Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 09:49

ubayd-el-jabiri.jpg

a39lvkgz

LA DEFENSE DE CHEIKH OUBEYD EL DJABIRI حفظه الله


Aujourd’hui, à Damaj, Cheikh Oubeyd el Djabiri de Médine est considéré comme un grand hizbi (sectaire) qui a aidé à fonder une hizbiya au Yémen. Il s’est fait traité de tous les noms et à Damaj, ils ont même fait de grosses dou’a contre lui pendant les cours. Et puis il y a bien sur le rad d’un petit étudiant français contre Cheikh Oubeyd qui a répugné tout salafi. En effet, Suleyman le Malien du 19ieme, dans cette fitna, a commit un crime pour laquelle il sera connu pour le reste de sa vie incha Allah. L’idiotie et l’insolence de ce débutant a vraiment dépassé toutes limites lorsqu’il s’est mit à écrire un rad mensonger contre Cheikh Oubeyd حفظه الله pour mettre en garde les français contre ce grand savant de Médine.

Jamais auparavant on a vu un frère de France, qui n’a même pas étudié les ousoul (bases) de la religion, oser écrire un rad contre un grand savant salafi. Dans son rad, Suleyman répète comme un perroquet ce que disent les acharnés de Cheikh Yahya sans même comprendre la fitna. Il parle avec une ignorance et une arrogance rarement vu. Et quand on lui demande pourquoi il parle sur cette fitna alors que Cheikh Rabi’ n’avait même pas encore parlé, il répond : « Cheikh Rabi’ ne comprend rien à cette fitna ».

Comme apparemment Suleyman et sa bande de fattan à Damaj ne respectent toujours pas Cheikh Oubeyd, nous allons donner un petit résumé de la biographie de ce grand savant que Suleyman et ses compagnes ont insulté, en espérant que cela mettra l’amour et le respect pour les savants dans leurs cœurs.

Il s'appelle Oubeyd Bin Abdillah Bin Suleyman Al Hamdany El Djabiri. Il est né dans le Hidjaz dans un village nomme Al Faqir dans la vallée de Farou' dans un quartier de Médine et ceci en l’an 1357 (Ceci veut dire que Cheikh Oubeyd est actuellement âgé de 73 ans), année dans laquelle le Mali était encore une colonie Française (Le fait de précéder dans l’islam joue un rôle très important comme mentionné dans de nombreux hadiths). Suleyman, lui, ne naîtra qu'un demi-siècle plus tard.

Cheikh Oubeyd حفظه الله a commencé l'enseignement à l'âge de 24 ans dans l'école Ma’had Al Dhahab, environ un quart de siècle avant la naissance de Suleyman. En 1383 Cheikh Oubeyd reprend des études dans Dar El Hadith de Médine pour ensuite étudier au Ma'had El Medini El I’lmi jusqu'en 1387. Dans cette année la, Cheikh Oubeyd devient imam de la mosquée de Sabq à Médine. En 1388 il reprend de nouvelles études dans la faculté de la Djamia Islamiya de Médine et obtient un diplôme de licence en 1392 avec une mention excellente.

Entre 1392 et 1396, Cheikh Oubeyd enseigne les sciences religieuses à Djedda. En 1396 il devient prêcheur dans le Merkez Eddawa wal Irchad à Médine. En 1404, lorsque Suleyman le Malien vient à peine de naitre, Cheikh Oubeyd commence à enseigner dans le collège de la Djamia Islamiya en combinant des études supérieures dans le domaine du tafsir. En 1407, lorsque Suleyman le Malien se trimballe en couche à Paris, Cheikh Oubeyd حفظه الله est nommé professeur d’Ousoul Fiqh et obtient pendant sa période d'enseignement en 1409 un diplôme de ‘majestère’ issu de sa thèse (تفسير محمد بن كعب القرظي جمعاً ودراسة ). À ce moment, Suleyman commence à prononcer ses premiers mots. Ensuite Cheikh Oubeyd devient professeur à l'université de Médine dans la faculté de Da'wa et ceci jusqu'a sa retraite en 1417 alors que Suleyman fait ses débuts dans la secte des tabligh. Apres sa retraite Cheikh Oubeyd fait de la da'wa et tient des conférences en Arabie ainsi qu'à l'étranger et devient connu pour être un des oulémas salafi les plus distincts et savants du manhadj salafi. Pendant ces années-là, Suleyman fait aussi de la da'wa et sort en khouroudj avec les tabligh.

Aujourd'hui en 1429, après être sorti des ténèbres de la hizbiya dans laquelle il a demeuré de longues années, Suleyman écrit un écrit odieux contre Cheikh Oubeyd حفظه الله en le dénigrant et en le calomniant. Au moment de la sortie de son écrit, Suleyman n’a même pas un an dans la salafiya et moins de 7 mois dans taleb el ilm chez Ahl el Sounna. Chose qui ne l'a pas empêché d'insulter Cheikh Oubeyd qui lui, à ce moment à plus de 60 ans dans la salafiya et dans taleb el ilm et un demi-siècle dans l'enseignement du din.

Parmi les nombreux savants chez qui Cheikh Oubeyd a étudié on compte Cheikh Abderrahman Bin Abdillah El Edjlan, Cheikh Mohammed Bin Abdillah El Edjlan, Cheikh Abdel Mohsin El Abbad etc. Cheikh Oubeyd حفظه الله a aussi beaucoup profité de Cheikh Bin Baz رحمه الله de qui il était proche ainsi que de Cheikh Bin Outheymin رحمه الله qui lui a beaucoup enseigné. Suleyman, par contre n'a étudié qu’avec un seul cheikh : Cheikh Yahya.

Cheikh Oubeyd a aussi beaucoup d'écrits, comme par exemple:

تيسير الإله بشرح أدلة شروط لا إله إلا الله
فتح العزيز الأعلى بشرح القواعد المثلى
شرح منتقى ابن الجارود
تنبيه ذوي العقول السليمة إلى فوائد مستنبطة من الستة الأصول العظيمة
إمداد القاري بشرح كتاب التفسير من صحيح البخاري
'
Suleyman lui aussi a un écrit : un rad mensonger contre Cheikh Oubeyd.

Beaucoup de savants ont fait les éloges sur Cheikh Oubeyd, parmi eux Cheikh Nedjmi, Mohammed El Banna, Cheikh Zeyd El Madkhali, Cheikh Oubeykan, Cheikh Rabi’, Cheikh Saalih Essouhaymi etc. Mais à Damaj les fauteurs de trouble disent sur leurs sites que Cheikh Oubeyd Al Djabiri حفظه الله ‘n'est pas apte a faire des fatwas’. Est-ce que tous ces savants vont faire les éloges d’une personne qui n'est pas apte à faire des fatwas. Suleyman par contre, n'a pas un seul éloge, même pas de son propre cheikh, Cheikh Yahya.
 
Voici pour clôturer cette petite biographie, les paroles de Cheikh Rabi’ sur Cheikh Oubeyd:
 
وقال أيضاً: (الشيخ عبيد له جهود عظيمة في مناصرة السنة ويعتبر من كبار الرجال وعقلائهم ويمتاز بميزات لا توجد عند كثير من الرجال بارك الله فيه
 
Et il (Cheikh Rabi’) a aussi dit : « Le Cheikh Oubeyd a fait des efforts énormes dans lesquels il a contribué a la Sounnah et il est considéré parmi des grands hommes (de science) doué de grande intelligence. Il se distingue par des caractéristiques qu’on ne retrouve que chez peu d’hommes barakallahufihi »

Cheikh Oubeyd fait parti des grand savants alors que Suleyman est compté parmi les grands fattan en menteurs de cette fitna. Et voici ce que dit Cheikh Rabi’ sur les gens comme Suleyman qui critiquent Cheikh Oubeyd :
 
فقد سئل الشيخ حفظه الله بهذا السؤال: ما رأيكم في الشيخ عبيد الجابري؟ وهل هو ليس بعالم وإنما هو طالب علم فقط؟ الجواب:والله الذي يطعن فيه ويقول: إنه جاهل هذا يتبع سبيل الشياطين ويتبع الطرق الحزبية في الطعن في علماءالمنهج السلفي, الشيخ عبيد من أفاضل العلماء السلفيين المعروفين بالورع والزهدوالقول بالحق بارك الله فيكم, وما يطعن فيه رجل يريد وجه الله تبارك وتعالى وهذه الأساليب عرفناها من الحزبيين) ا.هـ [المصدر محاضرة ألقاها الشيخ على شباب (ما نشستر) 9 ذوالحجة 1425هـ]

Le Cheikh Rabi’ fut pose cette question : « Que pensez-vous de Cheikh Oubeyd El Djabiri ? Est-ce vrai qu’il ne fait pas parti des savants et qu’il est uniquement un étudiant de science ?


Réponse : Par Allah,celui qui le critique et dit que c’est un ignorant suit le chemin de chaytan et suit le sentier de la hizbiya dans leur critiques des savants du manhadj salafi. Cheikh Oubeyd fait parti des savants salafi les plus vertueux et est connu pour sa piété et son ascétisme et sa parole de vérité barakallahu fikoum. Et celui qui le critique n’est pas une personne qui désire le visage d’Allah tabarakallahou wa ta’ala et on ne connait que les hizbis qui agissent de cette façon. »

Source : Conférence de Cheikh Rabi’ donnée aux frères de Manchester le 9 du mois de Dhoul Hidja, 1425

Copié de maintenant-tu-sais.com

par 'Abd El-Hakim Abû 'Issa 'Abd El-Haqq

 

 


barretitre.jpg

ani07 Shaykh 'Ûbayd Ibn 'AbdiLLah Ibn Sûlaymân Al-Hamdany El Djabiri

mini puces2 Les Savants - Al-'Ûlama

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires