deux millions de musulmans de partout à travers le monde se réunissent dans cette ville pour faire le pèlerinage.

L'islam est une religion de justice. Dieu Le Très Haut a dit:

Certes Dieu vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants droit, et quand vous jugez entre des gens, de juger avec équité...
(Coran, 4:58)

Et Il a dit:

...et soyez équitables, car Dieu aime les équitables.
(Coran, 49:9)

Nous devons même être justes envers ceux que nous détestons, comme Dieu l'a dit:

...Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété...
(Coran, 5:8)

Le prophète Mohammed صلى الله عليه و سلم a dit: {Prenez garde à l'injustice,
(opprimer les autres, agir injustement, ou faire du tort aux autres.)  car l'injustice se traduira en ténèbres au Jour du Jugement.} Rapporté dans Mosnad Ahmad, #5798, et Sahih Al-Boukhari, #2447.

Et ceux qui n'auront pas obtenu leurs droits (i.e. ce qu'ils peuvent légitimement revendiquer) dans cette vie les obtiendront au Jour du Jugement, car le prophète صلى الله عليه و سلم a dit: {Au Jour du Jugement, les droits seront donnés à ceux à qui ils sont dûs (et les torts seront réparés)...}




Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Préjugés
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 01:15

Sans rentrer dans les détails, sachez que des peines expiatoires existaient avant l'Islam et que ce dernier y a juste apporté des restrictions. Pour cruelles qu'elles sont, elles sont rarement applicables (voire presque' impossible pour “l'adultère et sa lapidation”). 
En effet si un état respecte l'intégralité des règles islamiques, alors l'adultère y serait rare et le vol n'aurait plus cours ou presque. Car il faut savoir que la première tâche d'un état obéissant aux lois divines est de justement supprimer la misère et la ségrégation, de répartir la richesse grâce à “la Zakaat” (prélèvement sur les fortunes, pour les pauvres). Sachez, par exemple, que dans un état islamique, si un homme vole parce qu'il a faim, non seulement on ne lui coupe pas la main - le seul moyen pour lui de réintégrer la société par le travail - mais en plus la collectivité doit lui verser une pension pour l'aider à avoir des conditions de vie décentes ! 

Donc il est totalement contraire à l'esprit du Coran et de la Sunnah (habitudes du prophète) d'appliquer une répression avant de faire régner une justice sociale. Ensuite et alors, le Talion prend toute sa valeur. 

“Pratique barbare” disent-ils? Prenons l'exemple suivant: vous et votre corps êtes sain. Votre bras malheureusement est atteint d'une gangrène, et pour votre survie, le chirurgien est contraint de vous l'amputer. Est-il cruel? Non, il vous a sauvé ! Bon raisonnement. C'est même admirable que, par cet acte, il ait pu sauver une vie humaine. 
Maintenant, à l'échelle d'une société où la survie et la cohésion de milliers, voire des millions de vies humaines sont en jeu, en extirper les germes d'un mal, devient un acte de barbarie, avilissant et désuet? 
Demandez l'avis à celui qui est devenu paraplégique parce qu'un cinglé l'a frappé pour lui voler son sac, ses économies, ou son “Booster” (scooter très prisé). S'il est si cruel de crever l'œil à celui qui a sciemment crevé l'œil d'une innocente victime, comment alors qualifier son acte criminel, à lui, commis de sang-froid? Demandez le leur... Inversion dans l'échelle des valeurs. 

Sachez cependant que si Dieu, dans le Coran, a autorisé le Talion, il a recommandé le pardon : S16 V126 “Et si vous punissez, infligez (à l'agresseur) une peine égale au tort qu'il vous a fait. Et si vous endurez...Cela est certes meilleur pour les endurants”. 

Bien de masques humanistes risquent d'être déçus par cette mansuétude pleine de sagesse.



source : islam-paradise.com 
par : Mohammad Amine AliBbhaye
Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Préjugés
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 16:17

Question:

Je me suis récemment converti et beaucoup de gens m’ont conseillé de me méfier des Wahhabites…Qui sont-ils? Quel est leur appel ?

