Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 23:20


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


D’après Abdullâh Ibn Abû Qatâdah al-Ansârî, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :
« Quand je me lève pour la prière avec l’intention de la faire longue, je me permets de l’alléger aussitôt que j’entends les pleurs d’un enfant de peur qu’ils ne causent de la peine à sa mère. »

 

Al-Hâfidh Ibn Hajar (rahimahullâh) dit : [dans son commentaire] :

Ibn Daqîq al-‘Îd a dit : ce hadîth est général pour les femmes, mais les jurisconsultes l’ont limité par des conditions, qui sont : qu’elles ne se parfument pas [en sortant], comme cela est mentionné dans certaines versions du hadîth : « wal-yakhradjouna tafilât. » Tel que ce qui est rapporté par Abî Dâwoud et Ibn Khouzaymah d’après Abî Hurayrah, cité par Ibn Hibbân d’après Zayd Ibn Khâlid : « N’interdisez pas aux adoratrices d’Allâh les mosquées. » Et d’après Muslim, un hadîth d’après Zaynab la femme de Ibn Mass’oûd : « Si l’une d’entre vous vient à assister (à la prière) du soir, elle ne devra pas se parfumer. » Il est dit : tout ce qui va dans le même sens que le parfum porte le même jugement, car la cause de l’interdiction est que cela amène aux désirs comme les beaux vêtements et les bijoux visibles, et l’embellissement excessif. De même, qu’est interdit le mélange avec les hommes, et de nombreux jurisconsultes malékites ont fait la différence entre la jeune fille et les autres femmes, mais cela est à redire, puisque si elle est dénuée de ce que nous venons de rappeler, et qu’elle est couverte [voilée], elle est certes en sécurité, et plus particulièrement lorsque c’est la nuit. Il est rapporté de certaines versions de ce hadîth et d’autres que celui-ci, que la prière de la femme dans sa maison est meilleure qu’à la mosquée, et cela d’après Habîb Ibn Thâbit qui rapporte de Ibn ‘Oumar en ces termes : « N’interdisez pas à vos femmes les mosquées, mais leurs maisons sont meilleurs que celles-là. » Rapporté par Abî Dâwoud et authentifié par Ibn Khouzaymah. Ahmad et at-Tabarânî rapportent un hadîth d’après Oum Houmayd as-Sâ’adiyyah qui était allée voir le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) et lui a dit : – « Ô Messager d’Allâh ! J’aime prier avec toi » – « Je sais [lui dit le Prophète] que tu aimes prier avec moi, mais la prière que tu accomplis dans ta maison est meilleure que celle que tu effectues à la mosquée, et celle que tu effectues dans ta chambre est meilleure que celle que tu accomplis dans ta maison, et la prière que tu effectues dans ta maison est meilleure que celle que tu effectues dans la mosquée de ton peuple (voisine), et celle que tu accomplis dans celle-ci est meilleure que celle tu effectues dans ma mosquée ». Ahmad considère sa chaîne de transmission comme bonne, hadîth qui se renforce par le biais d’Ibn Mass’oûd d’après Abî Dâwoud.

Le fait que la prière accomplie de manière isolée [chez elle] soit meilleure est dû au fait qu’elle soit préservée de la tentation [Fitnah]. Cela est appuyé encore par tout ce que les femmes ont pu faire en exposant leur parures et embellissement, c’est la raison pour laquelle ‘Aisha avait eut ses propos [sur la possible interdiction du Prophète s’il avait vu le comportement des femmes par la suite]. Certains se sont appuyés sur ces paroles afin d’interdire de manière catégorique aux femmes de se rendre à la mosquée, mais cela est à redire, car cela ne remet pas en cause le jugement sur la question, puisqu’elle donne une condition inexistante : « Si [le Messager] avait vu… » et qui est fondée sur une supposition. Nous disons à cela : il n’a pas vu, donc il n’a pas interdit. Ainsi, sa décision première perdure, et même ‘Aisha n’a pas cité clairement l’interdiction, même si on peut sentir de ses propos qu’elle penchait pour l’interdiction.

