Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 06:42


SHeikh al-Islâm Taqî ad-Dîn Abî al-’Abbâs Ahmad Ibn ’Abdel-Halîm Ibn ’Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harânî
par Ismaïl


BimiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

 

Beaucoup de ceux qui cheminent [as-Sâlikîn] se sont engagés, dans leur prétention à l’amour d’Allâh, en [diverses] espèces d’affaires ignorant la religion, qu’il s’agisse de dépasser les limites d’Allâh, de négliger les droits d’Allâh ou d’avoir de vaines prétentions, dénuées de réalité. Ainsi, certains d’entre eux ont dit : « Celui de mes élèves qui laisserait quelqu’un dans le Feu, je le désavoue ! » D’autres ont dit : « Celui de mes élèves qui laisserait un des croyants entrer dans le Feu, je le désavoue ! »

 Le premier a présenté son élève comme faisant sortir tous ceux qui sont dans le Feu.

 Le second a présenté son élève comme empêchant les auteurs des grands péchés d’entrer dans le Feu.

L’un d’entre eux à dit encore : « Quand ce sera le Jour de la résurrection, je dresserai ma tente sur la Géhenne de manière à ce que personne n’y entre » et d’autres propos similaires que l’on rapporte de certains SHeikhs renommés. Il s’agit soit de mensonges à leur égard, soit d’erreurs de leur part. De semblables propos peuvent aussi se produire dans l’état d’ivresse, de domination et d’extinction [Fanâ’], en lequel le discernement de l’homme s’effondre ou s’affaiblit, si bien qu’il ne sait plus ce qu’il dit. L’ivresse est un plaisir avec une absence de discernement. Voilà pourquoi, parmi ces gens, il y en avait qui, lorsqu’ils se désenivraient, demandaient pardon de tels propos. Ceux des SHeikhs qui se satisfirent dans l’audition [Samâ’] des poèmes en lesquelles il est question de l’amour et du désir, du reproche et du blâme, de l’emprise, une telle [ivresse] était le fondement de ce qu’ils visaient. Voilà pourquoi Allâh a prescrit, pour l’amour, une épreuve par laquelle l’amant est éprouvé. Il dit :


« Dis : Si vous aimez vraiment Allâh, suivez-moi, Allâh vous aimera »
Coran, 3/31


L’amour d’Allâh ne peut être que dans le suivit de Son Messager. Obéir au Messager et le suivre, c’est faire une réalité de la servitude. Beaucoup de ceux qui prétendent à l’amour sortent de sa Voie, de sa Sounnah, et avancent des imaginations qu’il n’y a pas lieu d’évoquer ici. C’est à tel point que l’un d’entre eux peut avoir pour opinion que l’ordre [divin] tombe, que ce qui est interdit est licite pour lui et autres que cela. Toutes choses en lesquelles il y a opposition à la Voie [législation] du Messager, à sa Sounnah et à son obéissance. Bien au contraire, l’amour d’Allâh et l’amour de Son Messager ont été identifiés à la lutte sur Son chemin. [Cette] lutte comporte d’aimer parfaitement ce qu’Allâh ordonne et de détester parfaitement ce qu’Allâh interdit. Voilà pourquoi Il a dit, en décrivant ceux qu’Il aime et qui L’aiment :


« Modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d’Allâh »
Coran, 5/54
 

C’est pour cela que l’amour de cette communauté pour Allâh est plus parfait que l’amour [qu’avaient de Lui] ceux qui l’ont précédée, et que leur servitude vis-à-vis d’Allâh est plus parfaite que la servitude de ceux qui les ont précédés. Les plus parfaits de cette communauté sont, à cet égard, les Compagnons de Muhammad (sallallahu ‘alayhi wa sallam) et qui leur est plus semblable, ceci est plus parfait en lui. Qu’en est-il donc de ceci pour [ces] gens qui prétendent à l’amour ?
Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 10/124




source : manhajulhaqq.com


Développer l’amour pour Allah ’azza wa jalla

Les gens ont discuté de la mahabbah (l’amour envers Allah) ; ses causes et ce qu’elle rapporte, ses signes, ses fruits et ses règles. Les paroles les plus compréhensibles à ce sujet sont celles de Abû Bakr al-Kataanee (rahimahoullah) sur al-Junayd (d.279H).

