Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

facebookalhaqq-3-2-1

Rechercher

25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 03:36
Q : Quelle est la signification du juste milieu en religion, nous attendons de votre excellence une explication exhaustive. Qu’Allah vous récompense de la part de l’islam et des musulmans de la meilleure manière.



R : Le juste milieu en islam est le fait de ne pas exagérer dans la religion et de ne pas outrepasser les limites qu’Allah a imposées, et c’est également de ne pas négliger et de ne pas manquer à ce qu’Allah a prescrit.

Le juste milieu en religion est de s’accrocher à la voie du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui ; l’exagération est de s’en écarter et de manquer à son application. Par exemple, si quelqu’un dit : « Je veux prier la nuit et ne jamais dormir car la prière est une des meilleures adorations ; c’est pour cela que je veux passer toute la nuit en prière. » Nous dirons : « Celui-là exagère dans la pratique de sa religion et il n’est pas dans la Vérité. »

Cela s’est produit à l’époque du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui. Un groupe s’est rassemblé et quelqu’un a dit : « Je vais veiller en prière et ne pas dormir. » Un autre a dit : « Je vais jeûner tous les jours », et le troisième a dit : « Je ne me marierai pas. » Lorsque ces paroles parvinrent au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, il dit :

« Qu’ont donc certains à dire ceci et ceci, alors que moi-même je jeûne et je romps mon jeûne, je prie la nuit, je dors et me marie, celui qui se détourne de ma Sunna ne fait pas partie des miens. »
Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre du mariage (5063).

Ceux-là ont exagéré dans la religion et le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, les a désavoués car ils se sont détournés de sa Sunna, dans laquelle il y a le jeûne mais aussi des jours sans, où il y a la prière de nuit mais aussi le repos et le mariage.
 
Quant au négligeant, c’est celui qui dit : « Je n’ai pas besoin d’actes surérogatoires. Je ne fais que ce qui est obligatoire sans plus et il néglige peut-être même les obligations. » Celui qui est dans le juste milieu, c’est celui qui se conforme à ce que faisaient le Prophète et ses Califes bien-guidés.

Un autre exemple : trois hommes ont devant eux un homme musulman débauché (Fâssiq). L’un d’eux dit : « Moi, je ne salue pas ce désobéissant, je le mets en quarantaine, m’éloigne de lui et ne lui adresse pas la parole. » Le second dit : « Moi, je tiens compagnie à ce débauché, je le salue, lui souris, l’invite chez moi, et je réponds à son invitation. Il n’y a pour moi aucune différence entre lui et un homme pieux. » Le troisième dit : « Je déteste ce débauché pour sa désobéissance et l’aime pour sa foi. Je ne le mets en quarantaine que si cela contribue à son amélioration. Dans le cas contraire, si cet isolement ne provoque qu’une aggravation de sa désobéissance, alors je m’en abstiens. »

Nous dirons que le premier a exagéré, le second est négligeant et le troisième a une attitude médiane. Il en va de même pour l’ensemble des adorations et des comportements ; les gens sont partagés entre négligents, exagérateurs et modérés.

Un troisième exemple : Un homme qui est « prisonnier » de sa femme ; elle le dirige comme elle l’entend. Il ne lui empêche pas de commettre un péché et ne l’encourage pas au bien. Elle s’est emparée de son cerveau et a pris le dessus sur lui. Un autre homme fait preuve d’oppression, d’arrogance et d’orgueil à l’égard de sa femme. Il ne s’en préoccupe pas et lui donne moins de considération qu’une domestique. Le troisième, quant à lui, est modéré et la traite comme Allah et Son Messager, prière et salut d’Allah sur lui, l’ont ordonné :
 
« Et elles ont des droits équivalents à [ceux de] leurs maris sur elles, conformément à la bienséance. »
La Vache, v. 228.

et

« Qu’un croyant ne déteste pas une croyante ; s’il désapprouve en elle un comportement, il aimera certainement un autre de ses caractères. »
Rapporté par Muslim, chapitre de l’allaitement (1469).

La dernière personne citée est modérée, la première est négligente et la deuxième exagère. Applique donc ce principe à l’ensemble des adorations.
 

 
 

·        Fatwa de Cheikh  Otheimine
·        Al-Majmû’ uth-Thamîn  1 page 39.

Source :
fatawaislam.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Al-Haqq - dans Adorations
commenter cet article

commentaires