De plus, Allâh – Subhânahu – savait ce qu’il allait arriver, et Il n’a pas révélé à Son Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) de leur interdire, et si ce qu’elles ont inventé devait leur interdire de se rendre à la mosquée, il faudrait interdire divers lieux dont les marchés avant tout. De même, ce n’est qu’une partie des femmes qui ont inventé ces choses, et non l’ensemble d’entre elles ; et si il devait y avoir une interdiction, que cela s’applique sur celles qui le font. Il convient donc de considérer ce dont on peut craindre comme perversité et l’écarter, comme l’a appliqué le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) lorsqu’il a interdit le parfum et l’embellissement, mais aussi en précisant la présence aux prières de nuit comme indiqué précédemment.
Kitâb « Fath ul-Bârî bi-Charh Sahîh al-Bukhârî » de l’Imâm Ibn Hadjar al-’Asqalânî, 3/113-115

source : manhajulhaqq.com


La prière de la femme à la mosquée

Q : Quel est le jugement sur la prière de la femme à la mosquée ? 

R : Il est autorisé aux femmes de sortir de leurs maisons, pour accomplir la prière en commun avec les hommes, bien que leurs prières à la maison aient plus de valeur pour elles. Certes  l’imam Muslim a rapporté dans son sahih, que le prophète ( paix et bénédiction sur lui) a dit: « N’interdisez pas aux servantes d’Allah, les mosquées d’Allah », il a aussi dit : « N’interdisez pas aux femmes de sortir à la mosquée, mais leurs maisons sont meilleures pour elles ».

Leur présence à la maison, ainsi que leurs prières dans celles-ci sont meilleures pour elles, afin de préserver leur pudeur. Mais si elles sortent pour la prière, elles se doivent de respecter un bon comportement religieux.


Fatwa du cheikh Fawzen

Page 56 du livre « Règles concernant les femmes » 


source : fatawaislam.com
Repost 0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 22:39


Les mérites de la construction des mosquées

Selon 'Othman Ibn 'Affân (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Celui qui a construit sincèrement une mosquée pour ALLah, alors
ALLah lui construit une maison au Paradis". (Al-Boukhâri, Mouslim)


Les mérites des marches vers les mosquées

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète
(صلى الله عليه وسلم) a dit : "Celui qui va à la mosquée le matin ou l'après-midi, ALLah lui prépare le Paradis comme lieu de séjour pour chacun de ses parcours". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Moussa (رضي الله عنه), le messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Celui qui a le plus grand salaire pour la prière est celui qui habite le plus loin de la mosquée. Celui qui attend l'heure de la prière jusqu'à qu'il la fasse avec l'imam a un plus grand salaire que celui qui fait sa prière puis s'endort". (Al-Boukhari, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Pour chaque pas que tu fais en te dirigeant vers la mosquée, tu as une aumône". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Quand l'homme fait sa prière dans un groupe elle a vingt cinq fois plus de mérite que sa prière (seul) chez lui ou dans son marché et ce parce que, lorsqu'il fait soigneusement ses ablutions, sort ensuite pour aller à la mosquée, ne sortant que pour la prière, de tous les pas qu'il fait, l'un l'élève d'un degré et l'autre le décharge d'une faute". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète
(صلى الله عليه وسلم) a dit : "Celui qui fait ses ablutions chez lui, puis se dirige vers l'une des maisons d'ALLah (les mosquées) pour y faire l'une des prières obligatoires de ALLah, de tous ses pas, l'un le décharge d'un péché et l'autre l'élève d'un degré". (Mouslim)

Oubey Ibn Ka'b (رضي الله عنه) rapporte : "J'ai connu un Ansàrîte dont la maison était la plus éloignée de la mosquée et il n'y manquait pourtant aucune prière. On lui dit : "Pourquoi ne t'achètes-tu pas un âne que tu monterais dans l'obscurité de la nuit et dans la chaleur de la canicule?"
Il dit : "Je ne serais pas heureux d'avoir ma maison à côté de la mosquée. Je voudrais en effet qu'on compte pour moi tous mes pas à mon aller à la mosquée et à mon retour chez moi".
Le Messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) lui dit : "ALLah a fait la somme de tous tes pas pour toi"". (Mouslim)

