Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 22:34

2] La deuxième :  


Celui qui met des intermédiaires entre lui et Allah qu’il invoque, leur demande l’intercession, et en qui il place sa confiance, devient par cela mécréant selon l’unanimité.   

 


Explication :  


La deuxième annulation de l’islam : Celui qui met des intermédiaires entre lui et Allah qu’il invoque, leur demande l’intercession, et en qui il place sa confiance, devient par cela mécréant selon l’unanimité , c’est à dire qu’il met entre lui et Allah des intermédiaires, comme par exemple en invoquant un mort, ou l’habitant d’une tombe, en lui disant « Ô untel, intercède pour moi, intercède en ma faveur auprès d’Allah », et ceci est un genre qui fait partie du premier type d’annulation, (celui expliqué précédemment) mais celui-ci est plus particulier que le premier.  


Le polythéisme dans l’adoration est général, invoquer un autre qu’Allah, sacrifier pour un autre qu’Allah, faire un vœu pour un autre qu’Allah.  


Mais ce deuxième type, c’est le fait de mettre entre soit et Allah un intermédiaire, en prétendant qu’il transmet ses besoins à Allah, comme quand il demande à l’habitant de la tombe « Ô untel intercède pour moi auprès d’Allah ! Ô messager d’Allah intercède en ma faveur ! » Il demande l’intercession, il met le messager entre lui et Allah, ceci est du polythéisme, car il invoque autre qu’Allah.


Quiconque invoque un autre qu’Allah a commit du polythéisme, cela est comprit dans les textes dans les quels il est dit : ( et n'invoque pas, en dehors d'Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes ) (Sourate 19 verset 106) et aussi la parole d’Allah : ( N'invoque donc pas une autre divinité avec Allah, sinon tu seras du nombre des châtiés ) (Sourate 26 verset 213) et Allah a dit : (l'association à (Allah) est vraiment une injustice énorme. ) (Sourate 31 verset 13) et Allah a dit : ( Et quiconque invoque avec Allah une autre divinité, sans avoir la preuve évidente (de son existence), aura à en rendre compte à son Seigneur. En vérité, les mécréants, ne réussiront pas. ) (Sourate 23 verset 117) et Allah a dit : ( Si vous les invoquez, ils n'entendent pas votre invocation; et même s'ils entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le jour du Jugement ils vont nier votre association. Nul ne peut te donner des nouvelles comme Celui qui est parfaitement informé. ) (Sourate 35 verset 14) et Il dit aussi : ( Tel est Allah, votre Seigneur: à Lui appartient la royauté, tandis que ceux que vous invoquez, en dehors de Lui, ne sont même pas maîtres de la pellicule d'un noyau de datte. ) (Sourate 35 verset 13) Et ici Allah l’a appelé (l’invocation d’un autre) « polythéisme ».  


Quiconque met entre lui et Allah des intermédiaires, qu’il invoque en dehors d’Allah, il leur demande l’intercession, il s’en remet à eux, car le fait de placer sa confiance signifie : « remettre son cœur et remettre ses affaires entre les mains de quelqu’un pour la réalisation de ses souhaits » celui qui fait cela est un mécréant selon l’unanimité des musulmans, car c’est une forme de polythéisme.  


La première annulation (que nous avons cité) est plus générale, et celle-ci est plus particulière, car la première annulation était « Le polythéisme dans l’adoration d’Allah » que ce soit l’invocation ou le sacrifice ou le vœu ou l’obéissance dans le fait de rendre licite ou illicite ou l’inclinaison ou la prosternation, c’est général.


Or cette deuxième annulation est particulière, c’est le fait de mettre des intermédiaires entre soit et Allah, que l’on invoque, et à qui on demande l’intercession, en qui on place sa confiance, il met un mort en intermédiaire entre lui et Allah et lui dit : « Ô untel, intercède en ma faveur auprès d’Allah ! Ô untel, transmets mes besoins à Allah ! » Ainsi.  


Ou il lui demande l’intercession, il place sa confiance en lui, il se base sur lui pour la réalisation de ses souhaits, il place sa confiance en ce mort par exemple, mais aussi à une personne en vie, s’en remettre à lui pour se sauver du feu de l’enfer par exemple, s’en remettre à lui pour être sauvé des ennemis, s’en remettre à lui afin de recevoir la subsistance, pour avoir une descendance, pour être sauvé de l’enfer ou entrer au paradis, personne n’a de pouvoir sur cela excepté Allah.


Quiconque met entre lui et Allah un intermédiaire, qu’il soit vivant ou mort, il est alors polythéiste. On ne demande au vivant que les choses qu’il est capable de faire, par exemple « Ô untel, aide-moi à réparer ma voiture » ou « prête-moi de l’argent » ou « aide-moi à travailler dans mes champs » etc.… Mais de demander au vivant de te pardonner tes péchés, il n’a aucune autorité dans cela, il ne peut en rien te sauver de l’enfer, ou de lui demander la subsistance, ou qu’il te secourt sur ton ennemi, ou qu’il ne t’interdise pas l’entrée au paradis ; pour cela il n’a absolument aucun pouvoir, c’est donc du polythéisme.  


Tout ceci est argumentés par les versets qui prouvent que le polythéisme dans l’adoration est une mécréance qui expulse de la foi, c’est à dire les argument sur l’interdiction du polythéisme, de l’interdiction de l’invocation d’autre qu’Allah, l’interdiction de demander à un autre qu’Allah dans ce que seul Allah à du pouvoir, tous ces arguments prouvent que ceci est un annulatif parmi les annulatifs de l’islam, comme par exemple la parole d’Allah : ( et n'invoque pas, en dehors d'Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes ) (Sourate 19 versets 106) ( Tu seras alors du nombre des injustes ) c’est à dire : polythéistes, ( Et les mosquées sont pour Allah, n’invoquez personnes avec Allah ) (Sourate 72 verset 19) et la parole d’Allah ( Dis: "Je n'invoque que mon Seigneur et ne Lui associe personne ) (Sourate 72 verset 20)  


De ce fait, quiconque interpose entre lui et Allah un médiateur à commit du polythéisme, car il a dévié l’adoration vers un autre qu’Allah.

 


Source : Les Annulations de l'Islam de l'Imam Mouhammad Ibnu 'Abdel Wahhâb (rahimahûLLah)

Développement du traité par son éminence l’honorable savant ‘Abdel ‘Aziz bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî (hafizhahoullah) à partir de son site : www.sh-rajhi.com

 

 

 


barretitre.jpg Les Annulations de l’Islam - Al Nawaqid Al Islam

Partager cet article

Repost 0

commentaires