Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 13:19

Une-reponse-modeste-a-Rachid-de-Brest.jpg


trait separation

L'un des acteurs de cette comédie, le frère Rachid de Brest, a retenté de justifier son " sketch " ( ! ) après que l'un de ceux qui y avaient participé s'est repenti et a exigé des deux prédicateurs ( Rachid et Nader ) d'exposer son repentir et que cette vidéo soit retirée… le frère Rachid a donc fait une " nouvelle " vidéo qu'il a intitulée " réponse claire à ceux qui ne sont pas clairs " ( réponse qui n'a rien de clair !! ) dans laquelle il défend cette comédie d'une manière assez farfelue !!

Il était donc obligatoire de démontrer que ses arguments ne sont en rien des arguments légitimes !

Pourquoi est-ce obligatoire de répondre à cela ?!

Parce-que, comme l'a dit Sheikh Al Islam ibn Taymiyya dans son : " recueil de fatawas " ( 12 / 464 ) : " tous ceux qui exposent une parole qui contredit le Coran et la sunna, alors cela est le blâmable qu'ALLAH a ordonné de condamner, comme IL a dit : qu'il y est de vous une communauté qui appelle au bien, qui ordonne le convenable et qui interdit le blâmable [s.5 v.63] … " Fin de citation.

Ecrit par Saffoine ibn Galal à Médine le 16 / 06 / 1433 h. ( 7 / 5 / 2012 )



Le frère Rachid, ne cesse donc de justifier cette comédie par des fatawas dont les auteurs sont critiqués par nos grands savants reconnus…

Quant à 'Abd ALLAH Al Motlaq…

Le Sheikh Sâleh Al Fawzân l'a classé dans la voie des " frères musulmans " – à cause de ce genre de fatawas ! – comme je l'avais cité dans " comment prêcher ? "…

Et Son éminence le Sheikh 'Abd ALLAH Al Ghodayâne ( ancien vice président du comité permanent de la fatwa ) – qu'ALLAH lui fasse miséricorde – quand il était questionné sur le statut d'un sujet quelconque et qu'il voyait que c'était haram, il disait au questionneur : " moi je te dis que c'est haram, si tu veux quelqu'un qui te dise que c'est halal, demande à Al Motlaq !!! ".

Et c'est exactement ce qu'a fait le frère Rachid ! Il voulait quelqu'un qui autorise les mises en scène, il a donc cherché une fatwa de 'Abd ALLAH Al Motlaq !!

Et maintenant, le voila qui se base sur une fatwa d'un Sheikh mauritanien ash'arite ( ! ) nommé Ad-Deddo…

Au cas où mon frère en ALLAH ( Rachid ) ne serait pas au courant, ce Sheikh s'est rendu à Médine une fois et à donné une conférence… On questionna son éminence le Sheikh 'Abd Al Mohsen Al 'Abbâd : " peut-on assister à cette conférence ? " Et Son éminence a répondu : " qu'on ne doit pas s'asseoir auprès d'une personne comme lui !! ".

Avant de poursuivre, est-ce que mon frère Rachid se rappel du Sheikh 'Abd Al Mohsen Al 'Abbâd ?!

Mon frère Rachid l'avait cité dans sa vidéo intitulée : " réponse à deux prétentieux "

Mon frère Rachid ne savait même pas prononcer son nom correctement ! Il disait " 'Obbâd " alors que c'est " 'Abbâd " !!

Pour quelqu'un qui a l'audace de juger facilement ses frères de " grands ignorants ", " gros ignorants "… le frère Rachid est très mal placé vu qu'il ne sait même pas prononcer le nom d'un savant correctement !!!

Et ce savant, 'Abd Al Mohsen Al 'Abbâd – et non 'Obbâd ( ! ) – à lui-même dit qu'il ne fallait pas s'asseoir auprès de cette personne !!

Et maintenant, la seule chose que le frère Rachid est en mesure de faire, c'est d'ajouter une vidéo à sa rubrique intitulée " mise en garde contre une nouvelle mode " dans laquelle il y classera le Sheikh 'Abd Al Mohsen Al 'Abbad !!!
 

Et pendant qu'il y est…

Pourquoi ne pas y classer le Sheikh Sâleh Al Fawzân ??? vu qu'il a classé 'Abd ALLAH Al Motlaq dans la voie des " frères musulmans " ?!

Et pour en finir avec le cas de ad-Deddo – et non " Dadou " comme le prononce le frère Rachid ( ! ) – mais ce n'est qu'un autre nom qu'il ne sait même pas prononcer correctement…

Un Sheikh du nom de Badr Al 'Utaïbï avait écrit un livre en réplique à ce ad-Deddo, livre qui a était préfacé par : Sheikh 'Abd Al 'Aziz Ibn Bâz, Sheikh Sâleh Al Fawzân, Sheikh 'Abd ALLAH Al Manï' et d'autres…

Car Ad-Deddo a contredit un consensus ( ! ) qui est la mécréance de celui qui croit que le Coran est créé !!
Il n'existe aucune divergence à ce sujet ! Celui qui dit que le Coran est créé est donc mécréant hors de l'islam par le consensus comme l'a indiqué l'imam ibn Al Qayyem Al Jawziyya dans " al kâfiyya as-shâfiyya " ; et comme l'a dit le Sheikh 'Abd Al 'Aziz ibn Bâz !!

Et Ad-Deddo ( le Ash'arite ! ) – la référence de Rachid ( ! ) – lui, a contredit ce consensus, disant que ce n'est pas un mécréant et qu'il existe une divergence à ce sujet, divergence qu'il n'a jamais su prouver !!

Telles sont les références de notre frère Rachid…

En bref, tous ce que le frère Rachid a su avancer pour justifier sa comédie, c'est les avis de Al Motlaq ( qui a la fatwa légère selon Al Ghodayân et classé chez les " frères musulmans " par Al Fawzân ) et de Ad-Deddo ( le ash'arite ) qui contredit le consensus des musulmans !!

Pire encore ( ! ) Rachid justifie cette comédie par une règle de mécréants !!!

Il s'agit de : " la fin justifie les moyens "

Certes, le frère Rachid n'a pas explicité cette " règle " mais, il est évident que c'est son argument vu qu'il justifie cette comédie disant :

" combien de jeunes se sont repentis par la cause de cette conférence "

" c'est dans le but de la réforme "

" c'est quand il y a un intérêt pour les musulmans " etc.

Toutes ces paroles sont le résultat d'un regard porté sur le " but " de cet acte ( la mise en scène ), il en a déduit que vu ce " but " c'est autorisé ; ce n'est donc qu'une nouvelle façon de dire : la fin justifie les moyens !!

Et cette règle, est une " règle mécréante " ( ! ) comme l'a dit le Sheikh Al Albani dans l'audio n°280 de " silsila al houda wa an-nour ".

Et Sheikh Al Islam ibn Taymiyya a dit que " le but de la da'wa " ne justifie en rien une façon innovée de prêcher ! J'avais cité sa fatwa dans " comment prêcher ? " mais, apparemment, le frère Rachid n'a pas su en tirer profit…

Et cette " règle " représente l'un des fondements de la secte des " frères musulmans " ( ! ) c'est très certainement pour cette raison là que le Sheikh Sâleh Al Fawzân a classé 'Abd ALLAH Al Motlaq dans la voie des " frères musulmans ", car légitimer ce genre de " sketch " ne peut-être fait que par ce procédé !!

Et maintenant, c'est notre frère Rachid qui emprunte cette voie !

On peut aussi se rendre compte de la nullité des propos de Rachid : " il y a des preuves des deux cotés… ". La seule preuve qu'il y a de " leur " coté c'est cette règle mécréante de mécréants !!! ( peu importe comment elle est formulée !! )

Et c'est avec ce genre d'arguments et ces " savants " là en référence, que le frère Rachid se permet d'émettre des fatawas ! ALLAH Al Must'ane… Cela me fait penser au hadith rapporté par Al Bukhâri ( 100 ) et Muslim ( 2673 ) le prophète (ﷺ) a dit : " certes, ALLAH ne saisira pas la science la retirant des poitrines des hommes mais, [IL] saisira la science en saisissant les savants [=leurs morts]. [Jusqu'à] qu'Il ne laisse plus de savants, les gens prendront des guides ignorants, ils les questionneront et leurs donneront des fatawas sans science, ils s'égareront et égareront ".

Le frère Rachid pense que parce qu'il a trouvé un savant qui justifie sa comédie, sa position est légitimée…

Le juge Ismâ'ïl entra – un jour – chez Al Mo'taDed Al 'Abbâsi [=un dirigeant] puis, ce dirigeant lui montra un livre, lui demandant de l'observer, alors que l'auteur [du livre] y avait réuni toutes les " facilités " des savants. Le juge cité lui a donc dit : " celui qui l'a écrit est un zindïq! (=incroyant, infidèle, irréligieux…) ". Il [=le dirigeant] lui dit : " ces hadiths ne sont-ils pas authentiques ? ". Il [=le juge] dit : " certes, sauf que celui qui a permis l'alcool n'a pas permis al mot'a [=mariage temporaire], et celui qui a permis al mot'a, n'a pas permis la musique et l'alcool. Tout savant a une erreur et celui qui réuni les erreurs des savants puis les adoptes, sa religion partira ". Le dirigeant a donc ordonné de bruler ce livre. ( cf. " irshâd al fohoul " de l'imam As-Shawkâni 2 / 254 )

Dans cette histoire, l'auteur du livre avait réuni toutes les " facilités " des différents savants " reconnus " ( ! ) c'est-à-dire qu'a chaque avis cité, il y avait le nom du savant qui l'a autorisé avec son argument. Et pourtant, on ordonna de bruler ce livre ! pourquoi ? parce que…

Untel a permis l'alcool, alors il a retenu son avis…
Untel a permis al mot'a, alors il a retenu son avis…
Untel a permis la musique, alors il a retenu son avis…
Exactement comme notre frère Rachid !!
Untel a permis les anashides, alors il a retenu son avis…
Untel a permis les photos, alors il a retenu son avis…
Untel a permis les films, alors il a retenu son avis…

Ne sait-il pas que… " si tu prends la " facilité " de chaque savant, tout le mal sera réuni en toi " ( cf. " ihkâm al ahkâm " de l'imam Ibn Hazm 6 / 179 )

A tel point que le frère Rachid refuse de retirer cette comédie alors que l'un de ceux qui y avaient participé a exigé qu'on la retire…

Il s'agit du frère qui a joué le rôle du jeune de quartier – qu'ALLAH le préserve, le récompense pour ce qu'il a fait et qu'Il lui change ses mauvaises actions en bonnes actions – ce frère, fait partie de ceux qui acceptent la vérité quand elle leur est exposée… il a donc exigé, après avoir pris connaissance des paroles des savants " reconnus " ( ! ) sur le statut de ce genre de comédie, que cette vidéo soit retirée et qu'on expose son repentir. Mais, le frère Rachid a répondu d'une manière " très " noble à la demande de ce frère, ceci en lui disant : " tu peux toujours rêver… ".

Avec ce genre de vocabulaire, le frère Rachid aurait du – lui-même – jouer le rôle du jeune de quartier !

Le minimum que le frère Rachid pourrait faire, c'est d'exposer au début de cette vidéo que le frère en question s'est repenti de cet acte et de censurer son visage afin qu'il n'y apparaisse plus…

Le frère Rachid dit : " qui a mis en garde contre moi ? Al Fawzân a mis en garde contre moi ?! … ".

Effectivement, le Sheikh Sâleh Al Fawzân a mis en garde contre lui ( ! ) En effet, il a mis en garde contre tous ceux de son genre !!

Car quand il fut questionné sur ceux qui font des " scènes " dans les mosquées, il a répondu :

" les " scènes " ne sont pas autorisées ! ni dans les mosquées ni hors des mosquées, mais dans les mosquées c'est pire ! les films et les scènes… ceci est de l'amusement et ne sont pas autorisés, et ne font pas parties des actes des musulmans, mais font parties des actes des koffars ! et ne sont pas autorisés ni dans les mosquées ni hors des mosquées ! et le faire dans la mosquée est pire ! Et ceci est un mal, il est obligatoire de l'interdire, et il est obligatoire d'empêcher [celui] qui le fait, et on ne doit pas le laisser jouer avec les enfants et les étudiants de cette façon ! ils les éduquent sur des films et des scènes, et il mélange cela avec l'enseignement du Coran dans une des maisons d'ALLAH !!! ceci n'est pas autorisé ".

(cf. " al-ijâbât al-mohema fi al-mashâkel al-molema " fatwa n° 147)

Voici en bref pour cette question… espérant que le retour à la vérité ne soit pas une lourdeur… Combien de savants ont fait des erreurs puis sont revenus dessus ?! Sheikh Al Islam ibn Taymiyya avait écrit un livre sur les rites du Hajj puis, il est revenu dessus.

ALLAH EST PLUS SAVANT

 

 

 


trait separation

ani07  Rachid Abou Houdeyfa

Partager cet article

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Mise en garde
commenter cet article

commentaires