Jâbir (رضي الله عنه) a dit : "Il se trouva des places vacantes autour de la mosquée. Aussi les Banû Salima voulurent-ils y transférer leur domicile. Cela parvint au Prophète
(صلى الله عليه وسلم) qui leur dit : "J'ai appris que vous vouliez vous transférer près de la mosquée".
Ils dirent : "Oui, ô Messager d'ALLah
! Nous avons bien voulu cela".
Il dit : "Ô Banû Salima! Restez dans vos maisons actuelles et les traces de vos pas seront inscrites pour vous".
Ils dirent : "Nous n'aurions pas été heureux, puisqu'il en est ainsi, de changer de domicile".
(Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Voulez-vous que je vous indique l'oeuvre par laquelle ALLah efface les fautes et élève les degrés?"
Ils dirent : "Bien sûr que oui, ô messager d'
ALLah"
Il dit : "Bien faire ses ablutions malgré les désagréments, marcher le plus souvent vers les mosquées et y attendre après chaque prière la suivante. voilà ce qu'on appelle se consacrer entièrement à
ALLah". (Mouslim)

Selon Bourayda (رضي الله عنه), le Prophète
(صلى الله عليه وسلم) a dit : "Annoncez à ceux qui marchent assidûment dans l'obscurité de la nuit vers les mosquées, annoncez-leur la bonne nouvelle qu'ils auront, le jour de la résurrection, la lumière complète". (Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi)

Selon Abou Sa'îd Al-Khoudri (رضي الله عنه), le Prophète
(صلى الله عليه وسلم) a dit : "Si vous voyez un homme aller assidûment à la mosquée, attestez qu'il a la foi. ALLah (le Très-Haut) a dit : {Ne peupleront les mosquées de ALLah que ceux qui croient en ALLah et au Jour dernier} (9/18)"". (Ahmad, Ibn Mâja, Ibn Khouzayma, Ibn Hibbân, At-Tirmidhi qui dit bon, al-Hâkim qui dit authentique, Al-Albâni a jugé ce hadîth faible)

'Amr Ibn Maymoûn Al-Awdi a dit : "J'ai rencontré les compagnons de Mouhammad alors qu'ils disaient : "Les mosquées sont les maisons d'
ALLah sur terre, et ALLah a donné comme droit à celui qui le visite à cet endroit de lui accorder une généreuse hospitalité"". ('Abd Ar-Razzâq)


Les mérites des prières en commun

Selon Ibn 'Omar (رضي الله عنه), le Messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "La prière en commun dépasse en mérite la prière individuelle de vingt sept degrés". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Quand l'homme fait sa prière dans un groupe elle a vingt cinq fois plus de mérite que sa prière (seul) chez lui ou dans son marché et ce parce que, lorsqu'il fait soigneusement ses ablutions, sort ensuite pour aller à la mosquée, ne sortant que pour la prière, de tous les pas qu'il fait, l'un l'élève d'un degré et l'autre le décharge d'une faute. Une fois qu'il a fait sa prière, les anges ne cessent de prier pour lui tant qu'il est dans son lieu de prière et aussi longtemps qu'il ne rompt pas ses ablutions. Ils disent : "Seigneur ALLah! Bénis-le. Seigneur ALLah! Donne-lui Ta miséricorde!". Tant qu'il attendra la prière suivante, il sera en prière". (Al-Boukhâri, Mouslim)

'Othman Ibn 'Affân (رضي الله عنه) rapporte : "J'ai entendu le messager d'
ALLah dire : "Celui qui a fait la prière du soir en groupe c'est comme s'il avait passé la moitié de la nuit en prière. Et celui qui a fait la prière de l'aube en groupe, c'est comme s'il avait prié toute la nuit"". (Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Si les gens savaient quelle récompense il y a à faire (en commun) les prières du soir et de l'aube, ils y viendraient même à quatre pattes (ou en traînant sur le derrière)". (Al-Boukhari, Mouslim)


La prière est faite en commun dès lors que l'on fait une unité avec l'imam

Abou Hourayra (رضي الله عنه) a dit : "Le Prophète a dit : "Celui qui a pu faire une unité de prière a participé à la prière"". (Al-Boukhâri n°580, Mouslim n°607)


Les mérites du 1er rang

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Si les gens savaient la récompense qu'il y a dans l'appel à la prière et le 1er rang, il s'y départagerait au besoin par le tirage au sort". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Abou Oumâma (رضي الله عنه) a dit : "Le Prophète a dit : "
ALLah et Ses anges prient sur le 1er rang". Ils dirent : "Ô Prophète, et le 2eme"? Il dit : "ALLah et Ses anges prient sur le 1er rang". Ils dirent : "Ô Prophète, et le 2eme"? Il dit : "Et le 2eme"". (Ahmad, At-Tabarâni avec une chaîne authentique)

Abou sa'id al-Khoudri (رضي الله عنه) a dit : "Le Prophète a vu que ses compagnons n'avançaient pas jusqu'au 1er rang, il dit : "Avancez jusque derrière moi, et que ce mette juste derrière vous les suivants. Les gens ne cessent de se reculer jusqu'à que ALLah les recule vraiment"". (Mouslim, Abou Dâwoud, an-Nasâi, Ibn Mâja)


Les mérites de se placer à droite dans le rang

'aicha (رضي الله عنها) a dit : "le Prophète a dit : "
ALLah et Ses anges prient sur ceux qui se prient dans la moitié droite des rangs"". (Abou Dâwoud, Ibn Mâja)


Les mérites de dire "Âmîne" après la lecture de la sourate Al-Fâtiha

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Quand l'imam a dit "Âmîne", alors dites : "Âmîne". Celui qui l'aura dit en même temps que les anges sera pardonné". (Al-Boukhâri, Mouslim, an-Nasâi)

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Les juifs n'ont pas été jaloux de vous comme ils l'ont été pour le salâm, et le "Amine" [derrière l'imam]". (Al-Boukhâri, Ibn Mâja, Ibn Khouzayma, Ahmad, As-Sirâj avec une chaîne authentique)


Les mérites de la parole : "Ô ALLah notre seigneur, à toi les louanges"

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Lorsque l'imam dit : "
ALLah entend celui qui le loue", alors dites : "Ô ALLah notre seigneur, à toi les louanges", celui qui le dira en même temps que les gens, ses péchés seront pardonnés". (Ahmad et d'autres)


Les mérites de passer du temps dans la mosquée

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "S'ils connaissaient les récompenses de se rendre tôt à la mosquée, ils feraient la course pour y aller". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "L'un de vous ne cesse d'être en prière tant qu'il est retenu à la mosquée à cause de la prière suivante et alors que rien d'autre que la prière ne l'empêche de retourner chez lui". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon lui encore, le Messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Les anges ne cessent de prier pour l'un de vous tant qu'il est dans son lieu de prière où il vient de prier aussi longtemps qu'il garde ses ablutions. Les anges disent : "Seigneur ALLah! Absous-le et donne-lui Ta miséricorde!"". (Al-Boukhâri)

Selon Anas (رضي الله عنه), le Messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) retarda un soir la prière du 'Icha jusqu'à minuit puis, une fois la prière terminée, il se tourna vers nous et dit : "Les gens ont prié et se sont endormis, tandis que vous, vous n'avez pas cessé d'être en prière depuis que vous l'attendez". (Al-Boukhâri)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Voulez-vous que je vous indique l'œuvre par laquelle ALLah efface les fautes et élève les degrés?"
Ils dirent : "Bien sûr que oui, ô messager d'
ALLah"
Il dit : "Bien faire ses ablutions malgré les désagréments, marcher le plus souvent vers les mosquées et y attendre après chaque prière la suivante. Voilà ce qu'on appelle se consacrer entièrement à
ALLah". (Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : "Ce que
ALLah aime le mieux dans un pays ce sont ses mosquées et ce qu'il y déteste le plus ce sont ses marchés". (Mouslim)

Abou Darda (رضي الله عنه) rapporte que le messager d'
ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : "La mosquée est la maison de chaque pieu. ALLah garanti a celui qui prend la mosquée pour demeure la sérénité, la miséricorde, et qu'il passera saint sur Le Pont se dirigeant vers l'agrément deALLah et le Paradis". (At-Tabarâni, Al-Bazzâr. Authentifié par Al-Albâni)





Repost 0