Réponse:

Le devoir du musulman est de suivre le Messager d’Allah salallahu aalayhi wa salam en se conformant à la pratique des pieux prédecesseurs qui avaient suivi la voie du Prophète salallahu aalayhi wa salam parmi les Compagnons ceux qui les ont suivi qu'Allah les agréé tous. Ceux-là sont appelés les gens de la sounna et du groupe (ahlous sounna wal jama'a). Tout musulman qui suit la voie tracée par le Messager d’Allah salallahu aalayhi wa salam en fait partie. Le Messager salallahu aalayhi wa salam est venu avec le tawhid, le rejet du shirk et l’appel à l’adoration d’Allah Seul sans associé. Quant à l’appellation « wahhabites » certains l’utilisent pour parler de l’appel du Cheikh, de l’imam Muhammad ibn Abd al-Wahhab ibn Soulayman at-Tamimi al-Hanbali rahimahoullah. Ils appellent ses partisans et lui-même les « wahhabites ». Celui qui est doté de la moindre clairvoyance sait que le mouvement de Cheikh Muhammad ibn Abd al-Wahhab rahimahullah et son appel ont visé la propagation de la foi pure en l’Unicité d'Allah et la mise en garde contre le polythéisme sous toutes ses formes tels que le culte des morts, des arbres, des pierres, et ce qui s'y apparente. Et en ce qui concerne la 'aquida, il, rahimahullah, avait la même conception que les pieux prédécesseurs et leurs successeurs. Comme le prouvent ses livres et ses fatawas, les livres de ceux qui l'ont suivi parmi ses enfants et petits enfants et d’autres. Ceux-ci sont tous édités et diffusés entre les gens. Son appel était conforme au Livre d’Allah et à la Sunna de Son Messager salallahu aalayhi wa salam. Le wahhabisme (al wahabyia) n’est ni une voie ni une doctrine. C’est un simple appel au tawhid, à la revivification de pratiques religieuses désuètes. Ton devoir, cher questionneur, est de te méfier de ceux qui t'ont mis en garde contre les wahhabites car ils n’ont fait que te mettre en garde contre le fait de suivre la vérité et ceux qui nous ont précédé dans la communauté L’application du nom « wahhabites » à ceux qui se conforment à la 'aquida authentique et la mise en garde contre eux sont la conduite des ignorants et des réfractaires. Nous demandons à Allah le salut. (source: majmou' fatawas cheikh Ibn Baz rahimahullah 3/1306)


wahhabite-1



Question d'une jeune soeur de france convertie :

Je viens juste de me convertir à l'islam, et j'entends sans cesse parler de "Wahhabisme" pourriez vous m'éclairer sur ce sujet ? qu'Allah vous protège

Réponse de Shaykh Oubayd Al Jaabiri :

Je demande à Allah, O ma fille qu'Il vous renforce et vous maintienne sur l'islam et la sounnah.O Allah renforce la, O Allah renforce la, O Allah renforce la. (dou'a du shaykh)
Le terme Wahhabisme est attribué au Shaykh Muhhammad Abdul Wahhab (qu'Allah lui fasse miséricorde) car il fut l'un de ceux qui ont revivifié l'appel au tawhid (l'unicité) dans la moitié du 12 eme siecle après l'hégire (1750).Il fut épaulé dans cette revivification par le prince, l'imam Muhammad Ibn Saud, qu'Allah leur fasse à tous miséricorde.
L'affiliation au Wahhabisme est utilisée par les ennemis de l'islam, les ennemis du tawhid, les ennemis de la sounnah, et ce jusqu'à ce que chaque ennemi de la sounnah et du tawhid traite les gens du tawheed et de la sounnah de wahhabites, et ceci en référence au terme wahhabisme.
Et peut etre devriez vous savoir que c'est un très mauvais qualificatif blamable et faux car le shaykh Muhammad Ibn Abdul Wahhab (qu'Allah lui fasse miséricorde) ne s'est jamais attribué à cela (ni à quoi que ce soit si ce n'est l'islam authentique).De meme ce qualificatif ne lui a jamais été attribué par les savants de la da'wah (l'appel) de son vivant, ni attribué à ses enfants, petits enfants et frères dans la da'wah et ce jusqu'a notre époque.
Et personne n'utilise ce terme si ce n'est les gens des superstitions, les gens des innovations, les gens du shirk.Ils sont ceux qui attribuent les gens de la sounnah à ceci...