Abu Bakr al-Kataanee (d.322H) a dit :

"Une discussion sur la Mahabbah a eu lieu à Mekkah pendant le mois du Pèlerinage. Les shouyoukh qui étaient présents parlèrent sur ce sujet et al-Junayd était le plus jeune d’entre eux. Ils lui dirent : « O ‘iraqee (l’iraquien), qu’as-tu à dire ? Alors il baissa la tête, et des larmes coulèrent de ses yeux puis il dit :

« Un servant doit surmonter son âme ;
Et être constant dans le rappel d’Allah ;
Etablissant les Droits de son Seigneur ;
En se concentrant sur Lui avec son cœur ;
La crainte faisant flamber son cœur ;
Tandis qu’il boit de son navire le vrai amour
Et que certaines réalités lui sont dévoilées ;
Donc, lorsqu’il parle c’est grâce à Allah ;
Quand il parle, cela vient d’Allah ;
Quand il bouge, c’est par le commandement d’Allah
Et quand il est serein, alors cela vient d’Allah ;
Il appartient à Allah, il est pour Allah, et il est avec Allah. »




Alors les shouyoukh se mirent à pleurer : « Comment peut-on faire plus que cela ? Qu’Allah te récompense en bien, O joyau des biens informés ! »
Madarijus Salikeen (3/9)

L’imam Ibnul-Qayyim (rahimahoullah) a dit plus loin :

« Les raisons qui amènent au développement de la Mahabbah (l’amour envers Allah) sont de dix :

1 - Réciter le Qur’an, réfléchir sur ses paroles et comprendre leur sens.
2 - Se rapprocher d’Allah par l’accomplissement d’actes surérogatoires après les actes obligatoires.
3 - Etre constant dans le dhikr (rappel) d’Allah - en toutes circonstances - avec la parole, le cœur, et les membres. Plus le dhikr est constant, plus la Mahabbah est intensifiée.
4 - Donner la priorité à ce qu’Allah aime - lorsque nos désirs prennent le dessus - au lieu de ce que l’on aime et désire personnellement.
5 - Faire que le cœur contemple les Noms et Attributs d’Allah. Etre témoin de ce qu’ils impliquent et faire que le cœur soit éclairé dans le jardin de cette réalisation.
6 - Reconnaître la miséricorde et les faveurs d’Allah ; qu’elles soient apparentes ou cachées.
7 - Assujettir le cœur et être humble devant Allah, afin qu’il soit dans la crainte d’Allah.
8 - S’isoler, au moment pendant lequel Allah descend au niveau le plus bas du ciel, réciter le Qur’an, et finir la récitation en recherchant le pardon d’Allah et se repentir sincèrement à Lui.
9 - S’asseoir dans les assemblées de ceux qui aiment sincèrement et véritablement Allah, récolter les bénéfices de leurs enseignements, et ne parlez que si vous savez qu’il y a en cela un bénéfice et que de telles paroles vous élèveront vers le bien et que d’autres en bénéficieront en même temps.
10 - Se tenir à l’écart de toutes les choses qui pourraient éloigner les cœurs d’Allah ‘Azza wa Jalla.

Donc voici 10 cas permettant au véritable croyant d’atteindre le vrai amour pour Allah, pour qu’il puisse atteindre Allah ‘Azza wa Jalla. » Madarijus Salikeen (3/17-18)


Source : Troid.org

Auteur : Ibnul Qayyim al-Jawziyyah (d.751H)

Traduction : Ummu Wassim, revu et corrigé par Umm’issa




source : convertistoislam.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires