Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 04:02





Charh des 40 Hadîth de l'Imâm An-Nawâwî Par Shaykh Al-'Uthaymîn

 
 

8 - Le caractère sacré du Musulman
Le huitième Hadith



الحد يث الثامن

عن ابن عمر رضي الله عنهما ، ان رسول الله صلى الله عليه وسلم قال :
أمرت أن أقاتل الناس حتى يشهدوا أن لا إله إلا الله وأن محمد رسول الله ، ويقيموا الصلاة ، ويؤتوا الزكاة ؛ فإذا فعلوا ذلك عصموا مني دماءهم وأموالهم إلا بحق الإسلام ، وحسابهم على الله تعالى.
 ( رواه البخاري  و مسلم )

D'après Ibn 'Omar - رضي الله عنه - , l'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه و سلم - a dit :
« Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent que nul n'est en droit d'être adoré qu'Allah et que Muhammad est l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière, qu'ils s'acquittent l'aumône l égale. S'ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser » .1

_________________________
1 { Hadith sahih, rapporté par al Bukhârî (1/75) (n°25), Muslim (1/53) (n°36) }.   





Commentaire

« Il m'a été ordonné » : C'est Allah Le Puissant Le Majestueux qui a ordonné. La phrase est sous forme passive car le sujet est connu : Celui qui ordonne et interdit est évidemment Allah Le Très-Haut.
« … de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent… » :
Ce Hadith a un sens général mais la parole divine suivante en est la restriction :
{ Combattez ceux qui ne croient pas en Allah ni au Jour dernier, ni n'interdisent ce qu'interdisent Allah et Son Envoyé, et qui, parmi ceux qui ont reçu le Livre, ne suivent pas la religion du Vrai, et cela jusqu'à ce qu'ils paient d'un seul mouvement une capitation en signe d'humilité. }1
De même la Tradition souligne que les gens doivent être combattus jusqu'à ce qu'ils embrassent l'Islam ou paient la capitation.


__________________________
   Qur'an [9, 29].




Leçons tirées de ce Hadith

-    L'obligation de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils embrassent l'Islam ou paient la capitation.

-    Il est permis de combattre celui qui s'abstient de donner l'aumône légale,
Abou Bakr - رضي الله عنه - a en effet combattu les tribus qui ont refusé de la donner.

-    Quand l'homme montre son appartenance à l'Islam, son for intérieur est remis à Allah, le Prophète - صلى الله عليه و سلم - a en effet dit : « S'ils font cela ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah Le Très-Haut qui se charge de le dresser ».

-    Dans le hadith, il y a l'affirmation du jugement c'est-à-dire qu'Allah demandera des comptes à Ses serviteurs sur leurs actes, si ces actes sont bien, la récompense est bonne, s'ils sont mauvais, la récompense le sera également, Allah Le Très-Haut a dit :

{Celui qui aura fait un atome de bien le verra, celui qui aura fait un atome de mal le verra }.2

   
اللهم صل على سيدنا محمد عبدك و نبيك و رسولك النبي الأمي و على اله و صحبه سلم تسليما



Biographie succincte

'Abd Allah Ibn 'Omar ( Abû Abderrahmân )
- رضي الله عنه -
Narrateur du Hadîth 8

 

C’était le fils de ‘Omar Ibn al Khattab - رضي الله عنه - . Il naquit après l’avènement de l’islam.Il adhéra à l’islam très jeune, et émigra à Médine avec son père et sa mère Zaynab bint Maz’ûn - رضي الله عنه -

Le Prophète - صلى الله عليه و سلم - , s’opposa à sa participation à la bataille de Badr parce qu’il avait que treize ans. Il en fut de même pour la bataille de Uhud, car il n’était âgé que de quatorze ans. Par contre, il l’autorisa à prendre part à la bataille du « tranchée ». Il avait alors quinze ans.

La compagnie du Prophète - صلى الله عليه و سلم -, et sa présence assidue dans la mosquée du Prophète - صلى الله عليه و سلم -, lui ont permis d’acquérir un grand savoir. Il était de ceux qui connaissaient al Qur’an par cœur et était un des narrateurs ayant transmis un nombre important de Hadîth ; il en a rapporté 1 630.

Il était très attaché à la Sunna, et fut le compagnon qui se conformait le plus au modèle qu’incarnait le Messager d’Allah - صلى الله عليه و سلم -. Le Prophète - صلى الله عليه و سلم -, a dit de lui : « AbdAllah est un homme vertueux ».

Il mourut à La Mecque en l’an 73 H, à l’âge de 84 ans.




Partager cet article

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Charh An-Nawawi
commenter cet article

commentaires