Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 12:24

 Q : Il y a un groupe de personnes qui pratique la médecine populaire, selon leurs dires, et quand je me suis présenté à l’un d’eux, il m’a dit : « Ecris ton nom, puis celui de ta mère et reviens demain. » Lorsque la personne revient, on lui dit : « Tu es atteint de telle maladie et tu dois prendre tel et tel remède. » L’un d’eux dit qu’il utilise les paroles d’Allah pour le traitement. Quel est votre avis concernant ces gens et quel est le regard de la religion sur le fait d’aller les voir ?


 
R : Le traitement tel qu’il est décrit ci-dessus indique que la personne qui l’emploie, utilise les djinns et prétend connaître la science de l’invisible. Par conséquent, il n’est pas permis d’aller le voir pour obtenir la guérison, ni de les consulter, conformément au hadith du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, concernant ce type de personne :

 

« Celui qui rend visite à un voyant, puis l’interroge sur quelque chose, sa prière ne sera pas acceptée durant quarante jours. »

Muslim dans son Sahîh dans le chapitre de la paix (2230).

D’autres hadiths authentiques émanant du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, prouvent l’interdiction d’aller voir les médiums, les voyants et les sorciers, de leur poser des questions et de les croire. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

 

« Celui qui rend visite à un médium, puis le croit, a renié ce qui a été révélé au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui. »

Abû Dâwûd dans le chapitre de la médecine (3904), At-Tirmidhî dans le chapitre de la purification (135), Ibn Mâjah dans le chapitre de la purification (639), Ahmad (2/408-476).


Il est aussi prouvé que tous ceux qui prétendent connaître la science de l’invisible, en utilisant par exemple, les pierres, les traits sur le sable ou en demandant au malade son nom, celui de sa mère ou de ses proches, font partie des voyants et des médiums que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a interdit d’interroger et de croire.

La réponse, donc, est de se prémunir contre ces gens, contre le fait de les consulter, contre le fait d’aller demander des remèdes chez eux, même s’ils prétendent guérir par le Coran, car il est un fait avéré que les charlatans utilisent la tromperie et la trahison. Il ne faut donc pas croire ce qu’ils disent et il incombe à celui qui les connaît de les dénoncer au juge, au gouverneur, afin que la Loi d’Allah leur soit appliquée et que les musulmans soient à l’abri de leur mal, de leur corruption et de leur escroquerie.


Nous demandons l’aide d’Allah et il n’y a de force ni de puissance qu’en Allah.


Fatawa de cheikh Ben Baz.

Al-Fatâwâ – Kitâb ud-Dacwa - page 22-23,
Source : fatawaislam.com

 

barretitre.jpg

La sorcellerie - As-Sihr

Partager cet article

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Sihr
commenter cet article

commentaires