La prédication réformiste dite « wahhabisme » est innocente du terrorisme


La louange est à Allah. Que la prière et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, sur sa famille, et tous ces compagnons. La grâce qu’Allah a accordée à ce pays, l’Arabie Saoudite, en particulier, et aux musulmans en général à travers la prédication de Cheikh Muhammad Ibn Abdul-Wahhâb, qu’Allah lui accorde sa miséricorde, avec l’assistance de la famille Sa’ud, qu’Allah les protège, est connue de chacun, où qu’il soit.

Par cette prédication, Allah a restitué à la croyance sa pureté originelle, et l’a débarrassée de toute forme de polythéisme. Il a rendu à la religion sa vigueur, et l’a purifiée de l’innovation. Il a restauré le règne de la loi islamique chez les hommes, et a banni les lois préislamiques, ce qui a réjoui et consolé les croyants. Ce pays vit depuis, qu’Allah soit loué, dans la sécurité et la stabilité. Il s’y est développé un mouvement scientifique béni, puisant sa source dans le livre d’Allah, et dans la sunna de Son Envoyé – qu’Allah prie sur lui et le salue -. 

Cependant, cette prédication exaspère : elle irrite les ennemis de la religion parmi les mécréants, et les hypocrites, ainsi que les ennemis de la sunna parmi les innovateurs, et les fabulateurs. Ils n’ont cessé de ruser contre cette prédication, usant de différentes sortes de stratagèmes et d’astuces pour la contrecarrer et l’anéantir. Parfois ce sont les armes et la guerre, et d’autres fois, ils emploient la machination et le mensonge. Tous ces efforts, cependant, ne font qu’augmenter la force, l’épanouissement, la consolidation, la clarté, l’extension, et l’expansion de cette prédication. Comme Allah dit : 

« Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les mécréants » (Le repentir, verset : 32).

Parmi les ruses qu’ils emploient contre cette prédication bénie, voici la plus courante : dire qu’elle est la cinquième école de jurisprudence, qu’elle est dans la voie deskharidjites [PDF], et dans cette optique, ses détracteurs l’ont nommée « wahhabisme », afin de mieux la relier au Cheikh Muhammad ibn Abdul Wahhâb qui est le pionnier de cette réforme. Ils veulent ainsi créer la confusion, et faire croire aux gens que cette prédication est une école jurisprudentielle indépendante des quatre écoles orthodoxes ; qu’elle est une voie contraire au salafisme qui repose sur le livre d’Allah, la sunna et la compréhension des vertueux prédécesseurs de cette communauté. Aujourd’hui, ils la qualifient de prédication terroriste [PDF] et lui imputent les attaques commises contre des personnes, les destructions, et les explosions que commettent certains individus ou certains groupes suspects. Ceux qui ont imputé ces actes criminels à la prédication veulent tout simplement la dénaturer, et éloigner les gens d’elle. Ils prétendent que les auteurs de ces actes criminels sont des wahhabites ! 

Certaines personnes se sont, en effet, imprégnées de cette idée et se sont mises à prendre le nom wahhabisme en aversion, sans pour autant connaître les intentions sous-jacentes des ennemis de cette prédication bénie, ils se sont dressés contre elle, alors qu’elle désavoue complètement le terrorisme, et la destruction, et n’est pas non plus, loin de là, une invitation à répandre la corruption sur terre. 

Si sous le nom de wahhabisme, l'on veut désigner ceux qui suivent le Cheikh Muhammad Ibn Abdul-Wahhâb dans sa méthodologie de prédication à la lumière du Coran et de la sunna, et de la compréhension de nos vertueux prédécesseurs, c’est alors un nom que n’entache aucune souillure ; bien plus, c’est un honneur d’être sur cette voie et de la suivre. 

Mais l’objectif de cette appellation est d’insinuer que la prédication du Cheikh constitue la cinquième école, qu’elle est terroriste, et s’écarte de la voie des sunnites (Ahlu-sunna-wal-jama’a), ce ne sont là que mensonges, et cette rumeur ne saurait nous nuire car elle est une pure calomnie, et une accusation non fondée. 

Allah est le détenteur de la grâce, et Il nous suffit, et Il est notre Meilleur garant ! 

Que la prière et les bénédictions soient sur notre Prophète Muhammad, sa famille et tous ses compagnons. 


Son excellence le Cheikh Dr Sâleh Al-Fawzân. 

Membre du comité des grands savants et membre du comité permanent des fatwas du Royaume d’Arabie Saoudite. Article paru dans le magazine Daawah (sept 2002).


Article: Biographie du Cheikh Mouhammad ibn ‘Abdil Wahhab
livre: « Correction d'une définition historique concernant al-wahabiya » [PDF]écrit par Cheikh Mohammed ach-Chuwai`ir (hafidahullah) 
audio: cours de Hassan abu Asma sur la traduction du livre « Correction d'une définition historique concernant al-wahabiya » écrit par Cheikh Mohammed ach-Chuwai`ir (hafidahullah)

Article: LE WAHHABISME ??? [PDF]





barretitre.jpg

Répliques aux diffamations des ahbaches (habaches APBIF-AICP secte égarée)

MISE EN GARDE

Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Préjugés
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 15:42

Les esclaves existaient dans le monde bien avant la venue de l'Islam. L'esclavage était ainsi une pratique habituelle en Arabie, mais, avant l'Islam, les esclaves n'avaient aucun statut spécifique et ils n'avaient droit à aucune dignité. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), avec la Révélation Divine, a été le premier à apporter de véritables révolutions à ce sujet :


Tout d'abord, l'Islam posait comme devoir pour les croyants le bon traitement des esclaves et le respect à leur égard, en les encourageant à les traiter comme des frères. Le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) s'était une fois mis extrêmement en colère lorsqu'il vit un de ses Compagnons (radhia allâhou anhou) frapper son esclave. Le Compagnon (radhia allâhou anhou), comprenant son erreur, le libéra immédiatement. Sur quoi le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) lui annonça que s'il n'avait pas affranchit cet esclave, il aurait été durement châtié par Allah pour son geste. L'une de dernière recommandation que fit le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) sur son lit de mort, avant de quitter ce monde, portait justement sur le bon traitement envers les esclaves. Il (sallallâhou alayhi wa sallam) avait lui-même donné l'exemple à ce sujet durant son vivant en libérant son esclave, Zeid Bin Hâritha (radhia allâhou anhou) et le prenant ensuite comme fils adoptif.


L'esclavage en Islam n'était toléré en Islam qu'en tant que système de protection pour les prisonniers de guerre: En effet, face aux captifs après les batailles, il y avait trois attitudes possibles qui s'offraient au chef des musulmans:


Tuer tous les prisonniers.


➁ Les libérer.


➂ En faire des esclaves.


Parmi ces trois options, l'Islam a, tout à fait logiquement, par rapport à ce qui se faisait dans le contexte à l'époque, choisi la dernière. Les libérer complètement aurait été assimilé à une garantie d'impunité pour les ennemis des musulmans. En d'autres mots, l'esclavage en Islam était considérée comme une mesure exceptionnelle.


Mais ce qu'il est important également de souligner, c'est que la conception de l'esclavage en Islam était fondamentalement différente de ce qui se faisait alors dans le monde, mais aussi de ce qui se fera encore pendant des siècles et des siècles. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) demandait par exemple aux croyants d'éduquer parfaitement leurs esclaves et des les apprendre progressivement à devenir indépendant avant de les affranchir. Il s'agissait ainsi de les préparer à leur future liberté. On comprend mieux la sagesse de ces mesures islamiques quand on voit ce qui s'était passé aux Etats-Unis au moment de l'abolition de l'esclavage. Certaines sources relatent qu'après une journée passée en liberté, de nombreux affranchis retournèrent chez leurs anciens maîtres pour leur demander de l'assistance: En effet, comme ils n'avaient jamais été confrontés aux impératifs de la vie active, ils ne pouvaient se débrouiller seuls dans le monde libre... Face à cela, on trouve dans la civilisation musulmane une particularité remarquable: quand on étudie l'histoire de l'Islam, on trouve en effet un grand nombre de savants (comme Nâfi', l'un des narrateurs de Hadiths les plus connus et considéré comme étant l'un des plus fiables) et même des gouverneurs musulmans qui étaient des anciens esclaves. Ce qui montre bien le degré d'érudition qu'ils avaient atteint avant même d'avoir retrouvé la liberté.


Ajoutons à cela qu'à l'époque, l'esclavage était aussi un moyen pour permettre à des non musulmans prisonniers de guerre de vivre parmi les musulmans, et de leur permettre de mieux connaître l'Islam. L'histoire nous montre que beaucoup d'esclaves se sont convertis de cette façon.


Tout ceci montre bien que l'Islam a apporté des changements positifs et radicaux par rapport au statut des esclaves. Il est cependant nécessaire de souligner que des traités et accords internationaux ont été conclu depuis pour mettre un terme à la pratique de l'esclavage, lesquels accords et traités ont été ratifiés également par les chefs d'état musulmans. (D'après le texte coranique, il apparaît clairement que le choix de garder les prisonniers de guerre comme esclaves dépend de l'avis du Amîr (chef) des musulmans...) Il ne faut pas oublier enfin que l'esclavage n'a jamais été un devoir et une pratique ordonnée en Islam.


C'est donc en se replaçant dans le contexte qui prévalait à l'époque et en étudiant ce que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a enseigné que l'on peut se faire une idée de la contribution de l'Islam à ce niveau.


 Allah dit : 


« Adorez Allah et ne lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n'aime pas en vérité, le présomptueux, l'arrogant. »

(Sourate 4/ Verset 36)


Le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : « Ce sont vos frères, Allah les a mis sous votre autorité, nourrissez-les de ce que vous mangez, habillez-les de ce que vous vous habillez et ne les chargez pas de ce qu'ils ne peuvent faire. Si vous les chargez alors aidez-les ! » (Muslim)

Le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a aussi dit : « N'entrera pas au Paradis celui qui est mauvais dans sa possession (des esclaves). » Un homme a dit : « Ô Messager d'Allah ! N'avez-vous pas informé que cette nation serait la nation la plus grande dans la possession des esclaves ainsi qu’en orphelins? » Il a dit: « Oui, certes ! Alors honorez-les comme vous honorez vos enfants et nourrissez-les de ce que vous mangez. » (Ahmed)

L'imam Muslim a rapporté que le Compagnon Abou Messaoud Al Badri a dit : « Je frappais mon esclave avec un fouet quand j'ai entendu une voix derrière-moi me disant : « Sache Abou Messaoud », mais je n'ai pu discerner la voix à cause de la colère. Quand il s'est approché de moi, j'ai vu que c'est le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam.» Il disait: « Sache Abou Messaoud ! Sache Aba Messaoud ! » Le Compagnon a dit :  «J'ai jeté le fouet de ma main. » Le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit :   « Sache Abou Messaoud qu’Allah est Plus Puissant que toi avec cet esclave ! » Alors j’ai dit : « Je ne frapperais jamais plus un esclave. » Dans une autre version de ce hadith : Abou Messaoud a dit : « Il est libre pour l’amour d’Allah ! » 
Alors le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : « Si tu ne l’avais pas fait, tu aurais été châtié par le Feu. »

L'imam Muslim a aussi rapporté que notre mère Aicha radhi Allahû 'anha a dit : « Le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, n'a jamais frappé quelque chose avec sa main : ni une femme, ni un serviteur, excepté quand il est dans le Djihad. Et il ne s'est jamais vengé de celui qui l'a insulté, excepté quand on transgresse quoi que ce soit des prescriptions d'Allah, alors il se venge (châtie) pour Allah. »

Le Compagnon Djaber radhi Allahû 'anhû a rapporté que le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : « Celui qui se qualifie de trois attributs alors Allah le protégera et le fera entrer au Paradis : l'indulgence envers les faibles, la tendresse envers ses (père et mère) et la bienfaisance envers les esclaves » ( Tirmidhi).

Bien mieux, c'est la dernière recommandation du Messager d'Allah Salla Allahou Alaïhi wa Sallam . Le Compagnon Anas radhi Allahû 'anhû a dit: « La recommandation du Messager d'Allah, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, quand il agonisait : la prière et les esclaves ! Jusqu'à ce que le Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam râlait avec cette phrase avec sa poitrine, alors que sa langue à peine la prononçait.» (Ahmed et Ibn Maja)

En retour, Allah a recommandé à l'esclave d'obéir à son maître et d'accomplir son devoir envers lui. Allah lui a assuré une grande récompense. 
Boukhari et Muslim ont rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam a dit : « Trois personnes auront leur récompense doublée: Un homme possédant une esclave : il l'instruit d'une bonne instruction et l'éduque d'une bonne éducation. Puis il l'affranchit et l'épouse, alors il a une double récompense. Un croyant des gens du Livre sacré qui était croyant puis a cru au Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, il a alors une double récompense. Enfin l'esclave qui accomplit le droit d'Allah et est sincère avec son maître, il a une double récompense. » 

Et puis l'Islam a ouvert les portes immenses pour l'affranchissement des esclaves. Boukhari et Muslim ont rapporté que le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit: « Celui qui affranchit un esclave musulman, Allah l'affranchira du Feu pour chaque membre de cet esclave : membre pour membre.»

Allah dit: 


« Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d'affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien envers eux; et donnez-leur des biens d'Allah qu'Il vous a accordés. » 

(Sourate 25/ Verset 33)


L'imam Ahmed a rapporté que le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit: « Celui qui aide le combattant dans la voie d'Allah ou un endetté dans sa difficulté financière ou un esclave qui cherche un contrat d'affranchissement, alors Allah le couvrira de Son Ombre le jour où il n'y aura que l'Ombre d'Allah.»

Allah le Très Haut a imposé une part de la Zakate - qui est le troisième pilier de l'Islam - pour cet objectif. De même qu'Allah a imposé l'affranchissement de l'esclave comme expiation des fautes qui surviennent beaucoup ! L'expiation de l'homicide involontaire est l'affranchissement d'un esclave. Il en de même pour l'expiation de la répudiation «Ad-Dhihare» (répudiation de celui qui déclare que sa femme est pour lui comme le dos de sa mère), du serment et enfin de celui qui rompt volontairement le jeûne du mois de Ramadhan.

Ainsi vous aurez remarqué que l'Islam manifeste un désir ardent pour la liberté et qu’il y aspire vivement. D'ailleurs sa législation contient implicitement cela. Et c’est comme cela que l'Islam veut en finir avec l'esclavagisme sans contrainte, ni astreinte, ni guerre ou conséquences fâcheuses.
Nous sommes convaincus que si le pouvoir islamique véridique et authentique avait continué à régner sur la terre, ce phénomène aurait certainement disparu (ou presque) ; et que les derniers esclaves ne différencieraient plus entre rester esclaves ou être affranchis. Tout cela à cause de l'importance attribuée par l'Islam à l’intention de l'esclave et son exhortation à la bonne conduite avec lui.

Et Allah sait mieux.

   


barretitre.jpg Les Préjugés - Al-Hûkm 'ala An-Nasi Zholmân

Repost 0
Published by 會 Al-Haqq 會 - dans Préjugés
commenter cet article